RSS

Archives de Tag: finance islamique

La banque participative by Crédit du Maroc

Crédit du Maroc

Après avoir obtenu l’agrément de Bank Al-Maghrib, Crédit du Maroc – filiale  du groupe Crédit Agricole France – accélère le déploiement de son offre de finance islamique.

A l’instar des autres filiales des banques françaises actives au Maroc, Crédit du Maroc a choisi de commercialiser son offre de banque participative dans une douzaine d’agences existantes, sans créer de filiale dédiée à cette activité, invoquant notamment la préférence de sa clientèle existante pour une solution de proximité.

Véritable «banque dans la banque», cette formule permet de garder intact le cœur de métier de la banque en y intégrant les nouvelles offres relatives aux produits participatifs. Les fenêtres participatives disposeront de leur propre système d’information et d’équipes commerciales dédiés, avec une batterie de procédures destinées à assurer une totale étanchéité entre les activités de banque conventionnelle et celles de banque participative sur les plans financier et comptable.

Le Crédit du Maroc avait convoqué son Assemblée Générale Extraordinaire le 28 juillet 2016 pour étendre son objet social à la banque participative, visant notamment la réception des dépôts d’investissement et de la mise à disposition de financements conformes à l’avis du Conseil supérieur des Oulémas.

Crédit du Maroc a constitué une équipe projet qui travaille sur différents chantiers (offre, distribution, gouvernance et conformité, ressources humaines, finances…) depuis le début de l’année 2016. Ces chantiers  aujourd’hui bien avancés, ont connu une accélération depuis l’annonce des agréments par Bank Al-Maghrib : installation du nouveau système d’information, recrutement et formation des équipes, etc.

Les fenêtres participatives de Crédit du Maroc devraient démarrer d’ici l’été 2016 en commençant par les produits les plus simples et les plus classiques avant de proposer des offres plus élaborées. Ce déploiement progressif permettra aux clients de se familiariser avec les produits et aux équipes commerciales de se roder en attendant le parachèvement de l’écosystème de la finance participative, notamment le volet de l’assurance Takaful pour lequel Crédit du Maroc a signé un contrat d’exclusivité de 10 ans dans le domaine de la bancassurance.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 16, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , ,

Finance islamique : un guichet banque participative pour les filiales des banques françaises au Maroc

BNP Paribas, Société Générale, Groupe Crédit Agricole

Les filiales des trois principales banques françaises installées au Maroc vont créer des guichets islamiques pour répondre à la forte demande attendue pour les produits de finance participative. Il s’agit de BNP Paribas (BMCI), de la Société Générale, et du groupe Crédit Agricole (Crédit du Maroc).

Cette stratégie de pénétration du marché devrait être provisoire. Si la demande pour les produits bancaire islamique se confirme, ces banques devront filialiser l’activité des “Islamic windows” dans un réseau distinct.

Cette approche a été choisie par Bank Al-Maghrib pour ne pas pénaliser les banques locales qui vont consentir de gros investissements pour l’activité de banque participative.

La banque centrale limite à cet égard le volume de l’encours des financements participatifs accordés par les fenêtres participatives à 10% du total des financements de la banque. Au démarrage, le réseau de fenêtres islamiques ne pourra être supérieur à 4% du total des agences. Ce taux sera porté à 6% fin 2018, 8% après 2019 et 10% à partir de 2021.

Pour leur marketing, les fenêtres participatives ne pourront avoir une identité visuelle différente, à l’exception d’une signature juxtaposée au logo de la banque indiquant que l’agence distribue des financements participatifs.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 15, 2017 dans France, Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Finance islamique : la mobilité bancaire est une opportunité pour les banques participatives

mobilite-bancaire-changer-de-banque

Le dispositif de mobilité bancaire en vigueur depuis le 15 janvier 2017 permet aux marocains de changer de banque plus facilement. Les clients qui ne souhaitent pas que leur salaire ou leurs dépôts financent des opérations de Riba pourront transférer leur compte dans l’une des Banques Participatives agréées par Bank Al-Maghrib.

Le code de mobilité bancaire, a été adopté en juin 2015 par le Groupement professionnel des banques du Maroc (Gpbm) en concertation avec Bank Al-Maghrib pour améliorer la concurrence entre banques. Les banques ont eu un an et demi pour se préparer à cette charte et s’organiser pour faciliter le transfert des comptes des clients qui souhaitent changer de banque.

La nouvelle banque choisie par le client s’engage, après accord écrit du client et selon son choix, à effectuer les formalités à sa place pour que les prélèvements opérés sur ses comptes (électricité, téléphone…) et les virements régulièrement reçus (salaires, allocations, pensions…) soient transférés sur le nouveau compte. S’il préfère, le client reste libre d’effectuer lui même ces démarches.

La clôture des anciens comptes est gratuite. Cette facilité concerne les comptes à vue, en situation régulière, qui ne font pas l’objet d’une mesure de saisie ou d’opposition. Elle ne concerne pas le rachat de crédits éventuels souscrits par le client et les comptes d’épargne.

Ainsi, avec une seule signature, le client pourra charger sa nouvelle banque d’accomplir les démarches de transfert de compte à sa place.

Un guide de la mobilité indiquant les démarches à suivre pour le transfert du compte d’une banque vers une autre sera mis gratuitement à la disposition de la clientèle à travers le réseau bancaire.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
1 commentaire

Publié par le janvier 14, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Formation Certification en Finance Islamique à Paris Niveau Avancé

Formation Niveau Avancé en finance islamique

Isla-Finance organise une certification Niveau Avancé en Finance Islamique à Paris du 4 au 8 mars 2017. Cette formation s’adresse aux professionnels et aux étudiants ayant déjà suivi une initiation à la finance islamique et qui souhaitent approfondir leur connaissance en passant du stade conceptuel et théorique à celui de la mise en œuvre concrète.

Programme : 7 modules seront étudiés

  • Module 1 : Conception, développement et mise en œuvre des produits financiers islamiques
  • Module 2 : Gouvernance et conformité Sharia dans les banques, les sociétés de Takaful, les fonds d’investissement
  • Module 3 : Marketing et communication pour les produits financiers islamiques
  • Module 4 : Marchés capitaux et Sukuk
  • Module 5 : Gestion des risques dans les institutions financières islamiques
  • Module 6 : Infrastructure réglementaire de la finance islamique
  • Module 7 : Notation des institutions financières islamiques

A l’issue de cette formation, les participants auront acquis les connaissances nécessaires à la mise en œuvre opérationnelle des produits et institutions financières islamiques. Mourabaha, Ijara, Mousharaka, Salam, Istisna, Sukuk, Actions, Commodity Mourabaha, les normes AAOIFI, les pratiques modernes de la banque et l’assurance islamique, etc.

La formation fournit une vision globale des problématiques et des solutions nécessaires pour aborder la mise en œuvre de projets de finance islamique. Les participants étudieront toute la chaine de valeur du processus de mise en production d’un produit financier, que ce soit dans une institution « 100% éthique » ou une institution conventionnelle.

Informations pratiques

  • 4 au 8 mars 2017, soit 35 heures réparties sur 5 journées
  • Lieu : Paris 20ème
  • Prix : 1.890 € TTC

Des facilités de paiement sont envisageables sur dossier, ainsi que des possibilités de financement pour les personnes résidant en France : salariés, chef d’entreprise, demandeur d’emploi.

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

 
Commentaires fermés sur Formation Certification en Finance Islamique à Paris Niveau Avancé

Publié par le janvier 11, 2017 dans Formations, France

 

Étiquettes : , , , , , ,

La différence entre banque islamique et banque classique est bien expliquée dans le Coran

Difference banques participatives banques-classiques

Le Coran établit clairement la différence entre la marge des banques participatives et l’intérêt.

Le verset 275 de la Sourate Al Baqarah a répondu aux notables de Quraysh qui voulaient assimiler le Riba au commerce.

 « Ils disent [Quraysh] : “Le commerce est comme l’intérêt (Riba)… mais Allah a rendu halal le commerce, et haram l’intérêt. » Coran 2:275

Dans un financement par Mourabaha par exemple, la banque “islamique” ou participative ne vous prête pas de l’argent à intérêt pour acheter une voiture ou une maison : elle achète la voiture ou la maison que vous avez choisie et vous la revend avec une marge de bénéfice (Ribh) et vous accorde des facilités de paiement avec des échéances étalées sur plusieurs années. C’est une opération commerciale, pas un crédit.

حديث الساعة خدمات البنوك التشاركية مع الدكتور محمد قراط

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 6, 2017 dans Charia

 

Étiquettes : , , , , , ,

Bank Al-Maghrib recrute un analyste financier et un chargé d’études en finance participative

Bank Al-Maghrib

Bank Al-Maghrib recrute un Analyste Financier et un Chargé d’Etudes spécialisés en finance participative.

Analyste Financier (Finance Participative)

Référence : AFFP/DSB/090117

Mission

Rattaché(e) à la Direction de la Supervision Bancaire, votre mission principale consiste à assurer la surveillance de la situation prudentielle et financière d’un portefeuille de banques participatives et autres établissements agréés pour l’exercice d’opérations bancaires participatives.

Activités et responsabilités principales

  • Assurer le contrôle des déclarations comptables & prudentielles transmises par les établissements de crédit;
  • Analyser les rapports transmis par lesdits établissements relatifs aux dispositifs de contrôle interne et de gestion des risques encourus ;
  • Assurer le contrôle des informations publiées par ces établissements ;
  • Contribuer à l’appréciation et à l’évaluation de la situation des établissements de crédit et proposer des actions de supervision adaptées ;
  • Procéder à la notation des établissements.

Qualifications

Titulaire d’un bac+5 d’une grande école de commerce ou d’ingénieur avec, de préférence, un master en finance islamique, vous justifiez, d’une expérience de 2 ans minimum en tant qu’analyste dans le secteur financier ou bancaire.

Compétences

  • Maîtrise de l’environnement bancaire et de la finance participative ;
  • Maîtrise de l’ingénierie et de l’analyse financière relatives aux institutions financières, notamment les institutions exerçant les opérations  bancaires participatives ;
  • Connaissances solides en comptabilité bancaire ;
  • Bonnes connaissances en matière de gestion des risques bancaires (risques de crédit, liquidité, marché, opérationnels, risque de non-conformité à la Charia…) ;
  • Bonnes connaissances des normes réglementaires (réglementation BAM, normes du comité de Bâle, standard de l’Islamic Financial Services Board …) ;
  • Sens développé d’analyse et de synthèse ;
  • Excellentes capacités rédactionnelles ;
  • Maîtrise du français, de l’anglais et de l’arabe classique.

Chargé d’Etudes Finance Participative

Référence : CEFP/DSB/090117

Mission

Rattaché(e) à la Direction de la Supervision Bancaire, votre mission principale consiste à contribuer à l’élaboration d’études sur la finance participative et à la participation à l’établissement du cadre réglementaire y afférent.

Activités et responsabilités principales

  • Assurer une veille sur l’évolution des normes édictées dans le domaine par les institutions compétentes ainsi que sur les innovations concernant les produits et services proposés par les institutions financières ;  
  • Contribuer à assurer les relations avec  les instances nationales et internationales en matière de finance participative ;
  • Contribuer à l’élaboration des études et des textes réglementaires applicables aux banques participatives ;
  • Participer aux études sur les instruments de la finance participative ;
  • Contribuer aux travaux relatifs à la tenue du secrétariat du Comité Charia pour la Finance Participative.

Qualifications

Titulaire d’un bac+5 d’une grande école de commerce ou d’ingénieur avec, de préférence, un master en finance islamique, vous justifiez, une expérience de 2 ans minimum dans le secteur financier ou bancaire. Une expérience dans la finance islamique est fortement appréciée.

Compétences

  • Solides connaissances en matière de finance participative ;
  • Maîtrise des préceptes de la Charia;
  • Bonnes connaissances des normes réglementaires prudentielles bancaires ;
  • Bonnes connaissances  des activités bancaires, de l’environnement bancaire et financier ;
  • Sens développé d’analyse et de synthèse.
  • Maitrise à l’écrit et oral du français, de l’anglais et de l’arabe classique 

Modalités

  • Date limite de dépôt des candidatures : 23 janvier 2017
  • Les candidats  intéressés par ces offres  doivent  obligatoirement  remplir  le  formulaire  de  recrutement  ouvert pour ce poste et disponible sur le site web www.bkam.ma dans la rubrique « offres de recrutement », et ce, avant la date limite de dépôt de candidature mentionnée ci-dessus.
  • Les candidats, dont les dossiers seront retenus lors de la phase de présélection, seront informés de la date et du lieu de l’entretien par mail.
  • Les candidats doivent être de nationalité marocaine et âgés de moins de 40 ans.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 5, 2017 dans recrutement

 

Étiquettes : , , , , ,