RSS

Archives d’Auteur: Ribh

Zitouna Takaful : Appel à candidature au poste d’Administrateur indépendant

Zitouna Takaful

La Société d’Assurances et de Réassurances Zitouna Takaful lance un appel à candidatures pour désigner des Administrateurs Indépendants à son Conseil d’Administration. Les candidats doivent remplir les conditions énumérées dans les Termes de Référence ci-dessous.

Les candidats doivent posséder l’expertise pour accomplir convenablement leur mission et doivent notamment avoir une compréhension appropriée du fonctionnement d’une Société d’Assurances et disposer d’une expérience professionnelle d’au moins 15 ans dans le domaine financier et /ou juridique de l’Assurance.

Les candidats intéressés doivent faire parvenir avant le 01/03/2017 à 17h, le cachet du Bureau d’Ordre Central faisant foi, leur demande par voie postale sous pli fermé recommandé avec accusé de réception ou par Rapide-Poste ou par porteur, contre décharge, à : Zitouna Takaful, Bureau d’Ordre Central, Immeuble Zitouna Takaful, Avenue de la Bourse, Les Jardins du Lac 1053, Tunis.

L’enveloppe extérieure doit être libellée au nom de Monsieur le Directeur Général de Zitouna Takaful et doit porter la mention : « Ne pas ouvrir – Candidature au poste d’Administrateur Indépendant au Conseil d’Administration de Zitouna Takaful ».

Pour toute information ou éclaircissement, les candidats peuvent s’adresser à Zitouna Takaful par email à

mail

pdf Télécharger les Termes de Référence

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 21, 2017 dans Takaful, Tunisie

 

Étiquettes : , , ,

Le secret du succès des banques islamiques

Les avantages des banques participatives

Pourquoi ouvrir un compte dans une banque islamique ou participative ? L’élément religieux ne suffit pas à expliquer le remarquable succès international de ces banques, même dans des pays non musulmans. La réponse se trouve d’abord dans l’utilité réelle de ces banques qui préfigurent la banque de demain.

Voici quelques uns des principaux avantages des banques participatives :

  • Opérations courantes

La création récente des banques participatives leur permet d’adopter dès leur démarrage l’ensemble des fonctionnalités permises par les systèmes informatiques de nouvelle génération et d’intègrer les dernières nouveautés de la technologie numérique appliquée à la finance (Fintech).

Les banques participatives sont en premier lieu des institutions bancaires. La clientèle y trouve bien entendu l’ensemble des services proposés par les banques classiques : domiciliation de salaire, dépôt, retrait, virement, chéquier, carte bancaire, etc.

A cet égard, même s’ils n’ont pas besoin de crédit, les clients musulmans sont naturellement heureux de savoir que leur salaire domicilié chez la banque participative et leurs dépôts ne sont pas utilisés par la banque pour accorder des prêts à intérêt à d’autres clients. Ils ne se rendent pas ainsi complices du Riba que l’Islam considère comme un péché majeur (Al-Kabaïr).

  • Financement

En cas d’octroi d’un financement par la banque islamique, lorsqu’un client de bonne foi a des difficultés de remboursement, la banque n’a pas le droit de lui imposer des intérêts de retard et doit lui accorder des facilités de paiement.

  • Epargne

Les comptes d’épargne sont proposés par les banques participatives à leurs clients sous forme de dépôts d’investissement. Le client déposant autorise la banque à investir son argent selon la technique de Moudaraba. Dans cette relation, le client déposant a un statut d’investisseur (Rab-al-maal) et son épargne n’est pas rémunérée par un intérêt fixe mais par un bénéfice sur les investissements réalisés par la banque. L’épargne du client finance l’économie réelle, loin de toute spéculation.

En résumé, le succès des banques participatives est lié à la pratique d’une finance éthique où les relations banque-client sont plus équilibrées, ce qui contribue à la stabilité du système financier dans son ensemble et au développement des secteurs productifs.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 20, 2017 dans finance islamique

 

Étiquettes : , , , ,

Finance Participative : le marketing comme levier de différenciation

AMCC : Finance Participative, le marketing comme levier de différenciation

La finance participative est une industrie nouvelle qui s’installe au Maroc. Comme pour toutes les industries, elle doit être accompagnée d’outils de Communication et de Marketing pour réussir son déploiement sur le marché.

L’AMMC, Association Marocaine du Marketing et de la Communication, organise jeudi 23 février 2017 à 18h30 à Casablanca une rencontre pratique pour les professionnels de la finance participative, du marketing et de la communication sur le thème :

FINANCE PARTICIPATIVE : LE MARKETING COMME LEVIER DE DIFFÉRENTIATION ?

Des experts internationaux reconnus partageront leur expérience et exposeront avec l’assistance les clés de réussite et les pièges à éviter pour le lancement et le développement des produits de la finance participative au Maroc.

Ce sont quelque 200 Dirigeants et Cadres des secteurs Bancaires, des Assurances et de la Finance participative qui seront présents à cette conférence.

Vous pouvez confirmer votre participation en cliquant ici.

  • Date : Jeudi 23 février 2017 à 18h30
  • Lieu : ESCA – Ecole de Management, 7 rue Abou Youssef El Kindy, Bd Moulay Youssef 20060 Casablanca

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 16, 2017 dans Marketing, Maroc

 

Étiquettes : , , , , ,

Finance islamique : AAOIFI publie un standard pour les Sharia Board nationaux

aaoifi-central-shariah-board-standard

AAOIFI – Accounting and Auditing Organization for Islamic Financial Institutions, publie le draft du Standard relatif au Shari’ah Board Central.

Ce standard traite de la création et de la gestion de comités de conformité nationaux centralisés, par opposition au système de Sharia Board interne propre à chaque banque.

Des auditions publiques seront organisées dans certains pays pour recueillir les avis de la profession.

Ce standard, élaboré par la Commission Gouvernance et Ethique de l’AAOIFI, constitue une approche méthodologique détaillée concernant la définition, les attributions, les responsabilités, la nomination, la composition, l’indépendance, les termes de référence pour un Central Shari’ah Board.

L’AAOIFI invite les experts et les praticiens de la finance islamique à faire part de leurs observations éventuelles sur ce projet en adressant leurs remarques avant le 28 février 2017 par email à Sharia@aaoifi.com.

pdf Télécharger le projet de Standard

Sur le même sujet :

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 7, 2017 dans AAOIFI

 

Étiquettes : , , , ,