RSS

Archives de Tag: Algérie

Lachemi Siagh : la finance islamique constitue un gisement non négligeable pour l’Algérie

Le sukuk, équivalent islamique du financement obligataire pour les entreprises, reste l’instrument le plus attractif pour collecter l’épargne, selon Lachemi Siagh qui souligne que cet instrument est le meilleur moyen de financer les projets étatiques.

L’expert souligne toutefois que le développement en Algérie de cet instrument de la finance islamique, à mi-chemin entre l’action et l’obligation, nécessite un ancrage juridique et la mise en place d’un cadre réglementaire adapté.

Le Journal de la finance islamique

Articles liés :

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 7, 2015 dans Algérie

 

Mots-clés : , , , ,

RIBH 1er portail pour la finance islamique depuis 7 ans

classement-sites-finance-islamique-alexa

Classement Alexa des principaux sites francophones de finance islamique

  • RIBH célèbre aujourd’hui sa 7ème année au service de la finance islamique.
  • Le classement Alexa, référence mondiale de la mesure d’audience sur Internet, confirme le leadership de RIBH, le Journal de la finance islamique.
  • Ce classement est basé sur une pondération du nombre de visiteurs et du nombre de pages vues au cours des six derniers mois.

A sa création le 17 juin 2007, RIBH – le Journal de la finance islamique fut le premier portail d’information francophone consacré à la finance se référant à l’éthique musulmane. RIBH a adopté le format blog pour une meilleure interactivité avec ses lecteurs.

Au début, la rareté des articles en français consacrés à la finance islamique nécessita un gros effort de recherche pour dénicher une information pertinente, et la traduction de textes anglais ou arabes était souvent nécessaire. Le monde était alors loin de se douter que l’année 2008 allait connaître une crise financière sans précédent dont la finance islamique allait sortir non seulement indemne, mais renforcée et conquérante. Suite à cette mutation, le foisonnement d’articles, de thèses, de mémoires et de communiqués de presse imposa une révision de l’approche éditoriale pour garder une vision cohérente des objectifs et des moyens.

La crise financière ayant mis sur le devant de la scène internationale une finance Charia compatible dont l’objectif n’est pas de maximiser le profit mais de maximiser la justice des transactions, l’une des principales missions dévolue aux sites d’information fut de contribuer à banaliser des instruments jusque là connus des seuls spécialistes, tels que les Sukuk, la Mourabaha, la Moucharaka et autre Moudharaba.

Le terrain n’était pas totalement vierge puisque des militants de la première heure, auxquels il convient de rendre hommage, avaient déjà contribué à l’instauration d’un cadre de réflexion sur la finance islamique dite « moderne », en s’activant soit dans les domaines du conseil et de l’enseignement universitaire, soit dans le cadre associatif comme au Maroc, dès 1987 au niveau de l’Association Marocaine d’Études et Recherches en Économie Islamique – ASMECI, ou en France, depuis 2004 au sein de l’AIDIMM – Association d’Innovation pour le Développement économique et IMMobilier, groupe de réflexion sur la finance islamique.

Exprimant cet engouement universel pour la finance conforme à la Charia, les sites spécialisés se sont multipliés et aujourd’hui, 7 ans après sa création, RIBH assume son rôle de référence des sites francophones dédiés à la finance islamique et continue d’être le plus consulté au Maghreb, en France et dans le monde.

Merci à tous nos lecteurs.

RIBH

 
1 commentaire

Publié par le juin 17, 2014 dans finance islamique

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , ,

Banque islamique : le réseau international du groupe Al Baraka

[youtube :http://youtu.be/VtjTjOAOEXY%5D

Al Baraka Banking Group, dont le siège est situé à Bahrain, possède le plus large réseau mondial de banque islamique, avec des filiales dans de nombreux pays musulmans.

En 2009 Al Baraka Banking Group (ABG) a décidé d’unifier l’identité commerciale de son réseau bancaire international implanté dans les pays suivants :

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 5, 2014 dans International

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

Vers la création d’un Master en finance islamique au sein des universités tunisiennes

  • La Tunisie entame sa migration vers un système économique respectueux de l’éthique Islamique.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé son intention de mettre en place un Master en finance islamique au sein des universités tunisiennes.

Intervenant dans le cadre de la conférence internationale sur «Ijara»: concepts et applications», M. Moncef Ben Salem, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a souligné que la mise en place de formations spécialisées en économie islamique et en finance islamique au sein des établissements de l’enseignement supérieur, répond à un double objectif.

Il s’agit, a-t-il précisé, de «promouvoir le secteur bancaire dans le sens d’une plus grande adéquation avec les principes de la Chariaa islamique et garantir une migration d’une économie conventionnelle à une économie islamique».

Les différents produits de la finance islamique (banques, institutions financières, assurance islamique «Takaful», marchés de capitaux…), constituent un créneau générateur de liquidité pour l’économie tunisienne, au cours de cette période sensible, précise encore le ministre.

Pour M. Ridha Saidi, ministre chargé du dossier économique, «la finance islamique qui repose sur le principe du partage des pertes et des profits, constitue actuellement le meilleur moyen de financement pour les entreprises tunisiennes.

Il a en outre ajouté que les efforts sont actuellement axés sur l’élaboration de lois et de textes d’application organisant le secteur de la finance islamique, notamment, après l’élaboration d’un système fiscal spécifique à ce type de produit au sein de la loi de finance 2012.

Toutefois, un nombre d’experts économiques et d’investisseurs soulignent que la mise en place d’un secteur financier basé sur les principes de la Chariaa, ne constitue pas une priorité pour la Tunisie qui fait face à plusieurs difficultés économiques, comme l’emploi et la lutte contre la pauvreté.

De même, une étude élaborée, récemment, par la Banque africaine de développement (BAD) sur la finance islamique en Afrique du Nord, relève que «la faible demande sur ces produits et l’étroitesse de la taille du marché tunisien, ne peut lui permettre d’accueillir des services de financement islamique».

«La finance islamique qui peut stimuler la consommation et la demande sur certaines activités économiques, ne peut avoir un impact concret sur le financement du développement et le renforcement de l’investissement», précisent les auteurs de l’étude qui mettent l’accent sur «le coût élevé des produits islamiques, comparé au coût de financement des banques conventionnelles».

Source : Agence Tunis Afrique Presse (TAP)

agenda-finance-islamique

 
1 commentaire

Publié par le janvier 22, 2012 dans Formations, Tunisie

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Services bancaires et finance islamique en Afrique du Nord

Dans sa nouvelle publication, Services bancaires et finance islamique en Afrique du Nord, la Banque africaine de développement évalue les activités bancaires islamiques dans la région et explique pourquoi leur utilisation est encore limitée à ce jour. Le rapport analyse le potentiel de la finance islamique, notamment pour les objectifs de développement de l’Afrique du nord, et sa capacité d’accroître la diversification des sources de financement.

Le rapport analyse l’effet des opérations de la finance islamique sur la répartition équitable des risques et des rendements entre fournisseurs et utilisateurs des fonds. Enfin, Services bancaires et finance islamique examine en outre la possibilité pour les contrats de la finance islamique de promouvoir les objectifs de développement des pays nord-africains

Services bancaires et finance islamique en Afrique du Nord

Islamic Banking and Finance in North Africa

In its new publication, Islamic Banking and Finance in North Africa, the African Development Bank assesses the state of Islamic banking in the region and explains why its use has been limited. The report considers the future potential of Islamic finance, including its possible alignment with North Africa’s development goals, particularly its ability to increase the diversification of funding sources.

The report takes into consideration the effect of Islamic banking’s focus on the equitable distribution of risk and returns between suppliers and users of funds. Islamic Banking and Finance in North Africa goes further by exploring whether Islamic-style finance contracts could contribute to the development objectives of North African countries.

Islamic Banking and Finance in North Africa


 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 16, 2011 dans Maghreb, Maroc

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Chaabi Bank annonce un financement immobilier islamique en France

  • La filiale européenne du Groupe Banques Populaires du Maroc a lancé en juin 2011 Chaabi Harmonis, premier compte de dépôt bancaire conforme aux principes islamiques en France.
  • Chaabi Bank proposera le financement immobilier par Moucharaka dégressive l’année prochaine, ainsi que l’assurance vie Charia compatible.
  • Le compte de dépôt Chaabi Harmonis s’adresse aux particuliers, et sera étendu aux entreprises et aux associations.

Les comptes bancaires Chaabi Harmonis sont conformes aux principes de la finance islamique. Ils donnent accès à tous les services bancaires classiques, permettant au client de gérer ses opérations courantes, recevoir et effectuer des virements, des versements, payer ses achats et prélèvements.

Banque de droit européen dont le siège est à Paris, Chaabi Bank dispose d’un réseau de 6 succursales en France, Belgique, Espagne, Italie, Pays Bas et Allemagne. Déployé dans le cadre du passeport européen, ce réseau comporte une quarantaine d’agences bancaires à travers l’espace européen. L’offre Harmonis est proposée pour l’instant uniquement en France.

Au travers d’une convention de compte de dépôt personnalisée avec ses clients, Chaabi Bank s’engage à :

  • ne pas verser d’intérêts sur les dépôts Chaabi Harmonis ;
  • utiliser ces fonds uniquement dans des produits et financements compatibles avec les principes de la finance islamique ;
  • séparer les dépôts Chaabi Harmonis des fonds conventionnels ;
  • se faire contrôler et auditer par un comité de savants musulmans indépendants pour garantir la conformité du compte courant aux préceptes islamiques.

Autres avantages associés au compte Chaabi Harmonis : un suivi personnalisé du compte, une carte bancaire pour les retraits et paiements,  un chéquier personnalisé, la gestion du compte par Internet et des tarifs compétitifs pour les frais de gestion.

Chaabi Bank est conseillée par le Cabinet IFAAS sur les problématiques de compatibilité avec le droit musulman. Le cabinet Herbert Smith a par ailleurs conseillé Chaabi Bank sur les aspects juridiques liés à la mise en place, pour la première fois en France, d’un produit destiné aux particuliers permettant de gérer un compte de dépôt conformément aux principes de la finance islamique.

Chaabi Bank a choisi l’agence conseil en communication « affinitaire » Sopi pour l’accompagner dans sa démarche marketing. L’agence a conçu l’identité de la gamme Harmonis et les outils publicitaires destinés à la promouvoir.

Les clients potentiels peuvent recevoir par mail une copie du certificat de conformité en s’adressant au Centre de Relation Client Chaabi Bank.

Planning de déploiement de l’offre Chaabi Harmonis

Septembre 2011

  • Lancement du compte de dépôt pour les entreprises et associations.

Décembre 2011

  • Lancement des premiers financements immobiliers sous forme d’un contrat de Mourabaha (selon éligibilité du client)
  • Lancement d’une formule de placement sous forme d’assurance vie.

La mourabaha est le contrat le plus utilisé en finance islamique. L’investisseur, Chaabi Bank, acquiert un actif désigné par le client auprès d’un fournisseur, directement ou par le biais d’un agent, et revend ensuite l’actif au client  à un prix majoré d’une marge bénéficiaire.

Courant 2012

  • Lancement des produits de financement immobilier long terme sous forme d’un contrat de Mousharaka dégressive (sous réserve de publication des textes officiels par les autorités compétentes).

Dans sa définition simplifiée, le contrat de Mousharaka dégressive devient une forme de financement dans laquelle la banque et le client achètent ensemble le bien immobilier en fonction de leur apport. Ils en deviennent en quelques sortes « co-propriétaires » avec les objectifs suivants pour le client : habiter le bien immobilier, en devenir le seul propriétaire en rachetant progressivement les parts de la banque selon une convention, une durée et des modalités particulières définies avec la banque.

Réseau d’agences bancaires Chaabi Harmonis

RIBH

 
23 Commentaires

Publié par le juin 20, 2011 dans crédit-immobilier-islamique, France

 

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,