RSS

Archives de Tag: sukuk

Le rapport 2017 sur les marchés de capitaux islamiques publié par ISRA et Thomson Reuters

Islamic Commercial Law Report 2017

L’édition 2017 du rapport annuel “Islamic Commercial Law” est consacrée aux marchés de capitaux islamiques. 

Le rapport publié par International Shari’ah Research Academy for Islamic Finance (ISRA, Malaisie) et Thomson Reuters expose notamment les concepts fondamentaux régissant le marché de capitaux de la finance islamique et les tendances en matière de développement et d’innovation.

Le rapport comporte des analyses de cas destinés à illustrer l’articulication des aspects légaux et shariatiques régissant les Sukuk et les actions Sharia compliant.

Rapport Télécharger le rapport

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
1 commentaire

Publié par le novembre 6, 2016 dans Sukuks

 

Étiquettes : , , , , , , ,

12 mesures pour l’essor de la finance islamique en Afrique

Forum Africain de la Finance Islamique

Le 2ème Forum Africain de la Finance Islamique qui s’est tenu à Côte d’ivoire à Abidjan les 17 et 18 octobre 2016 s’est focalisé sur la problématique de la promotion de la finance islamique en soutien au développement du secteur privé, perçu par les Etats africains comme un levier nécessaire à l’accélération de la croissance et du développement durable.

Le Forum a pris acte des avancées récentes opérées au niveau africain, en particulier en Afrique de l’Ouest, pour la promotion de la finance islamique, notamment :

  • le renforcement du cadre juridique et institutionnel par la BCEAO et par les Etats ;
  • l’ouverture de guichets islamiques par les Institutions financières de développement (BOAD, BAD, …) ;
  • l’émission de Sukuk par les Etats à travers leurs Trésors Publics ;
  • la première cotation des obligations islamiques sur la place financière ouest africaine par la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières à Abidjan le 18 octobre 2016.

Les assises du Forum Africain de la Finance Islamique 2016, réunissant les autorités des institutions financières islamiques et les décideurs publics, ont formulé les 12 recommandations ci-après :

  1. L’accomplissement des diligences en vue de l’émission de Sukuk par les entreprises opérant dans le secteur privé. Une telle initiative s’avère opportune pour renforcer les capacités financières des entreprises privées à élargir leur base productive en Afrique.
  2. L’assistance de la Société Islamique de Développement en vue de renforcer les capacités des acteurs du secteur privé africain à capter les ressources financières islamiques en faveur des projets d’infrastructures.
  3. La promotion de l’économie numérique en soutien à la vulgarisation de la microfinance islamique.
  4. L’insertion de modules de finance islamique dans les programmes de formation initiale et continue dispensés en Afrique.
  5. L’examen des modalités d’optimisation de financement islamique pour les Etats africains sous programme avec les institutions internationales de financement conventionnel du développement.
  6. Le renforcement des capacités des Etats africains en matière de contractualisation suivant le mode du « Partenariat Public Privé – PPP » qui se présente comme une solution palliative à la contrainte de taux d’endettement.
  7. La revue du cadre fiscal des Etats africains aux fins d’assurer la neutralité fiscale des opérations financées par les instruments de la finance islamique.
  8. La poursuite des activités de sensibilisation des acteurs et des populations africaines à la finance islamique.
  9. La standardisation des produits islamiques et leur simplification en vue d’en faciliter l’appropriation par les utilisateurs.
  10. L’ouverture des réflexions sur l’intégration des spécificités des opérations financières islamiques dans le cadre comptable africain de manière à garantir la fiabilité de l’information financière.
  11. L’élaboration de directives par les institutions monétaires centrales relativement d’une part aux ratios prudentiels à observer par les établissements bancaires et les systèmes financiers décentralisés, d’autre part à l’optimisation de la gestion de la liquidité par les établissements traitant des instruments financiers islamiques surtout en matière de refinancement.
  12. L’ouverture d’une réflexion sur l’éventualité de la création d’un marché financier islamique africain.

L’application de ces mesures devrait renforcer le rôle moteur du secteur privé pour assurer la durabilité de la croissance, et comme vecteur de redistribution des richesses, de création d’emplois stables et d’inclusion sociale.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 26, 2016 dans Afrique

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Formation avancée en finance islamique “Structuration et émission des Sukuk”

Formation avancée : Structuration et émission des SUKUK

Suite à la signature d’un partenariat entre Al Maali Consulting Group et l’Islamic and Research and Training Institute (IRTI) filiale de Banque Islamique de Développement (BID) portant sur les formations spécialisées en Finance islamique, Al Maali Institute et l’IRTI organisent une formation avancée “Structuration et émission des Sukuk” du 23 au 25 Novembre 2016 à Casablanca.

A propos de la formation

La formation proposée est composée de deux parties :

  • Les principes chariatiques régissant la structuration des sukuk : il s’agit de l’ensemble des règles et des principes édictés par la Charia à observer dans le cadre de la structuration des Sukuk.
  • L’ingénierie financière de la structuration des Sukuk : il s’agit des choix stratégiques et opérationnels à prendre en considération ainsi que la méthodologie adoptée lors de la structuration des Sukuk.

Programme de la formation

Première partie (1ère journée)

  • Les fondamentaux charia de fiqh al mouamalat ;
  • Les règles de conformité charia pour les transactions commerciales et financières ;
  • Les contrats types utilisés dans les montages Sukuk ;
  • Problématiques chariaiques relatives à la structuration de sukuk.

 Deuxième partie (2ème et 3ème journée)

  • Concepts de base ;
  • Processus d’émission de Sukuk (processus, challenges légaux et financiers) ;
  • Structuration de Sukuk (méthodologie et applications) ;
  • Mise en pratique avec une sélection d’études de cas réels.

Points clés de la formation

  • Double perspective : Financière et chariatique. Ces deux perspectives complémentaires sont importantes pour la compréhension des montages Sukuk.
  • Contenu pratique. Etudes de cas.
  • Contenu en français et Arabe. La première partie se déroulera en arabe (mieux approprié pour les formations chariatiques) alors que la deuxième partie se déroulera en Français.

Formateurs

  • Mr Mehdi Boulfoul – Responsable des activités de trading et d’investissements chez Barwa Bank (Qatar)
  • Dr Mohamed Karrat – Partner au Cabinet Al Maali Consulting Group au Maroc et expert international en droit commercial islamique.

Dates et lieu

La formation dure 3 jours et se déroulera à Casablanca à l’hôtel Sheraton les 23, 24 et 25 Novembre 2016, de 9h à 17h30.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

Renseignements et inscription


RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

 
Commentaires fermés sur Formation avancée en finance islamique “Structuration et émission des Sukuk”

Publié par le octobre 12, 2016 dans Formations, Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Finance islamique : l’ICD accompagne le Maroc pour émettre ses premiers Sukuk

Le Maroc a choisi la Société islamique pour le développement du secteur privé – SID (Islamic Corporation for the Development of the Private Sector – ICD) comme arrangeur pour l’émission de ses premiers Sukuk. ICD est une institution financière multilatérale, filiale de la Banque Islamique de Développement (BID).

ICD Sukuk

Mohamed Boussaid, Ministre de l’Économie et des Finances et M. Khaled Mohammed Al Aboodi, PDG de l’ICD signant le protocole d’accord.

ICD conseille et accompagne les pays membres de la BID pour développer leur marché de capitaux islamiques, à travers l’émission de Sukuk à court, moyen et long terme, permettant aux Etats de diversifier leurs sources de financement et aux banques participatives (islamiques) de disposer d’instruments de gestion de leurs liquidités et d’investir leurs capitaux.

Aux termes de ce Memory of Understanding (MoU), ICD interviendra en qualité d’arrangeur pour structurer les montages financiers, coordonner et assurer la liaison avec les responsables gouvernementaux en vue de superviser l’ensemble du processus d’exécution du programme.

La création d’un marché monétaire islamique ouvert à la négociation de Sukuk offre aux institutions financières islamiques une alternative d’investissement par rapport aux bons du trésor basé sur l’intérêt.

Les premières émissions de Sukuk au Maroc devraient intervenir au cours des prochains mois.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
1 commentaire

Publié par le septembre 8, 2016 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Finance islamique : IIFM Sukuk Report, l’étude complète du marché mondial des Sukuk

IIFM Sukuk Report

Le rapport IIFM Sukuk Report analyse la croissance et le développement des émissions de Sukuk au niveau international et domestique durant les dernières années. L’étude apporte un éclairage sur les structures de Sukuk les plus utilisées par plusieurs pays émetteurs. L’objectif recherché est de mieux comprendre le mécanisme du plus populaire des instruments de la finance islamique sur le marché des capitaux et sur le marché monétaire.

La cinquième édition de l’IIFM Sukuk Report constate un ralentissement de la croissance du marché des Sukuk en 2015. Ce ralentissement concerne en particulier les Sukuk à court terme à usage domestique, en liaison avec la décision de la banque centrale de Malaisie (Bank Negara Malaysia) d’arrêter l’émission de Sukuk d’investissement à court terme. Les tendances générales du marché restent cependant encourageantes. L’arrivée sur le marché de nouveaux pays émetteurs, conjuguée au développement de l’émission de Sukuk par des pays traditionnelement émetteurs, indiquent que le marché des Sukuk conservera son attrait et sa courbe croissance malgré un environnement financier global contraignant.

Le rapport fournit une information précieuse sur les perspectives et les tendances générales du marché global des Sukuk et des données sur les principales émissions au niveau mondial. Le rapport analyse également les principales structures de Sukuk au niveau mondial et au niveau domestique.

Le rapport peut servir de benchmark aux parties prenantes de l’industrie financière islamique et aux décideurs, aussi bien au niveau des nouvelles juridictions émettrices que pour les régions qui enregistrent déjà une forte concentration d’émissions tels que les pays du golfe et les pays asiatiques.

Rapport Sukuk Télécharger le rapport (Anglais) 12 Mo

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 14, 2016 dans Sukuks

 

Étiquettes : , ,

Finance islamique : vers un meilleur partage des pertes & profits ?

Partage des pertes et profits en Finance Islamique

Les banques islamiques s’orienteraient vers une plus grande application du principe de partage des Pertes & Profits, selon un rapport de l’agence de notation Standard & Poor’s intitulé « Why Profit And Loss Sharing May Be Gaining Ground In Islamic Finance » publié le 1er mars 2016.

«Nous constatons que les systèmes financiers globaux s’orientent vers une démarche de renflouement de passif à travers l’introduction de régimes de résolution et de la nécessité pour certaines banques de mettre en place une certaine capacité d’absorption des pertes.» a déclaré Mohamed Damak, responsable mondial de la division finance islamique chez Standard & Poor’s. «Nous pensons que la finance islamique pourrait bien s’orienter vers la même direction, d’autant que les conditions économiques sur certains marchés clés de la finance islamique deviennent plus contraignantes.

Bien que le partage des pertes et profits n’ait pas été largement appliqué par les banques islamiques, nous nous attendons à ce que cela change au cours des prochaines années avec la mise en place par les régulateurs locaux des principaux marchés de la finance islamique (pays du Golfe, Malaisie et Iran) de régimes de résolution.

Nous avons également observé au cours des cinq dernières années la création de nouveaux instruments de finance islamique qui comportent des dispositions d’absorption des pertes, qui préparent à notre avis une plus large application du partage des Pertes & Profits. Les récentes émissions de Sukuk de niveaux I et II constituent de notre point de vue un premier pas dans cette direction.

«L’effet d’une plus grande application du partage des pertes et profits sur la notation reste cependant à déterminer» précise Mohamed Damak. «Bien que nous considérions généralement comme positive la présence d’une catégorie de passif qui préserve les intérêts des principaux créditeurs, l’effet pourrait aussi être négatif, comme ce fut le cas lors de la mise en place en Europe de la Directive 2014/59/UE établissant un cadre pour le redressement et la résolution des établissements de crédit et des entreprises d’investissement dite BRRD (Bank Recovery and Resolution Directive).

Sur la base des éléments repris par le rapport, Standard a Poor’s n’envisage pas encore de tenir compte de ces évolutions pour l’attribution de sa notation. Seul un comité de notation (rating committee) pourrait prendre une décision en ce sens.

Standard & Poor’s – Traduction : RIBH

Rapport Télécharger le rapport

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 1, 2016 dans Notation

 

Étiquettes : , , , , , , ,