RSS

Archives de Tag: finance islamique

Comment faire une carrière professionnelle en finance islamique – Webconférence gratuite

Webinaire Isla-Finance

“Comment faire une carrière professionnelle en finance islamique?”. Que ce soit à Paris, Bruxelles, Dakar, Casablanca, Alger, Tunis, Abidjan et dans bien d’autres villes encore, voilà une question que vous êtes nombreux à vous poser. Pour y répondre, nous avons le plaisir de vous convier à un webinaire, une conférence en ligne exclusive qui se tiendra vendredi 2 septembre 2016 à 18h30 (heure de Paris).

Webinaire 100% gratuit et 100% intéressant animé par 2 professionnels très actifs sur le marché de la finance islamique. Cette web-conférence permettra notamment aux participants de découvrir :

  • Comment il est possible de faire une carrière professionnelle et devenir acteur en finance islamique
  • Comment, vous aussi, vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice pour un meilleur monde financier
  • La finance éthique vous passionne ? Vous allez découvrir comment 2 passionnés ont réussi le défi de vivre de leur passion
  • 2 experts qui vont partager leur expérience unique sur un marché passionnant sur le plan intellectuel et professionnel

Les animateurs

  • Boubkeur AJDIR – Fondateur d’Isla-Finance

Après avoir passé près de 8 années dans une banque d’investissement (conventionnelle), Boubkeur s’est parallèlement intéressé à l’éthique islamique des affaires. C’est au cours de son cursus au sein du Centre d’Etudes et de Recherches en Sciences Islamiques qu’il a découvert et commencé à étudier la finance islamique. Ce fut pour lui un premier déclencheur qui le motiva à s’orienter définitivement vers ce secteur financier, plus en phase avec ses convictions. En 2008, il rejoint la société internationale IFAAS, spécialisée et dédiée exclusivement à la finance islamique. Il fut d’abord chef de projet. Il a été amené à travailler sur de grands chantiers, dans différents pays à travers le monde. Le cabinet IFAAS lui permis de se former de façon très approfondie mais chacun sait, « le terrain est aussi une grande école ».

Depuis, au sein d’IFAAS, sa passion pour ce sujet n’a cessé de grandir, tellement le sujet est intellectuellement stimulant et intéressant. Aujourd’hui, plus motivé que jamais, Boubkeur continue, modestement et humblement, d’apporter sa pierre à l’édifice pour un meilleur monde financier au sein d’un cabinet à réputation mondiale. Le cabinet IFAAS, installé au Royaume Uni, en France et à Bahrein, lui a confié la direction de l’ensemble des activités du groupe dans les pays francophones.

  • Ezzedine GHLAMALLAH – Fondateur de SAAFI

C’est à la suite de l’obtention de son Exécutive MBA en 2013 en finance islamique et de son parcours à l’Ecole Nationale de l’Assurance que Ezzedine GHLAMALLAH a décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale par la création d’un cabinet spécialisé dans la finance islamique et l’assurance Takaful. En 2014 il décide de fonder SAAFI. La complexité du secteur de l’assurance et du Takaful n’a pas été un frein à sa motivation. Animé d’une forte volonté et travailleur acharné, il a su acquérir la confiance d’institutions nationales et internationales. Aujourd’hui, son savoir-faire devient un véritable moteur pour le marché français de la finance islamique, avec notamment le lancement d’un nouveau produit sharia-compliant de placement sur l’or. En tant qu’enseignant, il partage aussi son expertise dans plusieurs universités de France. Ezzedine n’envisage pas de s’arrêter en si bon chemin et compte bien relever les nombreux défis qui attendent SAAFI.

Le 2 septembre 2016, quel que soit l’endroit où vous serez dans le monde, il vous faudra simplement une connexion internet pour participer… C’est gratuit !

Pour réserver votre place.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le août 23, 2016 dans France

 

Étiquettes : , , , , , , ,

L’association AIDIMM organise un Workshop “Investir sur les marchés selon son éthique”

marchés finance éthique

L’association AIDIMM, qui œuvre en France depuis 2005 pour la sensibilisation à la finance islamique, organise le dimanche 18 septembre 2016 de 10h à 13h à Bagnolet un Workshop sur le thème :

“Investir sur les marchés selon son éthique”.

Animé par Mouad Boutaour Kandil, Responsable de la recherche quantitative en gestion d’actifs, Enseignant à l’ENSIEE et membre d’Alkhawarizmi Group, Titulaire du MBA de Finance Islamique de Strasbourg.

Places très limitées, (workshop en petit groupe autour d’un petit déjeuner).

  • Frais de participation : 20 euros
  • 15 euros pour les étudiants
  • 10 euros avec code de réduction pour les membres d’AIDIMM (à jour de leur cotisation).

Réservation uniquement sur Weezevent.

AIDIMM – Association d’Innovation pour le Développement économique et IMMobilier www.aidimm.com. Si vous souhaitez (ré) adhérer merci de contacter association.aidimm@gmail.com

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le août 22, 2016 dans Bourse, France

 

Étiquettes : , , , , ,

La Revue Recherches et Applications en Finance Islamique (RAFI) lance un appel à contribution

Revue RAFI IMIST-CNRST

Recherches et Applications en Finance Islamique (RAFI) est une revue scientifique, trimestrielle, à comité de lecture, développée et hébergée par l’Institut Marocain de l’Information Scientifique et Technique (IMIST). L’IMIST est un opérateur de recherche qui relève du Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST).

Cette revue électronique couvre les disciplines liées à la finance islamique et participative, et c’est la première revue marocaine spécialisée dans ce domaine. Ainsi elle publie des articles académiques qui étudient les banques participatives, les fonds d’investissement éthiques, Takaful, les sukuk, les indices boursiers islamiques, etc. Pour satisfaire la demande émanant de plusieurs chercheurs, enseignants et doctorants, la revue propose la publication de leurs articles dans les numéros réguliers après un processus d’évaluation. Le comité de rédaction associe également la revue aux nombreuses manifestations scientifiques sur la finance islamique afin de sélectionner les meilleurs articles.

Appel à contribution

Faisant partie de la finance éthique, la finance islamique (ou participative) est perçue comme une manifestation des principes éthiques dans le monde des affaires. Elle s’est érigée comme étant une discipline à part entière et se développe progressivement. Divers sont les aspects qui ont été abordés dans le cadre de recherche académiques dans ce domaine, et nombreux sont les chercheurs qui s’y intéressent. Afin d’accompagner ce développement, et ajouter sa pierre à l’édifice, la revue RAFI « Recherches et Applications en Finance Islamique » offre aux chercheurs, aux enseignants-chercheurs et aux praticiens la possibilité de publier leurs travaux et de les partager avec le grand public et les spécialistes de la finance islamique.

Cet appel à contribution entend privilégier les articles ayant une réelle contribution à la littérature existante ou une implication managériale importante pour les praticiens de la finance islamique. Les articles attendus peuvent prendre la forme de réflexion théorique bien fondées sur le sujet, de revue de littérature (simples, ou sous la forme de méta-analyse), d’étude empirique analysant des échantillons représentatifs, ou d’étude de cas de banques ou d’institutions financières islamiques.

Parution du prochain numéro prévue en janvier 2017.

Soumissions

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le août 20, 2016 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Histoire de l’Usure, par Marion Sigaut (Vidéo)

Les trois religions monothéistes à savoir le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam, ont condamné l’usure et le taux d’intérêt. L’originalité de la législation islamique en la matière réside essentiellement dans la globalité de l’interdiction et l’ambition déclarée de la finance islamique de mettre en place des solutions alternatives au crédit classique.

La pratique de l’intérêt usuraire est interdite par les Évangiles du christianisme et par la Bible hébraïque, bien que le judaïsme limite l’interdiction du Tabrit (mot hébreux désignant la pratique de l’usure) entre juifs mais pas entre juifs et non juifs. L’ancien testament permet, en effet, aux créanciers juifs de pratiquer un taux usuraire lorsqu’il s’agit d’un prêt accordé aux étrangers de la communauté juive.

Marion Sigaut, est une écrivaine et conférencière française, spécialiste de l’histoire de France, et plus particulièrement de la fin de l’Ancien Régime jusqu’aux débuts de la Révolution française. Elle est titulaire d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en histoire, et elle a publié plusieurs ouvrages relatifs à l’époque des Lumières.

Elle expose dans cette vidéo l’évolution de la perception de l’usure en occident où la position a évolué en quelques siècles du rejet total de cette pratique considérée immorale, à une économie entièrement basée sur le crédit et la dette des particuliers, des entreprises et des Etats.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
1 commentaire

Publié par le août 15, 2016 dans finance islamique

 

Étiquettes : , , , , ,

Banque islamique en Tunisie : la nouvelle loi bancaire définitivement adoptée

Banque islamique en Tunisie

  • Toutes les banques tunisiennes pourront demander une autorisation pour proposer des produits de finance islamique.
  • La Banque Centrale de Tunisie (BCT) veillera à la conformité des opérations à la finance islamique.

Adoptée le 9 juin 2016 par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), la Loi n° 2016-48 a été promulguée le 11 juillet 2016 et publiée au journal officiel JORT du 15 juillet 2016.

La nouvelle loi bancaire délimite au niveau de son article 11 le cadre législatif de l’activité de banque islamique en Tunisie, définie comme une finance non basée sur le taux d’intérêt. Les articles 12, 13, 14 et 15 précisent le statut des contrats de Mourabaha, Ijara, Istisna’a et Salam. L’article 16 définit les dépôts d’investissement basés sur un contrat de Moudharaba ou de Wakala.

La version définitive de la loi promulguée confie à la Banque Centrale de Tunisie (BCT) la mission de veiller à la conformité des opérations se réclamant de la finance islamique aux normes et standards édictés par les principaux organismes internationaux spécialisés, essentiellement l’AAOIFI (Accounting  and  Auditing Organization  for  Islamic  Financial  Institutions), le CIBAFI (General Council for Islamic Banks And Financial  Institutions), etc.

La version définitive de la Loi n° 2016-48 supprime le principe de spécialisation consacré par la version initiale du projet de loi. Désormais, toutes les banques peuvent distribuer des produits de finance islamique après présentation d’une demande et obtention de l’autorisation de la BCT conformément aux dispositions de l’article 22 de la nouvelle loi.

pdf Télécharger la loi bancaire n° 2016-48

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le août 14, 2016 dans Tunisie

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

L’IFE-Lab organise une formation en finance islamique à l’EMI – Ecole Mohammadia d’Ingénieurs

IFE-Lab

L’IFE-Lab, Islamic Financial Engineering Laboratory, organise une Ecole thématique en ingénierie financière islamique au profit de jeunes scientifiques.

Le Laboratoire d’ingénierie financière islamique (IFE-Lab) organise à l’EMI, du 12 au 15 octobre 2016 une école thématique en ingénierie financière islamique. Il s’agit d’un programme interactif au profit de jeunes scientifiques qui s’intéressent à l’ingénierie financière islamique.

  • Public cible : non professionnels
  • Nombre de places : 40

Dossier de candidature électronique à envoyer à l’adresse tkiouat@emi.ac.ma :

  • Copie du dernier diplôme.
  • Lettre de motivation.
  • Lettre(s) de recommandation                                                                      
  • Date limite d’envoi des dossiers : 20 septembre 2016.
  • Date de réponse : 27 septembre.
  • Accès : gratuit pour les candidats retenus.

Thèmes abordés

  • Introduction à l’Economie Islamique
  • Maqaasid Shari’a
  • Introduction aux contrats
  • Ingénierie financière (Conventionnelle Vs Islamique)
  • Contrats de dettes
  • Contrats de participation
  • Contrats de service
  • Investissements Islamique
  • Sukuk
  • Gestion des risques en Finance Islamique
  • Assurance solidaire Takaful
  • Microfinance
  • Waqf, Zakat, Sadaqat
  • Normes comptables (Bâle2, AAOIFI)
  • Comptabilité financière

Il convient de rappeler que le Laboratoire d’ingénierie financière islamique IFE-Lab a été créé dans le cadre d’un partenariat entre la Banque Islamique de Développement (BID) et l’Université Mohammed V.

Le laboratoire développe des plateformes de simulation basée agent (SBA), mène des recherches pour développer, évaluer et tester de nouveaux instruments et systèmes financiers islamiques, et étudie comment ces instruments peuvent aider dans le développement économique des pays membres de la BID et de l’industrie financière islamique.

Avec un programme doctoral de trois ans, le laboratoire vise à former une nouvelle génération d’ingénieurs financiers, au service de l’industrie financière islamique, qui excellent dans l’application des techniques modernes qui permettront la mise en œuvre les objectifs de l’économie islamique concernant la création et le développement des instruments financiers innovants.

Le laboratoire s’appuie sur l’expertise de longue date du Laboratoire d’Études et de Recherche en Mathématiques Appliquées (LERMA) à l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs (EMI), et l’expertise de la Banque Islamique de Développement dans le secteur bancaire et financier islamiques, représentée par le centre de développement des produits financiers mis en place à la BID.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 31, 2016 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , ,