RSS

Archives de Tag: Recrutement

Bank Al-Maghrib recrute un analyste financier et un chargé d’études en finance participative

Bank Al-Maghrib

Bank Al-Maghrib recrute un Analyste Financier et un Chargé d’Etudes spécialisés en finance participative.

Analyste Financier (Finance Participative)

Référence : AFFP/DSB/090117

Mission

Rattaché(e) à la Direction de la Supervision Bancaire, votre mission principale consiste à assurer la surveillance de la situation prudentielle et financière d’un portefeuille de banques participatives et autres établissements agréés pour l’exercice d’opérations bancaires participatives.

Activités et responsabilités principales

  • Assurer le contrôle des déclarations comptables & prudentielles transmises par les établissements de crédit;
  • Analyser les rapports transmis par lesdits établissements relatifs aux dispositifs de contrôle interne et de gestion des risques encourus ;
  • Assurer le contrôle des informations publiées par ces établissements ;
  • Contribuer à l’appréciation et à l’évaluation de la situation des établissements de crédit et proposer des actions de supervision adaptées ;
  • Procéder à la notation des établissements.

Qualifications

Titulaire d’un bac+5 d’une grande école de commerce ou d’ingénieur avec, de préférence, un master en finance islamique, vous justifiez, d’une expérience de 2 ans minimum en tant qu’analyste dans le secteur financier ou bancaire.

Compétences

  • Maîtrise de l’environnement bancaire et de la finance participative ;
  • Maîtrise de l’ingénierie et de l’analyse financière relatives aux institutions financières, notamment les institutions exerçant les opérations  bancaires participatives ;
  • Connaissances solides en comptabilité bancaire ;
  • Bonnes connaissances en matière de gestion des risques bancaires (risques de crédit, liquidité, marché, opérationnels, risque de non-conformité à la Charia…) ;
  • Bonnes connaissances des normes réglementaires (réglementation BAM, normes du comité de Bâle, standard de l’Islamic Financial Services Board …) ;
  • Sens développé d’analyse et de synthèse ;
  • Excellentes capacités rédactionnelles ;
  • Maîtrise du français, de l’anglais et de l’arabe classique.

Chargé d’Etudes Finance Participative

Référence : CEFP/DSB/090117

Mission

Rattaché(e) à la Direction de la Supervision Bancaire, votre mission principale consiste à contribuer à l’élaboration d’études sur la finance participative et à la participation à l’établissement du cadre réglementaire y afférent.

Activités et responsabilités principales

  • Assurer une veille sur l’évolution des normes édictées dans le domaine par les institutions compétentes ainsi que sur les innovations concernant les produits et services proposés par les institutions financières ;  
  • Contribuer à assurer les relations avec  les instances nationales et internationales en matière de finance participative ;
  • Contribuer à l’élaboration des études et des textes réglementaires applicables aux banques participatives ;
  • Participer aux études sur les instruments de la finance participative ;
  • Contribuer aux travaux relatifs à la tenue du secrétariat du Comité Charia pour la Finance Participative.

Qualifications

Titulaire d’un bac+5 d’une grande école de commerce ou d’ingénieur avec, de préférence, un master en finance islamique, vous justifiez, une expérience de 2 ans minimum dans le secteur financier ou bancaire. Une expérience dans la finance islamique est fortement appréciée.

Compétences

  • Solides connaissances en matière de finance participative ;
  • Maîtrise des préceptes de la Charia;
  • Bonnes connaissances des normes réglementaires prudentielles bancaires ;
  • Bonnes connaissances  des activités bancaires, de l’environnement bancaire et financier ;
  • Sens développé d’analyse et de synthèse.
  • Maitrise à l’écrit et oral du français, de l’anglais et de l’arabe classique 

Modalités

  • Date limite de dépôt des candidatures : 23 janvier 2017
  • Les candidats  intéressés par ces offres  doivent  obligatoirement  remplir  le  formulaire  de  recrutement  ouvert pour ce poste et disponible sur le site web www.bkam.ma dans la rubrique « offres de recrutement », et ce, avant la date limite de dépôt de candidature mentionnée ci-dessus.
  • Les candidats, dont les dossiers seront retenus lors de la phase de présélection, seront informés de la date et du lieu de l’entretien par mail.
  • Les candidats doivent être de nationalité marocaine et âgés de moins de 40 ans.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 5, 2017 dans recrutement

 

Étiquettes : , , , , ,

ICD recrute un Consultant Senior francophone chargé des Institutions de Finance Islamique

ICD Consultant Senior

Islamic Corporation for the Development of the Private Sector – ICD, filiale de la Banque Islamique de Développement (BID), recrute un Consultant Senior francophone qui aura pour mission principale de contribuer à la réalisation des projets des institutions financières islamiques clientes d’ICD.

Mission

Le Consultant Senior contribuera à la réalisation des projets initiés par les institutions de finance islamique (IFI) en s’efforçant de maintenir un haut niveau de qualité des prestations fournies par ICD et de la relation client. La fonction implique la gestion d’un portefeuille de projets, la rédaction des offres de projets, la préparation des présentations client / rapports et le support nécessaire à la réalisation des transactions. Le Consultant Senior participera à l’élaboration des documents de présentation des projets en coordination avec le chef de projet.

Responsabilités

  • Comprendre les besoins du client et Développer les propositions techniques et financières
  • Développer les supports produits : process, comptabilité, risk management, contrats et formulaires
  • Elaborer les politiques, procédures, descriptions de poste, charte de gouvernance, programme de formation et business plans
  • Assister dans la préparation des rapports et programmes destines aux clients et autres parties
  • Assumer son rôle dans l’équipe de travail, partageant les responsabilités, assurant un support, en tenant à jour les membres senior de l’équipe sur l’avancement du projet.
  • Participer à la rédaction des politiques, standards et best practices concernant les IFI
  • Développer des livrets de présentation et autres documents marketing contribuant au positionnement d’ICD.
  • Travailler sur les modules génériques des transactions, notamment l’élaboration des supports de workshops et l’animation de workshop
  • Contribuer à entretenir la relation client et conseiller les clients afin de leur permettre de gérer et d’achever leurs projets.
  • Développer et entretenir des relations productives avec le personnel des IFI clientes
  • Anticiper et identifier les risques et signaler les problèmes aux membres seniors de l’équipe

Qualifications

  • Bachelors degree in economics or finance or business
  • Masters degree or a post graduate certificate – MBA/CA/CFA or equivalent will be an advantage
  • Une parfaite maîtrise de Anglais et du Français est obligatoire.
  • Expérience: 7 à 9 ans dans le conseil au profit d’institutions financières et de la finance islamique.

Informations pratiques

  • Référence : IDB1760 – Senior Associate – Advisory Islamic Financial Institutions (French Speaker) (ICD)
  • Affectation: ICD – Islamic Corporation for Development, Jeddah. Advisory Services Department.
  • Date limite de réception des candidatures : 15 janvier 2017
  • Postuler

Source : Le Journal de la Finance Islamique

Voir aussi l’offre : IDB1769 – Investment Associate / Senior Associate Banking Equities (French Speaker) (ICD)

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 21, 2016 dans recrutement

 

Étiquettes : , , , , , ,

Finance islamique au Maroc : CIH Bank recrute pour sa filiale de banque participative QMB

CIH-QIIB

CIH Bank poursuit ses préparatifs pour l’ouverture de sa future banque participative Qatar Moroccan Bank – QMB dont le lancement est annoncé début 2017, en partenariat avec Qatar International Islamic Bank (QIIB) et la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG).

Article mis à jour le 1 décembre 2016

La banque participative recherche plusieurs profils pour ses agences dans différentes villes du Maroc : Tanger, Tétouan, Oujda, Marrakech, Laâyoune, Fès et Agadir.

Pour toutes ces offres, une connaissance dans le domaine de la Finance Participative serait appréciée.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

partagez

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 9, 2016 dans Maroc, recrutement

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Finance islamique au Maroc : la BMCI (BNP Paribas) recrute un Responsable Contrôle Interne

BMCI BNP-Paribas

La BMCI recrute en CDI un Responsable Contrôle Interne pour sa Business Unit Finance participative. Le poste est basé à Casablanca.

Contexte du recrutement et définition de poste

Créée en 1943, la BMCI (Banque Marocaine pour le Commerce et l’Industrie) est aujourd’hui un acteur majeur du paysage bancaire marocain ( et filiale du Groupe BNP Paribas, leader européen des services bancaires et financiers d’envergure mondiale et l’une des 6 banques les plus solides du monde selon Standard & Poor’s, avec une présence dans 85 pays et 205000 collaborateurs.

La BMCI, c’est :

  • Un réseau de distribution en plein développement au Maroc avec 3075 collaborateurs et près de 356 agences.
  • Une organisation structurée autour de lignes de clientèle (Corporate et Retail Banking) et de filiales et métiers spécialisés (Gestion d’Actifs, Cash Management, Trade…).

Poste

  • Il réalise les PSF et les plans de contrôle conformément au planning.
  • Il respecte la méthodologie pour une meilleure qualité des contrôles. – Il fait le point avec les entités du périmètre sur les contrôles réalisés.
  • Il remonte au responsable de la BU Finance participative, les résultats de ses contrôles conformément aux délais fixés.
  • Il assure la correcte tenue et la conservation des dossiers de travail ( PSF et plans de contrôle réalisés).
  • Il s’assure de la mise en œuvre des recommandations émises lors de la réalisation de ses contrôles.
  • Il est force de proposition pour suggérer des aménagements ou des améliorations tant au niveau des
  • procédures, des contrôles que des outils.
  • Il intervient si besoin est, dans des missions thématiques et des missions spéciales.
  • Il peut être appelé à intervenir dans la formation des équipes sur les différentes sujets rentrant dans son activité.

Profil Recherché

  • Savoir apprécier les risques.
  • Connaître les outils et méthodologie de contrôle. – Avoir une bonne connaissance des procédures couvrant les différentes familles de risques (administratif, comptable, opérationnel, image et réputation crédit et garanties, juridique, etc.).
  • Savoir faire des analyses et des synthèses. – Savoir communiquer oralement et par écrit – Maîtriser les valeurs du Groupe pour les décliner au niveau de ses contrôles – Connaissance parfaite des produits participatifs – Maitrise des préceptes de la Chariâ.

Postuler

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 24, 2016 dans Maroc, recrutement

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Formation, mobilité interne et recrutement externe pour lancer la banque participative au Maroc

RH banques participatives

RH banques participatives : 5.000 postes à créer dans les premières années, selon les spécialistes.

Les employés du secteur financier, débutants ou expérimentés, sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux futurs établissements participatifs. «Il s’agit pour ces cadres de saisir la chance de développer leurs carrières», rapporte Rachid El Maataoui, directeur général de Financité Institute.

Les premiers recrutements se sont surtout fait en interne pour des fonctions opérationnelles destinées à mener les chantiers structurants des futurs établissements (mise en place des process, du système d’information, la gestion des risques, le contrôle interne…).

Les banques ne devraient recourir massivement au recrutement externe qu’après l’obtention des agréments. Certains établissements y recourent toutefois dès à présent notamment pour combler des besoins urgents.

Après la première vague de recrutements concernant les fonctions opérationnelles, les embauches à venir des banques spécialisées porteront de plus en plus sur le commercial. «Si ce volet ne représente actuellement que 20% des recrutements, il devrait monter à 50% dans les prochains mois et à 75% sur les prochaines années, une fois un certain degré de maturité atteint, conformément aux normes du secteur», fait savoir le directeur d’une future entité.

A priori, le futur secteur de la finance participative a largement de quoi absorber ces vocations naissantes. Un simple calcul permet de s’en convaincre rapidement. L’arrivée de ces nouveaux acteurs devrait se traduire par l’ouverture de 150 à 200 agences, selon les spécialistes. Sachant que jusqu’à 10 employés seront nécessaires pour faire tourner chaque point de service, le besoin s’élève à 2.000 postes. Si l’on ajoute les sièges centraux des futures entités (10 établissements sont actuellement en lice pour l’obtention d’un agrément de banque participative dont 8 envisagent la création de filiales à part entière) qui devraient nécessiter chacun au bas mot une vingtaine d’employés, ce sont au moins 200 postes qui seront créés.

Et ce ne sont là que les besoins estimés des banques. Avec elles, il y aura aussi les sociétés de leasing, les fonds d’investissement, les sociétés d’assurance, les sociétés de conseil, les cabinets d’avocats, les cabinets d’expertise comptable et d’audit, les bureaux d’études, les centres de formation, etc. Sans trop forcer sur les perspectives, les spécialistes estiment ainsi que 5.000 professionnels seront nécessaires pour lancer la finance participative au Maroc.

Les banques ont redéployé des compétences existantes à même de prendre en charge les chantiers opérationnels du démarrage. Dans d’autres cas, les employés se manifestent d’eux-mêmes auprès de leur hiérarchie pour rejoindre les nouvelles filiales participatives, et ils sont nombreux dans ce cas, selon les constats du management des futures entités. Cette course s’explique par le fait que les équipes qui participent à la mise en place des nouvelles structures ont de solides chances d’occuper des postes d’encadrement par la suite, justifie un banquier.

Pour former ces compétences internes, les établissements leur font suivre des programmes ciblés. C’est d’ailleurs surtout cette demande qui dope aujourd’hui le marché de la formation à la finance islamique.

Les spécialistes de la formation ont mis en place depuis des mois des programmes adressés aux établissements ainsi qu’aux particuliers qui veulent s’initier. Si au départ l’offre s’est multipliée à foison avec des programmes de qualité variable, une sélection naturelle semble s’être opérée depuis. «Les établissements s’adressent aujourd’hui à une liste réduite d’institutions dont la fiabilité est avérée», observe un professionnel. Dans le lot, Al Maali Institute et Financité Institute se positionnent en leaders du marché. Pour un programme bien coté, il faut compter actuellement autour de 15.000 DH pour une formation courte et 60.000 DH pour une formation en master dispensée sur un an.

D’après La Vie Eco – Synthèse : RIBH

Le Journal de la finance islamique

 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 21, 2016 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , ,

Finance islamique au Maroc : QMB recrute des Directeurs d’Agence

CIH-QIIB

Les recrutements en finance islamique s’accélèrent au Maroc. La future banque participative Qatar Moroccan Bank – QMB, filiale du consortium CIH Bank, QIIB et CDG, recrute des Directeurs d’Agences dans les villes de Casablanca, Rabat, Oujda, Laâyoune, Fès, Tanger, Tétouan, Agadir et Marrakech.

Profil recherché

  • De formation supérieure, Bac + 4/5, en gestion, commerce, finance ou assimilé, vous justifiez idéalement d’une expérience de cinq ans ou plus dans une fonction similaire.
  • Une connaissance dans le domaine « Finance Participative » serait appréciée.
  • Vous avez un bon sens commercial et une grande aisance relationnelle. Vous avez de bonnes compétences dans la gestion des risques et le management des équipes.

La demande d’agrément déposée auprès de Bank al-Maghrib prévoit que le capital de la nouvelle banque participative Qatar Moroccan Bank – QMB sera réparti entre le CIH 40%, QIIB 40% et CDG 20%.

Postuler

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
1 commentaire

Publié par le juillet 11, 2016 dans Maroc, recrutement

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,