RSS

Bank Al Yousr mise sur l’authenticité et l’innovation

Bank Al Yousr a organisé la 1ère édition du “Forum international Al Yousr de la finance participative” les 22 et 23 avril 2017 à Casablanca. Le but de cette manifestation est de promouvoir l’innovation afin d’élargir la gamme de produits participatifs et constituer une force de proposition pour améliorer le cadre juridique et réglementaire de la finance participative.

Consacrée à l’ingénierie financière participative sous l’angle charaïque et réglementaire, cette rencontre scientifique a été marquée par la participation de professionnels, d’Oulémas et de jurisconsultes spécialisés. Des Scholars de stature internationale tels que Mohamed Taqi Usmani, Yusuf Delorenzo et Nizam Yaqubi, tous membres du Sharia Board du Groupe Guidance ont activement participé à l’évènement.

Selon les dirigeants de Bank Al Yousr, son offre de produits financiers participatifs portera dans un premier temps sur des produits équivalents à ceux auxquels sont habitués les Marocains au niveau des banques conventionnelles, mais la phase suivante connaîtra un déploiement du potentiel intégral de la finance participative et de la panoplie de produits qu’elle recèle pour financer l’économie réelle et répondre aux besoins et attentes des clients.

Il convient de souligner à cet égard que les articles 58 et 59 de la loi bancaire 103-12 ont ouvert la voie à l’innovation financière en donnant la possibilité aux banques participatives de proposer d’autres produits que ceux initialement agréés sous réserve de leur conformité aux préceptes de la Charia et après validation par Bank Al‐Maghrib et approbation du Comité charia pour la finance et du Comité des établissements de crédit.

Bank Al Yousr, filiale de la Banque Centrale Populaire (BCP) et de Guidance Financial Group, va couvrir l’ensemble des activités de la banque universelle, à savoir la collecte des dépôts et la distribution de crédits. Elle proposera également des instruments de placement et d’investissement. «Nous ne voulons surtout pas reproduire à l’identique les produits de la banque conventionnelle. Il s’agira aussi de proposer une offre compétitive par rapport aux produits de la finance classique» précise le DG de la BCP.

A noter que le groupe Guidance a été conseillé par le cabinet d’avocats d’affaires international français LPA-CGR pour la structuration juridique des produits participatifs qui seront offerts par la nouvelle banque.

A travers l’organisation de cette rencontre scientifique de haut niveau appelée à devenir un évènement annuel, Bank Al Yousr confirme son ambition d’être le leader de la banque participative au Maroc. La banque a annoncé vouloir s’approprier un tiers du marché et prévoit d’ouvrir dans une première phase une centaine d’agences neuves entièrement dédiées à la banque participative.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
2 Commentaires

Publié par le avril 23, 2017 dans Ingénierie financière, Maroc

 

Étiquettes : , , , , , ,

IFN Morocco Forum 2017

IFN Morocco Forum 2017

As Islamic finance continues to establish footprints in new exciting markets, the first-ever IFN Morocco Forum in Casablanca will allow market players to get a better depth and understanding of this fresh market, and strategize ways to tap into the increasing awareness of Shariah compliant finance and investments in the country.

9th May 2017 – Novotel Casa City Center, Casablanca

PROGRAM

08:00–09:00 Registration
09:00–09:10 Welcome Remarks

Chairperson: Anouar Hassoune – Managing Director, Euris Group

09:10–09:25 Keynote Address

Mohammed Boussaid – Minister of Economy and Finance, Kingdom of Morocco

09:25–10:10 Mapping the Moroccan Participative Finance Ecosystem

Industry leaders provide insight on what Moroccan participative finance landscape will look like in five years and what market players and regulators will need to do to get there. How can sustainable growth be achieved in Moroccan banking and capital market sectors? What liquidity management instruments are available for the newly established banks? What is Morocco capable of achieving domestically and what is the outlook for cross-border participative finance activities?

Moderator: Anouar Hassoune – Managing Director, Euris Group
Panelists: Gonzalo Rodríguez – General Coordinator, Saudi-Spanish Center For Islamic Economics And Finance (SCIEF), IE Business School, Spain

Said Amaghdir – Chairman, Moroccan Association for Participative Finance Professionals – Shariah Compliant (AMFP)

Youssef Baghdadi – CEO, Dar Assafaa

10:10–10:25 Morocco as an Islamic Investor’s Gateway to Africa

Rachid Boumehraz – Partner, Fidaroc Grant Thornton

10:25–10:55 Coffee Break
10:55–11:40 An Audience with Newly Established Participative Banks

The heads of the newly established participative banks share their experience in acquiring banking licences, where their institutions stand at the moment and their respective strategies for increasing market share.

Panelists: Abdessamad Issami — CEO, Umnia Bank

Mohamed Maarouf – CEO, Bank al Tamweel wa al Inma (BTI)

Mohamed Tahri – Deputy Managing Director, Société Générale Maroc

Fouad Harraze – Executive Director, Strategy and Development, Crédit Agricole of Morocco

11:40–12:10 How is Participative Finance Going to Help Revitalization of Capital Markets in Morocco?

Panelists: Houda Chafil – CEO, Maghreb Titrisation

Paul McViety – Legal Director, Head of Islamic Finance, DLA Piper, the UAE

12:10–12:25 NeXt Generation Participative Finance Platform: Built by Muslims, in Morocco, for the World?
Rachid Ouaich – Managing Director, Eethiq Advisors, Luxembourg
12:25–12:55 Investors Roundtable: Outlook for the Shariah Compliant Investment Market

What role can the industry play in attracting foreign investment to Morocco? What investment climate should exist in the country to attract more foreign capital? What asset classes Morocco has to offer Shariah compliant investors?

12:55–14:00 Luncheon
14:00–14:25 Paving the Way for Takaful Industry Segment

Panelists: Mohamed Zerrei – Partner, Fidaroc Grant Thornton

Zeroual Koudama – Project Director General of Takaful, Wafa Assurance

14:25–15:00 Global Market Perspective: What is the Way Forward for the Industry in Morocco?

This panel will feature global leaders in Islamic finance industry offering their views on how Moroccan market can leverage on the experiences from established participative finance markets of Malaysia, Turkey and the Gulf.

Moderator: Mustafa Adil – Head of Islamic Finance, Thomson Reuters
Panelists: Dr Mohamed Damak – Senior Director, Global Head of Islamic Finance, Standard & Poor’s

Dr Rusen Ahmet Albayrak – Executive Vice President, Treasury & International Banking, Kuveyt Turk, Turkey

15:00 End of Forum

REGISTRATION

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 23, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , ,

Dar Al-Amane

Dar Al-Amane Société Générale SGMB

Dar Al-Amane est le réseau de banque participative de la Société Générale Marocaine de Banque SGMB.
دار الأمان هي علامة شبكة الوكالات التشاركية التابعة للشركة العامة المغربية للأبناك

Suite à l’obtention début 2017 d’un agrément de Bank Al-Maghrib pour exercer l’activité de finance participative à travers des fenêtres participatives ou Islamic Windows, la Société Générale a décidé de spécialiser certaines de ses agences pour cette activité, une étude ayant démontré une préférence de sa clientèle pour un réseau distinct bien séparé de l’activité conventionnelle.

Dans un premier temps, une dizaine d’agences Société générale seront dédiées à la banque participative au Maroc.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 23, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , ,

Ummah Finance première banque islamique mobile

Ummah Finance

Mariage de la finance Islamique et de la Fintech, Ummah Finance proposera l’ensemble des services d’une banque conventionnelle à travers une banque 100% digitale qui associe sécurité, accessibilité et conformité à la Sharia.

Basée à Londres, la startup Ummah Finance est actuellement en phase de levée de fonds et de recrutement de ses équipes.

L’application Ummah Finance sera compatible iOS et Android et disponible sur App Store et Google Play.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 19, 2017 dans FinTech, UK

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Loi sur les OPCI au Maroc

Loi sur les OPCI

Les OPCI constituent un levier de développement pour l’immobilier commercial

La version française de la loi n°70-14 relative aux OPCI a été publiée au Bulletin Officiel. Le texte ouvre notamment la voie aux OPCI Sharia Compliquant au Maroc

Les OPCI sont des instruments financiers réglementés dont l’objet porte sur l’investissement dans la construction ou l’acquisition d’immeubles en vue de leur location. Dans la pratique les OPCI concernent surtout l’immobilier commercial et professionnel, sans toutefois exclure totalement le résidentiel.

Les OPCI permettent d’investir dans l’immobilier de manière sécurisée et balisée. Le caractère collectif du placement permet d’abaisser les seuils d’investissement et rend les OPCI accessibles à l’épargne des particuliers au même titre qu’aux investisseurs institutionnels.

Les OPCI peuvent prendre la forme d’un Fonds de Placement Immobilier – FPI ou d’une Société de Placement Immobilier – SPI, cette dernière étant dotée de la personnalité morale.

La loi n°70-14 relative aux Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI) est en vigueur au Maroc depuis la promulgation de la version originale du texte en arabe au Bulletin Officiel n°6501 du 19/9/2016. La version française a été publiée au BO n°6552 du 16/3/2017.

Les OPCI sont soumis à la législation relative à l’appel public à l’épargne et aux informations exigées des personnes morales et organismes faisant appel public à l’épargne.

Les Sukuk à l’actif et au passif

S’agissant spécifiquement des dispositions de la loi n°70-14 relatives à la finance participative ou islamique, les Sukuk sont au coeur du dispositif.

L’actif des OPCI peut comporter des certificats de Sukuk (article 3) et  les OPCI peuvent émettre des certificats de Sukuk dont les caractéristiques techniques et les modalités d’émission sont fixées par voie réglementaire après avis conforme du Conseil supérieur des Ouléma (article 60). Toute émission de certificats de sukuk destinés à être placés auprès d’investisseurs résidents est subordonnée à l’avis conforme du Conseil supérieur des Ouléma.

Les droits liés aux certificats de Sukuk ne doivent pas avoir une incidence sur les droits de l’OPCI de détenir, gérer et disposer de ses actifs conformément au règlement de gestion.

Pdf Loi n°70-14 relative aux Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI)

Voir aussi :

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
1 commentaire

Publié par le avril 16, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , , ,