RSS

Archives de Tag: finance islamique

Le plan d’épargne en or physique INAIA Gold Dinar accessible sur GoldDinar.fr

GoldDinar.fr

Le plan d’épargne INAIA Gold Dinar est géré en Allemagne par INAIA, société allemande spécialisée dans la conception et la production de solutions en finance islamique. SAAFI assure la distribution exclusive de ce plan d’épargne en France.

Une plateforme dédiée aux épargnants leur permet d’accéder à leur compte de dépôt en ligne sur www.golddinar.fr ou via une application mobile. Outre la vue d’ensemble des dépôts, ils peuvent à tout instant faire des demandes d’achat ou de vente, suivre les cours, ou encore faire livrer leur or à domicile.

Le plan d’épargne INAIA Gold Dinar permet aux particuliers d’épargner en or physique le plus pur (999,9/1000) sous la forme de lingots d’or. Grâce à la production à un prix intéressant dans les négoces d’or mondiaux, INAIA achète l’or dans d’excellentes conditions pour le compte de ses clients. L’or est stocké en Allemagne dans des coffres forts haute-sécurité.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 20, 2017 dans France, Or, Takaful

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Bank Assafa recrute sur tout le Maroc

Agence Bank Assafa

Dans le cadre du développement de son réseau d’Agences de banque participative, Bank Assafa recrute des Chargés de Clientèle et des Chargés de Compte sur tout le Maroc.

Chargés de Clientèle

Rattaché au Directeur d’Agence, vous êtes en charge de gérer et développer un portefeuille clients en veillant à la réalisation des objectifs commerciaux qui vous sont assignés.

A ce titre, vos principales missions seront:

  • Assurer le conseil des clients sur les services et les produits participatifs proposés par Bank Assafa.
  • Prospection et fidélisation clients

Profil recherché

  • De formation bac+5 Ecole de Commerce ou équivalent, vous débutez ou avez une première expérience dans le domaine commercial idéalement en milieu financier.
  • Vous êtes orienté client. Vous avez un sens de l’écoute et de la communication très développé.
  • Votre aisance relationnelle, votre dynamisme et votre goût développé pour la prospection feront de vous un acteur central du développement de la banque.

Chargés de Compte

Vos missions sont les suivantes

  • Accueillir les clients
  • Assurer toutes les opérations bancaires au quotidien (versements, retraits, virements, mises à disposition ou encore la certification des chèques et les arrêtés de caisse), etc.
  • Assurer le relai commercial pour la vente des produits bancaires.

Profil recherché

De formation Bac+3 type BTS, DUT, DEUG, ou Licence avec une spécialité en Economie et Gestion, Techniques de Vente ou Commerce et Marketing.

Candidature

Prière d’adresser votre CV actualisé en spécifiant le poste + la ville, à l’adresse suivante :

mail recrutement bank assafa

Le Journal de la finance islamique

 
1 commentaire

Publié par le juillet 31, 2017 dans Maroc, recrutement

 

Étiquettes : , , , , ,

Ouvrir un compte dans une banque islamique au Maroc

Banques Participatives

Les banques participatives ont reçu de Bank Al Maghrib les documents relatifs aux conventions d’ouverture de compte et commencent à accueillir leurs premiers clients. Les comptes courants dans une banque islamique comporte quelques différences par rapport aux banques conventionnelles.

Comptes conjoints

Ces différences concernent d’abord la gestion des comptes conjoints. Dans le système classique, en cas de décès de l’un des détenteurs de ce type de compte, son argent revient systématiquement au co-détenteur, selon les pratiques les plus répandues. Le CSO a écarté ce traitement jugé non conforme à la Charia, apprend-on auprès de BAM. Au lieu de cela, le co-détenteur ne peut bénéficier que de la part qui lui revient contractuellement tandis que les fonds du détenteur décédé doivent être répartis conformément aux règles de succession prévues par la Moudawana.

Comptes en déshérence

Autre point non négligeable, les comptes ouverts auprès des établissements participatifs ne sont pas concernés par les règles en vigueur concernant les comptes en déshérence (n’ayant fait l’objet d’aucune opération sur 10 ans et plus). Les banques conventionnelles ont l’obligation de clôturer ces comptes et de remettre les fonds qui y sont déposés à la CDG qui les confie elle-même au bout de 5 ans au Trésor. Le CSO, pour sa part, juge cette manière de faire non conforme, ce qui fait que les comptes dans les banques participatives devront être maintenus en toutes circonstances, peu importe qu’ils fassent l’objet d’opérations ou pas.

Opérations de change

Un dernier point de différence porte sur les opérations de change que les détenteurs de comptes au niveau des établissements participatifs devront opérer au cours du jour où ils se présentent à leur agence alors que les banques classiques donnent la possibilité de différer l’exécution des opérations entre autres pour bénéficier de cours plus avantageux.

Lire l’intégralité de l’article sur la Vie éco

OUVERTURE DE COMPTE

Il faut préciser que certaines banques ont déjà démarré l’ouverture de comptes :

alors que d’autres banques suivront prochainement :

Le Journal de la finance islamique

 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 31, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Le Maroc, porte d’entrée de la finance participative

AAOIFI Bank al-Maghrib Banque Mondiale

Après avoir mené depuis plusieurs années un chantier colossal pour mettre en place un modèle intégré de finance islamique parmi les plus avancés au niveau mondial, le Maroc s’apprête à assumer son rôle de hub régional et international de la finance participative.

Dans ce cadre, l’AAOIFI et Bank Al-Maghrib, en partenariat avec la Banque Mondiale, organisent une conférence internationale en septembre 2017 à Casablanca sous le thème :

“Maroc: porte d’entrée de la finance participative vers l’Afrique et l’Europe”

La conférence programmée les 28 et 29 septembre 2017, fait partie des efforts déployés par le Royaume du Maroc pour asseoir le financement participatif sur des bases solides dans le pays, à travers l’introduction de lois et règlements et l’octroi de licences à cinq banques participatives et trois fenêtres ou « Islamic windows » pour la fourniture de produits financiers participatifs.

La conférence accueillera une grande congrégation de dirigeants financiers et bancaires du Maroc et d’autres pays, en particulier d’Afrique et d’Europe, y compris les gouverneurs des banques centrales, les cadres supérieurs des institutions bancaires et financières, les spécialistes et les experts et les représentants d’organisations régionales et internationales, En plus d’un grand nombre de membres du personnel des institutions financières islamiques, de la comptabilité, de l’audit et des cabinets juridiques, des universités et des instituts d’enseignement supérieur et des médias de différents pays.

La conférence examinera également une série de sujets clés, y compris les opportunités et les défis qui se posent devant la finance islamique en Afrique et en Europe; Les principaux développements dans le domaine de la réglementation et des cadres de réglementation et de surveillance pour le secteur financier islamique dans le monde entier, en plus des opportunités et du rôle potentiel de la finance islamique dans le soutien des micro, petites et moyennes institutions, ainsi que dans le financement des projets d’infrastructure, des nouvelles entreprises et des marchés, mettant en lumière les opportunités latentes en Afrique et en Europe, et la réalité au Maroc.

En marge de la conférence, l’AAOIFI organisera des ateliers de formation pour le personnel de Bank al-Maghrib, les professionnels concernés, ainsi que les étudiants universitaires intéressés.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
2 Commentaires

Publié par le juillet 16, 2017 dans AAOIFI, Maroc

 

Étiquettes : , , , , ,

Crédit du Maroc recrute un Responsable Gestion des Financements Participatifs

Crédit du Maroc banque participative

Dans le cadre du déploiement de son activité de banque participative, le Crédit du Maroc recrute un Responsable Gestion des Financements Participatifs H/F. Contrat cadre en CDI basé à Casablanca.

Missions

En tant que Responsable de la confection des contrats et de la mise en gestion des financements participatifs, vos missions consistent à :

1/ Confection des contrats relatifs aux financements participatifs ( Mourabaha et Ijara ) :

  • Confection des contrats conformément aux modèles de la Fenêtre Participative (tels que validés par le Conseil Juridique du Crédit Du Maroc) ;
  • Recueil de l’avis de la Banque Participative et/ou Conseil Juridique du Crédit Du Maroc en cas de modification ou d’avenant aux modèles de contrats standards ;
  • Rappel des instructions à suivre aux représentants du Crédit Du Maroc désignés à réaliser les opérations Mourabaha ou Ijara,;
  • Communication des modèles de contrats à signer aux représentants du Crédit Du Maroc désignés à réaliser les opérations Mourabaha ou Ijara.

2/ Acquisition des biens pour le compte de la clientèle dans le cadre de Mourabaha et Ijara :

  • Vérification de la complétude des dossiers de financement participatifs conformément à la procédure en vigueur ;
  • Déclenchement des avis et bons de commande à transmettre aux fournisseurs ;
  • S’assurer de l’ordonnancement des opérations conformément à la procédure en vigueur :
  1. Acquisition des actifs (Immobilier ou Mobilier) par le Crédit Du Maroc en premier
  2. Règlement du fournisseur ou du notaire
  3. Signature des contrats Mourabaha ou Ijara après acquisition.

3/ Mise en en gestion des financements participatifs :

  • Traitement et mise en gestion des dossiers de financement et du prélèvement de la première échéance.

4/ Suivi de gestion :

  • Prise en charge et traitement des événements exceptionnels : Remboursement anticipé, report d’échéance, reprofilage
  • Suivi en coordination avec le Département Contrôle Comptable des soldes des comptes de gestion et des éventuels écarts.

5/ Réalisation des contrôles de niveau 1.2 vous incombant (Comptes de gestion, dossiers de financement etc.) et suivi des actions de remédiation en coordination avec la Direction Du Contrôle Permanent et la Direction Finance Participative.

6/ Contribution à la rédaction et mise à jour des procédures et des contrats relatifs aux produits participatifs.

  • Niveau d’études minimum : Bac + 4 / M1
  • Formation / Spécialisation : Vous êtes titulaire d’un Bac + 4/5 en Droit, Finance et Gestion ou équivalent, et vous avez bénéficié d’une formation complémentaire en Finance Participative.
  • Niveau d’expérience minimum : 3 – 5 ans
  • Expérience : Vous justifiez d’une expérience probante dans un poste similaire

Compétences recherchées

  • Maîtrise des principes et fondements de la finance participative
  • Maîtrise des produits et contrats relatifs aux financements participatifs (Mourabaha et Ijara)
  • Bonne capacité de communication et d’information
  • Référence : 2017-22747  
  • Date de parution : 06/07/2017

Postuler

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 7, 2017 dans Maroc, recrutement

 

Étiquettes : , , , ,