RSS

Lachemi Siagh : la finance islamique constitue un gisement non négligeable pour l’Algérie

07 Oct

Le sukuk, équivalent islamique du financement obligataire pour les entreprises, reste l’instrument le plus attractif pour collecter l’épargne, selon Lachemi Siagh qui souligne que cet instrument est le meilleur moyen de financer les projets étatiques.

L’expert souligne toutefois que le développement en Algérie de cet instrument de la finance islamique, à mi-chemin entre l’action et l’obligation, nécessite un ancrage juridique et la mise en place d’un cadre réglementaire adapté.

Le Journal de la finance islamique

Articles liés :

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 7, 2015 dans Algérie

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s