RSS

Des banques islamiques étrangères prospectent au Maroc

10 Mar

maroc-flag181_130.jpglogo_forum_africain190_130.gif

  • Mais la fiscalité actuelle est dissuasive
  • Un forum organisé en avril 2008 pour en discuter

Le Forum africain de la finance islamique se tiendra à Casablanca, les 2 et 3 avril 2008, où plus de 150 participants sont attendus. Cette manifestation est organisée par Isla-Invest Consulting, une société française de conseil en investissements financiers et immobiliers conformes aux principes de la Chariâ. Choisir la capitale économique pour toucher tout le continent africain n’a rien d’hasardeux, selon Zoubeir Ben Terdeyet, PDG d’Isla-Invest «Le Maroc est l’un des pays les plus familiers avec les produits islamiques dans le continent. Les produits alternatifs y sont présents depuis quelques mois déjà. Le pays offre de grandes possibilités d’investissement. En plus, les banques privées marocaines sont assez agressives et la Bourse de Casablanca est très dynamique». Autant d’arguments auxquels s’ajoute l’aspect logistique. «La RAM dessert une grande partie de l’Afrique. Cela peut paraître un détail, mais, pour les organisateurs que nous sommes, cela a son importance», ajoute-t-il.

Promouvoir les produits islamiques revient à aborder une nouvelle étape dans l’économie marocaine. «La finance islamique est l’un des secteurs les plus dynamiques. Est-ce qu’un jour Bank Al-Maghrib va autoriser une banque étrangère à s’installer pour vendre ce genre de produits ? Si le marché marocain reste fermé aux banques étrangères, il n’y a pas de souci. Les banques ne feront pas beaucoup d’effort. Par contre, si elles se retrouvent menacées par un concurrent étranger, là beaucoup de choses vont se faire», commente le conseiller.

Reste à savoir quelles ouvertures Bank Al-Maghrib (BAM) entend accorder aux banques étrangères dans ce secteur? Pour l’heure, Ben Terdeyet considère qu’il n’y a pas au Maroc de banques islamiques au sens propre du mot. Et ce n’est pas simplement une question de terminologie, mais de ressources. «Le problème dans les banques marocaines, c’est que les fonds d’argent proviennent du Ribaa. Dans une banque islamique, tout le circuit d’argent doit être conforme à la Chariâ. Les ressources doivent elles-mêmes être islamiques». Par ailleurs, la fiscalité adoptée actuellement semble peu favorable à la commercialisation de ces produits. «Considérant la Mourabaha comme une activité commerciale, l’application de la TVA renchérit le coût», explique le conseiller.

De toute évidence, ce nouveau marché a été introduit de façon brutale. Très peu de Marocains ont adhéré à cette nouvelle offre au coût sensiblement supérieur à celui des produits classiques. À ce propos, le gouverneur de BAM informe qu’une réflexion est en cours afin d’ajuster la fiscalité et d’uniformiser le coût des produits. L’organisateur du forum est optimiste, «on attend l’adaptation des lois qui ne saurait tarder. Je pense que le Maroc est conscient de l’importance d’investir ce secteur».

Ainsi, le débat est lancé par Isla-Invest qui cible banques et entreprises. Ces dernières «ont toutes des problèmes de trésorerie et cherchent à se financer. La finance islamique peut constituer une réelle opportunité pour elles», conclut Terdeyet.

Amira KHALFALLAH, L’Economiste 13/03/2008

 
15 Commentaires

Publié par le mars 10, 2008 dans Afrique - Africa, Maroc

 

15 réponses à “Des banques islamiques étrangères prospectent au Maroc

  1. mouatassim

    avril 24, 2014 at 4:56

    Salam

    Moi j’aime les banques islamiques parce si elles ne facturent pas de grands intérêts. Par contre les banques en général les intérêts c’est 100% du montant prété : c’est dificile pour la plupart des jeunes qui sont au début de la vie mais Allah yomhilo wa la yohmil

     
  2. ribh

    mai 2, 2010 at 1:03

    @ El Khadri :

    Oui c’est possible, mais il faut encore patienter un peu.

    D’un côté, la Mourabaha devrait être moins chère suite aux dispositions d’application de la loi de finances 2010 https://ribh.wordpress.com/2010/01/09/circulaire-impots-mourabaha/ mais les banques n’ont pas encore communiqué sur leurs nouvelles offres.

    D’un autre côté Attijariwafa bank a annoncé la création d’une filiale islamique dans les prochains mois… incha Allah
    https://ribh.wordpress.com/2010/04/11/attijariwafa-bank-filiale-islamique-maroc/

     
  3. el khadri

    mai 2, 2010 at 10:48

    salamo alaykoum
    je veux savoir si c’est possible d’avoir un financement islamique immobilier (je réside en France).

     
  4. ribh

    janvier 8, 2010 at 7:36

    @ Noureddine Aissa :

    Wa alaykoum assalam,

    Si vous êtes résident au Maroc, ce n’est pas possible.

     
  5. noureddine aissa

    janvier 8, 2010 at 7:17

    Salamo 3alaykom,
    je veux construire une maison sur mon plan de terrain au Maroc et je veux savoir est ce que c’est possible d’avoir un crédit ou un financement islamique immobilier auprès des banques islamiques étrangères.

     
  6. ribh

    août 28, 2009 at 2:09

    @ Tarik :

    Salam,

    Vous soulevez plusieurs questions importantes. La question des banques islamiques reste effectivement complexe au Maroc avec des tendances contradictoires, qui ne sont du reste pas totalement absente de la problématique que vous posez.

    Une chose est sûre, la principale motivation des décideurs n’était pas de plaire à Dieu en abandonnant l’usure (riba). Résultat ils se sont retrouvés dans la situation de la danseuse qui se voile le visage par « pudeur ».

    Les Oulémas n’ont pas été consultés à priori avant le lancement des produits alternatifs. Le Conseil des oulémas a été consulté il y a deux ans… à posteriori : il s’est retrouvé dans une situation tellement délicate qu’il a préféré ne pas se prononcer, prétextant d’un excès de travail (très drôle). Voir l’article suivant :
    https://ribh.wordpress.com/2007/10/30/produits-bancaires-islamiques-au-maroc-que-changera-la-non-fatwa-des-oulemas/

    Affirmer que les produits alternatifs sont halal reviendrait effectivement à reconnaître que les crédits conventionnels sont haram – ce qu’ils sont – et donc vous imaginez la pagaille. On ne peut pas reprocher aux autorités marocaines leur souci d’éviter la polémique. La volonté de protéger le secteur bancaire marocain contre la concurrence des banques du Moyen-Orient est également compréhensible.

    Les citoyens marocains qui souhaitent vivre en harmonie avec leurs principes religieux sont malheureusement les oubliés de l’histoire. Si seulement les décideurs marocains pouvaient s’inspirer de ces versets :

    « Ô les croyants! Craignez Allah; et renoncez à tout ce qui reste de l’usure, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés. » Coran, Sourate Al Baqarah 278-279

     
  7. Tarik

    août 28, 2009 at 12:29

    Salam,
    Je crois que le Maroc ne veut pas commercialiser des produits dits islamiques car selon les dires de certains cela revient à traiter les autres types de produits que proposent les autres banques de produits Ribawi et donc polémiquer autour du halal et du haram…
    Loin de tout cela il faut se poser la question suivante : comment les Oulémas ont promulgué ces produits ???
    Si pour le client il est évident que le produit alternatif est halal, il faut cependant poser la question de la formule de calcul des marges commerciales ; de la prime de risque ; de l’impact de l’inflation et de l’érosion monétaire etc. Les banques font appel à tous ces critères pour déterminer les taux d’intérêt et simuler leur prix de revient ; donc y aura toujours un taux d’intérêt… caché… :)) donc pour moi c’est une simple hypocrisie et qu’ils cessent de jouer avec la religion pour aboutir à leurs fins dictées par le capitalisme aveugle.
    Enfin, la preuve du désir de faire échouer ces produits est l’absence de campagnes publicitaires accompagnant ces produits (personne n’en parle car elles n’existent même pas)… mais également le qualificatif de alternatif au lieu de islamique…
    Laissez le temps au temps : on verra au cap 2010 avec l’avènement de la libéralisation des marchés comment les autorités de tutelle vont agir … mais la vrai question est : à qui bénéficie le rejet de l’installation des banques islamiques au Maroc… je vous laisse deviner..
    En fait je suis pour l’installation de banques islamiques au Maroc ; je postulerais même pour y travailler… d’ailleurs ce sont les seules qui ont pu résister à la crise financière et de liquidités.
    Avis d’un banquier.

     
  8. ribh

    juin 29, 2009 at 6:03

    @ Safaa :

    Wa alaykoum assalamou wa rahmatou Allah wa barakatouh,
    Les crédits halal sont déjà proposés depuis un par certaines banques marocaines (Attijariwafa, BMCE, BP, BMCI) mais ces crédits sont encore trop chers à cause des taxes. On espère que ces taxes seront réduites.
    Inna Allah ma3a assabirine.

     
  9. Safaa

    juin 29, 2009 at 5:35

    Assalamou alaykom wa rahmato Allah wa barakatoh,
    svp je réside au Maroc. mon mari vient de travailler. la location est très chère et on veut acheter une maison avec un crédit halal. je cherche une solution. Jazakomou Allaho khayran.

     
  10. ribh

    juin 15, 2009 at 5:07

    @ Housnia :

    Wa alaykoum essalam,

    Non c’est difficile à envisager, sauf pour les personnes qui résident dans le pays de la banque islamique qui financera l’acquisition et il faudrait donner une garantie (hypothéquer un bien dans ce pays).

    Certaines banques marocaines accordent déjà des financements conformes à la Charia (Attijariwafa bank, BMCE, BMCI, BP), mais ces financements restent trop chers parce qu’ils sont surtaxés.

     
  11. housnia

    juin 15, 2009 at 3:54

    Salamo 3alaykom,
    je veux acheter une maison au Maroc et je veux savoir est ce que c’est possible d’avoir un crédit ou un financement islamique immobilier auprès des banques islamiques étrangères.

     
  12. issam

    juin 30, 2008 at 8:36

    salam alaykoume
    le crédit islamique au maroc c’est très difficile. je me suis renseigné aujourdhui auprès de la BMCI, ils n’ont aucune information sur ces produits alternatifs. Attijari ils m’ont dit que l’outil de simulation est très lent; pareil pour la BP qui m’ont dit qu’ils ont ijara wa i9tinaa et que c’est cher. je te donne plus d’infos bientot Khalid. à bientot

     
  13. khalid

    juin 2, 2008 at 12:02

    salamollahi aliykom , moi c khalid je vis en italie j’ai 30 ans je veux acheter une maison à mon pays d’origine le maroc à fès, et je veux avoir un crèdit à une banque islamique, j’ai besoin de votre bon conseil et wafakana allaho wa iyakom limayohibboho wa yardah wa salamoaliykom.

     
  14. ribh

    avril 3, 2008 at 12:20

    Wa 3alaykoum assalam,
    Il n’y a pas de banque islamique au Maroc, cependant les banques conventionnelles sont autorisées depuis le 1er octobre 2007 à proposer des crédits immobiliers et auto conformes à la Charia. Attijariwafa bank a été la première à proposer ces crédits, suivie par d’autres banques (BMCE, BMCI…). Le problème c’est que, pour des raisons fiscales, ces crédits reviennent pour l’instant plus chers que les crédits avec intérêts.

     
  15. nadia

    avril 2, 2008 at 2:39

    salamo 3alikom warahmato Allahi wa barakatoh
    je veux acheter une maison à mon pays d’origine au Maroc avec mon mari un francais musulman, mais on pense avoir un crédit à une banque islamique au Maroc. J’ai besoin de votre conseil svp Allah ijazikom.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s