RSS

Finance islamique : à quand la Belgique ?

09 Mai

banque nationale de Belgique_nbb_logonbb145_100

Par Imane Karich Présidente de l’Association belge des professionnels musulmans (ABPM), auteur du livre « Le système financier islamique. De la religion à la banque » Coll. Cahiers financiers, Larcier, Bruxelles, 2002.

Voici maintenant plusieurs décennies que les musulmans sont installés en Belgique. Parmi ceux-ci, certains ont pu surmonter parfois les épreuves et les difficultés, voire les discriminations, dans leur parcours socioprofessionnel. Ces exceptions d’un nouveau genre forment la catégorie des cadres et entrepreneurs musulmans ; sorte de middle-class musulmane composée de gens talentueux, ambitieux, armés de hauts profils, qui contribuent chaque jour au développement scientifique, économique, culturel, social et intellectuel de la Belgique.

A l’heure où la campagne électorale bat son plein, ces professionnels souhaitent attirer l’attention des partis sur un frein à leur épanouissement personnel/familial dans des activités financières normales du quotidien : achat d’une maison, acquisition d’un commerce, investissement en Bourse… En effet, les produits bancaires de la finance conventionnelle proposés en Belgique ne répondent pas à leurs attentes et c’est ainsi qu’ils sont de facto « hors champ » des tractations économiques parce qu’elles ne sont pas en phase avec leur sensibilité confessionnelle. En effet, les musulmans ne peuvent acheter un bien par le biais d’un crédit traditionnel – puisque l’islam ne reconnaît pas à l’argent le rôle de bien réel et n’accepte donc pas que celui-ci puisse être acheté ou vendu moyennant le paiement d’un intérêt. Ils ont dès lors besoin de trouver une solution. Elle existe et circule de plus en plus dans les sphères économiques européennes : elle s’appelle la finance islamique.

De quoi s’agit-il ? La finance islamique est une finance éthique développée sur la base des principes découlant des sources de l’islam, aspirant à plus de justice et d’équité dans les transactions et rejetant toute source d’enrichissement injustifié (notamment par la perception ou l’octroi d’un intérêt). Le profit n’est donc légitimé que si un effort et un certain risque ont été induits dans son acquisition. En ce sens, la finance islamique va promouvoir un mode transactionnel participatif basé sur le principe de partage des pertes et profits et interdisant notamment la spéculation fictive excessive. La crise des subprimes ne se serait jamais produite dans un tel système à énorme potentiel : le marché de la finance islamique représente aujourd’hui, selon les estimations, de 500 à 700 milliards de dollars. Le marché potentiel est estimé à environ 4.000 milliards de dollars. (1)

Si certains – même parmi les politiques pour des raisons plus ou moins objectives – à l’évocation de la religion pour un domaine économique, peuvent développer une méfiance à s’engager sur cette voie, la meilleure réponse à leur donner serait les premières lignes de l’offre d’emploi d’expert en finance islamique, publiée par l’Agence wallonne pour l’exportation (Awex) : « Dans un contexte de crise financière mondiale et d’absence de liquidités, la Finance islamique présente aujourd’hui des opportunités intéressantes tant pour les exportateurs wallons qui recherchent des sources de financement alternatives que pour les investisseurs islamiques qui souhaiteraient s’implanter en Wallonie. » Le ton est donné : la finance islamique comme un élément de solution à la crise, n’en déplaise à certains exégètes de la laïcité à la française en mal d’acclimatations sous nos latitudes…

D’ailleurs, même la France républicaine s’y met en mobilisant ses plus hauts dirigeants comme la ministre de l’Economie et de l’Emploi, Christine Lagarde, ou via l’organisation d’un colloque spécial au Sénat pour étudier les modifications juridiques et légales à envisager. Et à l’occasion du 15e forum de Paris Europlace, son président Gérard Mestrallet, également PDG de GDF SUEZ, nous informe des premiers efforts accomplis : « La loi française offre déjà la meilleure flexibilité et la capacité d’adaptation pour accueillir des opérations de finance islamique. » L’argent a ses raisons que la raison des plus réticents reconnaîtra et acceptera.

La finance islamique offre ainsi des réponses tant pour les communautés musulmanes vivant en Europe à la recherche de produits bancaires en phase avec leur sensibilité que pour les entreprises belges désirant attirer les liquidités ou les investisseurs des pays du Golfe. C’est donc bien d’une opération win-win qu’il s’agit. Autre exemple concret : l’accès à la propriété privée pour les personnes musulmanes désirant acquérir un bien conformément à leurs souhaits permettra d’augmenter le nombre de propriétaires et de résoudre la crise du logement à Bruxelles – conformément aux solutions des programmes des partis. Et bien qu’il ne faille pas tomber dans le travers de la présenter comme la panacée, la finance islamique offre de réelles potentialités de développement et des pays comme l’Angleterre, la Suisse, Le Luxembourg et la France s’y sont engagés et s’en sont accommodés. A quand la Belgique ?

Le but n’est certainement pas de remplacer toute la finance capitaliste par ce modèle, mais d’en promouvoir un espace financier alternatif afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre de musulmans ou non – et spécialement ceux qui ne peuvent en l’état accéder à la propriété. Cela pourrait se faire par la création de tels produits bancaires dans les banques actuelles qui seront accessibles à tous. Il s’agit donc bien de renforcer l’accès de produits financiers en y ajoutant une plus-value éthique. Le seul profit ne doit plus être une fin en soi et il convient d’intégrer davantage la dimension humaine en soutenant une économie réelle (et non virtuelle !) et en la développant au service des gens.

En conclusion, il convient dès à présent de se pencher sur des aménagements possibles qui permettraient d’établir la finance islamique en Belgique et de créer rapidement un espace de discussions avec des experts et des spécialistes en la matière. Soulignons à ce sujet l’existence de la société de consultance Al Maalya. L’ABPM est également toute disposée à participer à un débat serein, loin des simplismes et des préjugés.

Enfin, dans un livre récent, Comprendre l’islam (2), les auteurs ont mis en avant deux ingrédients clés pour favoriser la participation des musulmans de Belgique : l’imagination et la volonté politique. Pour l’imagination, l’ABPM se déclare prête à s’investir pleinement pour trouver des solutions innovantes et ambitieuses. Quant à la volonté politique… A bon entendeur !

Source : Le Soir (Belgique) 8/5/2009

(1) La finance islamique, un moteur pour l’économie, une alternative éthique, sous la dir. de J.-P. Laramée, Secure Finance, Paris, 2008.

(2) U. Manco, H. Bouhoute, A. Medhoune, Comprendre l’islam, Luc Pire, Bruxelles, 2008.

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to Ma.gnoliaAdd to TechnoratiAdd to FurlAdd to Newsvine

 
18 Commentaires

Publié par le mai 9, 2009 dans Belgique

 

Étiquettes : , ,

18 réponses à “Finance islamique : à quand la Belgique ?

  1. jiyar

    janvier 16, 2012 at 8:31

    salam o alaycom

    bonjour voilà j’ai l’intention d’acheter une maison ici à Bruxelles.
    j’attends avec impatience la venue d’une banque islamique incha Allah.
    pensez-vous que ça serait pour cette année 2012 ?

     
  2. ribh

    juin 26, 2011 at 12:11

    Wa alaykoum assalam,

    La bonne nouvelle pourrait venir de Chaabi Bank qui vient de lancer des produits de finance islamique en France :
    https://ribh.wordpress.com/2011/06/20/chaabi-bank-france

    Sachant que Chaabi Bank dispose de succursales en Belgique il est permis d’espérer que la Belgique soit aussi programmée pour la commercialisation de cette offre de services halal.

    Il faudrait que la communauté musulmane se rapproche de cette banque pour exprimer ses attentes.

     
  3. Anonyme

    juin 25, 2011 at 11:42

    Salam o Alaycom

    on nous a mis l’eau à la bouche, et toujours rien ;(

    des nouvelles concernant l’avancement ???

     
  4. nouranne

    février 3, 2011 at 12:52

    salam, des milliers de gens sont intéressés à ce sujet quant est ce qu’on aura une banque islamique en Belgique ?

     
  5. abomoaad

    avril 18, 2010 at 12:02

    salam alikom,
    … il existe un type de financement qui ressemble au système islamique, c’est le « leasing » mais il est surtout utilisé par les entreprise et les commerçants.

     
  6. ribh

    mars 31, 2010 at 10:44

    @ Youssef :

    Wa alaykoum assalam,

    Il n’y a pas encore de banque islamique en Belgique.

     
  7. Youssef

    mars 31, 2010 at 7:27

    asalam alikom
    svp j’ai entendu parler de la banque islamique je bien intéressé pour un crédit halal pour racheter le crédit de ma maison
    merci de me répondre svp
    asalam alikom

     
  8. Nadia

    mars 29, 2010 at 11:57

    Salam,

    J’ai lu sur ce même site qu’une coopérative « Qurtuba » créée au Canada pratiquait ce genre de crédit.
    Qu’en est il aujourd’hui?
    Bien à vous

     
  9. ribh

    mars 27, 2010 at 8:33

    @ Nanou :

    Wa 3alaykoum assalam,

    Rien de concret pour l’instant. Patience incha Allah.

     
  10. nanou

    mars 27, 2010 at 4:17

    Salamou3alaykoum,
    pouvez vous m’informer de l’ouverture de cette banque, car je suis dans le pêché et souhaite m’en sortir inchaAllah, Y en a-t-il une en Belgique? Puis-je racheter mon crédit ailleurs ? Merci de me renseigner Que dieu protège mes frères et soeurs musulmans

     
  11. ribh

    janvier 24, 2010 at 6:26

    @ Ahmed :

    Salam,

    En France les travaux se poursuivent pour aménager le cadre législatif et réglementaire. La décision du conseil constitutionnel n’a pas porté sur le fond de la question mais sur une question purement formelle. Le gouvernement français a annoncé qu’il poursuivait les réformes pour accueillir des banques islamiques.

    En Belgique le gouvernement semble a priori favorable mais des initiatives concrètes seraient les bienvenues tant au niveau gouvernemental que privé (associations, sociétés etc.).

     
  12. Ahmed

    janvier 23, 2010 at 10:58

    Salam,

    @ Ribh

    Je suis avec impatience l’ouverture d’organismes financiers islamiques. Qu’en est il de son état d’avancement ? On en parlait jusque là en France, mais plus de nouvelles depuis le « coup de frein » donné par le conseil constitutionnel. En Belgique, cela n’a pas vraiment été abordé par les politiciens en place (contrairement à la France avec Mme Lagarde). Faudrait il créer une association, une pétition pour que nos volontés soient prises en compte ?

    Merci

     
  13. ribh

    janvier 17, 2010 at 6:24

    @ Medhi Youssef :

    Salam,

    Pour l’instant le seul pays européen où l’on trouve des financements islamiques pour l’achat de logement c’est la Grande Bretagne. Concernant la marge de la banque pour ce type de financement, elle reste comparable à celle des intérêts bancaires, voire légèrement plus chère en raison des avantages que propose la finance islamique (partage des risques, pas d’intérêts en cas de retard de paiement des échéances, etc.).

     
  14. medhi youssef

    janvier 17, 2010 at 1:53

    Salam ,
    donc il y a bien une présence de finance islamique en Europe.
    Ce que je n’ai pas trouvé c’est la différence entre le prix d’achat d’une maison par une banque islamique et le prix de revente au client. Quelqu’un peut il me dire qu’elle est cette différence en % ?

     
  15. ribh

    novembre 29, 2009 at 6:26

    @ Boh :

    Salam,

    Il faut tout d’abord préciser que si le financement islamique n’est pas basé sur l’intérêt, il n’est tout de même pas gratuit. Dans le cas d’un bien immobilier, la banque achète elle-même le logement et le revend au client avec une marge de bénéfice et des facilités de paiement.

    Concernant la Belgique, il a eu l’annonce en juin 2009 de la création d’un groupe de travail sur la finance islamique à la chambre des représentants, mais on attend encore des mesures concrètes à ce sujet :
    https://ribh.wordpress.com/2009/06/05/finance-islamique-belgique-2/

    Plusieurs banques islamiques exercent déjà en Angleterre – de même que des banques conventionnelles ont créé des guichets islamiques dans ce pays. En France le démarrage d’une première banque islamique est prévu en 2010. La législation européenne autorise une banque d’un pays membre à solliciter l’autorisation d’exercer dans un autre pays membre, mais cette demande doit être engagée par la banque concernée. D’autre part l’activité de banque islamique ne peut être compétitive que si la législation fiscale du pays est adaptée pour éviter de surtaxer les financements islamiques : le Royaume Uni et la France ont déjà pris ces mesures, mais pas la Belgique.

     
  16. Boh

    novembre 29, 2009 at 4:10

    @ ribh,

    Actuellement y a t-il une alternative à un prêt sans intérêt en Belgique (à part le viager qui devient aussi difficile eu égard au montant important de capital base demandé) ?

    Vue que l’Angleterre et la France utilisent ce système financier, comme ces pays sont proches de nous, pourquoi ne pas en profitez pour leur proposer leur implantation de leur banque ici en Belgique.

    Merci

    http://www.facebook.com/home.php?#/group.php?gid=178124007761

     
  17. ribh

    novembre 15, 2009 at 3:53

    @ Khalif :

    Il faudra probablement patienter avant d’avoir une banque islamique en Belgique – ou des produits islamiques proposés par des banques existantes. La réflexion sur ce sujet ne fait que commencer en Belgique.

     
  18. Khalif

    novembre 14, 2009 at 5:31

    Salam j aurai voulu savoir une date précise de cet banque islamique a bruxelle car pour le moment je suis dans l erreur j ai fait un crédit pour ma maison et j aurai voulu m en sortir au plus vite incha allah pour ne pas être dans le haram et pouvoir savoir si je peux faire un changement de banque si un jour il arriverai que cet banque islamique ouvre c est porte a bruxelle merci j attend une réponse au plus vite

     
  19. ribh

    septembre 30, 2009 at 10:26

    L’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers (Awex) signera en octobre 2009 à Djeddah (Arabie Saoudite) un protocole d’accord (MoU – Memorandum of Understanding) avec la Banque islamique d’Arabie Saoudite en vue d’un partage d’informations sur la finance islamique afin d’offrir de nouvelles opportunités aux entreprises wallones et attirer des investissements en Wallonie.

    Source : lalibre.be
    http://www.lalibre.be/economie/actualite/article/532376/l-awex-s-ouvre-a-la-finance-islamique.html

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s