1er Diplôme Marketing Produits Participatifs

Diplôme Marketing Produits Participatifs

PROCHAINE SESSION : SEPTEMBRE 2019

Le diplôme professionnel spécialisé en Marketing et développement des produits participatifs vise à doter les participants des connaissances et compétences nécessaires pour contribuer activement aux efforts d’innovation et de développement de l’industrie financière participative. De plus, la formation abordera les nouvelles tendances et orientations ayant un impact sur le Business model des institutions financières participatives.

Durée : 9 jours (les séminaires de formation se déroulent le vendredi et samedi)

Les sessions de formation se dérouleront au sein des banques participatives partenaires du programme afin de permettre aux participants de s’immerser dans l’environnement financier participatif marocain, d’échanger et de tisser des liens avec les professionnels du marché.

  • Examen de 2H sous forme de QCM — Seuil de réussite fixé à 67%
  • Cas pratiques à préparer à domicile.
  • Taux de présence dépassant 67% aux séminaires de formation.

Le public cible se constitue des personnes exerçant dans les domaines suivants:

  • Marketing
  • Communication
  • Organisation
  • Conformité aux avis du CSO
  • Système d’information
  • Cadres bancaires et assurances

La formation constitue une réelle opportunité pour échanger avec des praticiens et experts du domaine de la finance participative ayant une connaissance locale et une expérience internationale confirmée.

A propos d’Al Maali Institute

Al Maali Institute est la division formation d’Al Maali Group, Cabinet international présent à Dubaï et à Casablanca spécialisé en finance éthique & responsable. Al Maali Group comporte un cabinet de conseil, un cabinet d’audit, ainsi qu’un institut de recherche et de formation et compte parmi ses références des clients dans plus d’une vingtaine de pays.

FORMULAIRE DE PREINSCRIPTION

Pour réserver votre place ou pour un complément d’information.

 

Un commentaire

  1. Entretien avec M. Khalid Baddou, Président de l’Association Marocaine du Marketing et de la Communication

    1. Quel est l’intérêt de la thématique du marketing et du développement de produits pour les acteurs financiers participatifs marocains ?

    Nous assistons aujourd’hui à une mutation dans le monde de la banque en général, avec l’entrée en force du digital et la dématérialisation des processus et des services. Cette mutation coïncide aussi avec la montée en puissance d’une nouvelle génération d’usagers, les millenials, qui pèsent de plus en plus dans les comptes et qui imposent une approche différente dans le traitement de leur besoin.

    Ceci est pour dire que les paradigmes du marketing conventionnel sont en train de changer, voire de disparaitre, pour laisser place à de nouveaux modèles qui s’imposent au secteur bancaire en général, et à la banque participative en particulier.

    Ceci est plus valable pour le contexte marocain qu’ailleurs, puisque chez nous, le lancement de la banque participative est venue en même temps que la transformation digitale progressive de la banque classique. Ainsi, la banque participative doit non seulement se faire connaitre, mais aussi se différencier, innover, et apporter une valeur ajoutée concrète pour ses clients potentiels.

    Ainsi, le rôle des marketeurs est plus déterminent que jamais, pour relever les challenges d’un lancement, un positionnement, une différentiation et une fidélisation à un nouveau produit.

    Un challenge qui est loin d’être gagné !

    2. Quelle évaluation faites-vous de la stratégie de communication des banques participatives depuis leur lancement ?

    Je considère personnellement que le lancement des banques participatives n’a pas permis d’interpeller le consommateur à une offre fondamentalement nouvelle. La communication lors de cette phase a été axée sur les nouvelles marques, plutôt que sur le nouveau concept de la finance alternative. Il est clair qu’il y avait beaucoup de nuances et de paramètres à prendre en compte pour éviter de perturber l’image de la banque conventionnelle. Je pense que le stratégie marketing en général n’a pas permis au consommateur, à ce stade, de bien saisir et sentir la valeur ajoutée que lui propose la finance participative.

    3. Quelles sont les motivations de l’Association Marocaine du Marketing et de la Communication pour le lancement du Diplôme

    Notre objectif est d’appuyer toutes les initiatives qui visent à développer et à renforcer le rôle des marketeurs et des communicants en tant que positions stratégiques dans l’entreprise au Maroc. Je crois fortement que ces métiers ne sont plus aujourd’hui des accessoires pour embellir ou compléter le travail des autres fonctions, mais que leur rôle est déterminant pour réussir, ou pas, un projet. La finance participative peut aujourd’hui permettre de booster l’économie de notre pays de manière extraordinaire, c’est un virage que nous pourrons amorcer si nous nous dotons des compétences et des outils qu’il faut, dont la formation et l’accompagnement des experts.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s