RSS

Archives de Tag: banque islamique

Qualification Professionnelle en Finance Islamique

Qualification Professionnelle en Finance Islamique

La première session de formation en ligne démarre le 5 avril 2017. Elle sera étalée sur une période d’un mois environ avec des cours en début de soirée et en week-ends.

Institut de référence dans les pays francophones pour la formation en finance islamique, le centre de formation Isla-Finance inaugure sa plateforme digitale pour une Formation en ligne et l’obtention du certificat de Qualification Professionnelle en Finance Islamique.

La formation assurée en direct live allie la qualité d’une formation en présentiel et la flexibilité d’une formation à distance accessible chez soi ou au bureau. Cette formule se distingue des formations e-learning conventionnelles puisqu’il ne s’agit pas simplement de mettre en ligne des supports didactiques et de laisser le participant se débrouiller tout seul. Les participants échangent en direct avec les formateurs comme s’ils étaient dans la même salle de formation.

Etalée sur un mois, en soirée et en week-ends, la formation apporte une solution aux contraintes de disponibilité et d’emploi du temps des participants et élimine les formalités compliquées (voyage, visa, hébergement, etc.). Ce qui permet par la même occasion de réduire le budget global de la formation.

Cible

Assurée par des formateurs parmi les plus expérimentés des pays francophones, cette formation continue s’adresse aux professionnels et aux diplômés de l’enseignement supérieur qui souhaitent faire carrière dans un métier lié à la finance islamique (cadre financier, consultant, marketeur, formateur, etc.). La formation est  très complète et ne nécessite pas d’avoir déjà suivi une formation en finance islamique.

A propos d’Isla-Finance

Isla-Finance est le centre de formation du groupe IFAAS qui se positionne depuis 10 ans parmi les leaders mondiaux du conseil spécialisé dans les services et la formation en finance islamique. Isla-Finance est l’institut de référence dans les pays francophones pour la formation en finance islamique, finance participative, finance éthique, banque islamique ou participative, etc. Isla-finance est une marque déposée de IFAAS France, Tour Ariane, 5 place de la pyramide, 92088 Paris la Défense Cedex.

Pour en savoir plus

Source : Le Journal de la Finance Islamique

 
Commentaires fermés sur Qualification Professionnelle en Finance Islamique

Publié par le mars 22, 2017 dans Formations

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

BMCI Najmah, une nouvelle étoile dans l’univers de la banque participative au Maroc

BMCI Najmah - Groupe BNP Paribas

La BMCI déploiera ses services de banque participative sous l’enseigne BMCI Najmah. Après avoir obtenu début 2017 l’agrément de Bank Al-Maghrib pour exercer la finance participative (islamique) au Maroc, la filiale marocaine du groupe BNP Paribas prévoit de doter dans un premier temps une quinzaine de ses agences de fenêtres participatives ou « Islamic windows ».

Le label BNP Paribas Najmah a été créé en 2003 au Bahreïn pour servir de parapluie à l’ensemble des activités de finance islamique du groupe BNP Paribas dans le monde.

Active dans ce secteur depuis le début des années 80, BNP Paribas a été l’une des premières banques à reconnaître l’importance de la finance islamique. BNP Paribas Najmah a développé des solutions créatives de Finance Islamique telles que la première Emission Obligataire Islamique (Sukuk), Dérivés Actions (Equity Derivatives), Titrisation (Asset Securitization), Dérivés de Crédit (Credit Derivatives) et Financement Structuré Islamique de type « Murabaha ».

Au Maroc, l’offre BMCI Najmah concernera aussi bien les particuliers que les professionnels et les sociétés. Elle devrait comprendre des produits de placement et des solutions de financement, sans oublier bien sûr les services de la banque au quotidien (chèques, cartes bancaires, banque en ligne, etc.).

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
2 Commentaires

Publié par le mars 20, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Stabilité financière, la finance islamique loin devant la finance conventionnelle

Stabilité de la finance islamique

Adnan Ahmed YOUSIF, Président et CEO d’Al Baraka Banking Group et ancien président de l’Union des Banques Arabes réagit dans un article publié par CNN à la récente décision du FMI d’intégrer enfin officiellement la finance islamique dans son champ d’intervention, position qu’il considère comme une reconnaissance explicite, bien que tardive, de la dimension universelle de cette finance, de sa contribution au développement durable et de son rôle stabilisateur pour le système financier des économies qui l’ont adoptée.

Si la finance islamique ne représente encore qu’une faible part des actifs financiers mondiaux, elle est déjà présente dans plus de 60 pays, avec des actifs qui dépassent 1500 milliards US$, et elle représente une importance systémique pour 14 pays (plus de 15% des actifs bancaires). Le développement rapide de la finance islamique en termes de volume et de complexité, et sa participation désormais significative à la finance globale et au développement économique, rendent nécessaire une plus grande implication des autorités de régulation et des banques centrales dans l’étude et la détermination du rôle de la finance islamique dans la stabilité financière.

Ceci dit, l’intérêt exprimé par le FMI est tardif dans la mesure où les institutions concernées par la finance islamique telles que l’AAOIFI, l’IFSB, le CIBAFI, la BID, en collaboration avec les banques centrales travaillent depuis de nombreuses années à la rationalisation et au renforcement du rôle de la finance islamique dans la stabilité financière des pays où elle est exercée.

De nombreux instruments financiers islamiques ont été développés et constituent aujourd’hui une part des outils de stabilité auxquels ont recours les banques centrales. De même, les banques centrales ont résolu d’appliquer aux banques islamiques l’ensemble des dispositions prudentielles recommandées par le Comité de Bâle, telles que le niveau de capitalisation, l’allocation des crédits, le ratio dettes/capital, le niveau des réserves, le niveau maximal de financement autorisé, le ratio dettes/revenu, le ratio crédits/dépôts, les exigences de liquidité, le niveau d’exposition à un débiteur particulier, etc. Les rapports disponibles confirment l’engagement supérieur des banques islamiques par rapport à leurs homologues conventionnelles vis-à-vis de ces outils.

La stabilité financière au sens large concerne l’ensemble des composantes du système financier (banques, compagnies d’assurance, fonds d’investissement, etc.), marchés de capitaux, infrastructures financières, politiques légales ou règlementaires et autres. En ce qui concerne l’interaction des banques islamiques avec ces composantes, il y a lieu de relever tout d’abord que le système bancaire islamique jouit d’une plus grande stabilité parce qu’elle repose sur un ensemble de normes telles que l’implication des épargnants, des investisseurs et des actionnaires dans le partage des risques, l’interdiction du commerce des produits dérivés, la corrélation des flux financiers aux flux de marchandises et de services dans la sphère de l’économie réelle ce qui engendre une croissance harmonieuse de l’offre et de la demande, l’interdiction de la vente à découvert, l’interdiction des contrats impliquant le Riba ou comportant un risque excessif dû à l’incertitude (Gharar) ce qui met les marchés financiers à l’abri de risques et spéculations absurdes.

Deuxièmement, les produits financiers islamiques conjuguent la conformité Chariatique à l’efficacité économique pour être en mesure de répondre aux besoins économiques réels des gens et des institutions, loin de la spéculation virtuelle qui engendre l’instabilité. Les produits bancaires islamiques comprennent plusieurs types de financements participatifs dont la Moucharaka et la Moudaraba, des financements commerciaux comme la Mourabaha et le Salam, le financement locatif sous diverses formes telles que l’Istisnaâ et l’Ijara, etc.

Troisièmement, les opérations de financement et d’investissement effectuées par les institutions financières islamiques sont soumises à un ensemble de normes Chariatiques susceptibles de les rendre mieux adaptées et plus efficaces en matière de stabilité financière et de responsabilité sociale, ainsi qu’au niveau de la sécurité financière et économique.

Quoiqu’il en soit, nous savons que l’étude de la nature et de la structuration des produits islamiques de financement et d’investissement et de leur impact positif ou négatif sur la stabilité financière est une question ardue qu’il ne s’agit pas de traiter dans cet article et qui nécessite effectivement un effort accru de recherche, d’analyse et d’encadrement pour parvenir à des politiques et des cadres réglementaires qui contribuent à conforter le rôle de la finance islamique dans la stabilité financière. Il ne fait aucun doute à cet égard que le rôle du FMI sera efficient et complémentaire des rôles des institutions financières islamiques spécialisées et des banques centrales.

Sur le même sujet : Le FMI s’engage pour le système bancaire islamique

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
2 Commentaires

Publié par le mars 2, 2017 dans International

 

Étiquettes : , , ,

Umnia Bank

Umnia Bank أُمنية بنك

Umnia Bank أُمنية بنك est une banque participative marocaine dédiée à la finance islamique.

  • Raison sociale : Umnia Bank أمنية بنك
  • Actionnaires : CIH Bank, Qatar International Islamic Bank (QIIB) et CDG (Caisse de Dépôt et de Gestion)
  • Président du Directoire : Abdessamad ISSAMI
  • Directeur Général : Adnane EL GUEDDARI
  • Capital initial : 600 millions de dirhams
  • Répartition du capital : CIH 40% | QIIB 40% | CDG 20%
  • Agrément de Bank Al-Maghrib : 2017
  • Démarrage : 1er semestre 2017
  • Réseau d’agences : couverture nationale, principales villes du Maroc au démarrage : Casablanca, Rabat, Oujda, Laâyoune, Fès, Tanger, Tétouan, Agadir, Marrakech.
  • Multicanal : banque à distance, digital, cartes multiservices, plateformes de home banking et de mobile banking, nouveaux services guichets automatiques GAB
  • Site internet : www.umniabank.com (en construction)

“Umnia” signifie “Souhait” en arabe.

N.B. : Une structure provisoire nommée QMB Company avait été créée pour l’obtention auprès de Bank Al-Maghrib de l’agrément de banque participative.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 26, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Al Baraka Bank Maroc

Al Baraka Bank Maroc

Al Baraka Bank Maroc est une banque participative marocaine dédiée à la finance islamique.

  • Raison sociale : Al Baraka Bank Maroc بنك البركة المغرب
  • Actionnaires : BMCE Bank of Africa, Al Baraka Banking Group (ABG)
  • Pdg : Adnan Ahmed YOUSIF
  • Directeur Général : Mohamed MAAROUF
  • Capital initial : 400 millions de dirhams
  • Répartition du capital : BMCE 51% | ABG 49%
  • Agrément de Bank Al-Maghrib : 2017
  • Démarrage : 1er semestre 2017
  • Réseau d’agences : ouverture prévue de 20 agences au Maroc les cinq premières années d’exploitation.
  • Site internet : www.albarakamaroc.com (en construction)

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 26, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , , ,