RSS

Archives de Tag: Maroc

Le Salon International de la Finance Ethique et Participative SIFEP 2017 tient son Forum

Forum SIFEP 2017

Le Salon International de la Finance Ethique et Participative SIFEP 2017 et le Forum associé constitueront un carrefour de rencontre pour les acteurs de la finance participative islamique et permettront aux institutions exposantes de rencontrer leur public et de nouer leurs premières relations d’affaires les 26, 27 et 28 janvier 2017 au Parc d’Expositions de l’Office des Changes à Casablanca.

Le Forum organisé sur le thème « La Finance Participative Marocaine : Contexte, Genèse et Spécificités » sera l’occasion d’informer les participants sur la naissance et les spécificités de la finance participative au Maroc, dans ses trois composantes : la Banque, l’Assurance Takaful et les Produits de Marché.

Programme du FORUM

Jeudi 26 Janvier 2017

Allocutions d’ouverture officielle du Forum

Vendredi 27 janvier 2017

Conférences

Matin

  1. Cartographie de la finance islamique dans le monde (Banques, Assurances, Marché des capitaux).
  2. Développement de la finance éthique dans le monde.
  3. Les pratiques de la banque parallèle dans le monde.

Après midi

  1. Marketing de la finance islamique et particularité du marché.
  2. Les modèles et les techniques de la régulation de la banque islamique.

Samedi 28 janvier 2017

Conférences

Matin

  1. Les réalisations des banques islamiques et institutions financières dans le monde.
  2. Genèse de la finance participative au Maroc et principales réalisations.
  3. Les règles de la Charia en matière d’économie et de finance.
  4. Impact réel et impact potentiel de la Finance Islamique sur l’économie.

Après midi

  1. Financement des infrastructures publiques par les Sukuk.
  2. Financement de l’investissement et de l’exploitation par les produits bancaires participatifs et produits de marché.
  3. Epargne, Placement des fonds et gestion islamique du patrimoine.
  4. Produits de l’assurance Takaful en Islam.

En marge des conférences en session plénière, 4 ateliers seront organisés pour un public restreint le Vendredi 27 janvier 2017 de 15h à 17h, sur des thèmes particuliers :

Atelier 1 : «Le financement des projets d’infrastructure par les Sukuk»

Avec la participation de :

  • Ministère de l’Equipement et de la Logistique.
  • Bureau régional de la banque Islamique de Développement à Rabat.
  • Expert internationaux.

Atelier 2 : «La formation en finance islamique : un levier de performance pour l’écosystème».

Avec la participation de :

  • Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres.
  • Groupement Professionnel des Banques au Maroc.
  • Association Marocaine de l’Enseignement Supérieur.
  • Directeurs des Masters de Finance Islamique.

Atelier 3 : «Le financement participatif de l’immobilier : des produits pour le promoteur et pour l’acquéreur».

Avec la participation de :

  • Ministère de l’Habitat et de la Politique de la Ville.
  • Fédération Nationale des Promoteurs Immobiliers.
  • Fédération Nationale du Bâtiment et des Travaux Publics.

Atelier 4 : «Les métiers du conseil juridique, comptable et fiscal au service de la Finance Participative».

Une rencontre B to C (Business to Consumers) sera organisée durant le Forum. Cette rencontre permettra aux opérateurs du marché naissant de la finance participative (banquiers et assureurs) d’anticiper l’écoute directe de leur marché.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 1, 2017 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Finance islamique au Maroc : la Société Générale va créer 10 agences de banque participative

Société Générale Maroc

A l’occasion de la rencontre préparatoire du Salon International de la Finance Ethique et Participative SIFEP qui se tiendra en janvier 2017 à Casablanca, Mohammed TAHRI, directeur général adjoint à la Société Générale Maroc a annoncé que son institution envisage de créer une dizaines d’agences dédiées à la banque participative.

Dans l’attente de l’agrément de Bank Al-Maghrib, la Société Générale Maroc se prépare à exercer l’activité de banque participative à travers des succursales. Il ne s’agit pas de tester le marché mais de s’y engager progressivement compte tenu des dépenses coûteuses que nécessite le déploiement de l’offre de banque participative.

Le responsable de la Société Générale Maroc a annoncé que les résultats d’une étude de marché confiée par la banque à un cabinet marocain en coopération avec un cabinet français spécialisé en finance participative indiquent une attente manifeste du public marocain vis-à-vis de la finance participative. 80% des interviewés affirment être prêts à ouvrir au moins un compte chez les banques participatives dès que celles-ci sont opérationnelles, 40% se disent disposés à placer de l’épargne sur des véhicules de placement participatifs même s’ils sont moins rentables, et 25% manifestent leur intérêt pour des solutions de financement participatif même si elles sont plus chères.

Ces données nous ont fait comprendre qu’il y a une véritable opportunité à saisir a-t-il conclu.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
1 commentaire

Publié par le octobre 27, 2016 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , ,

Code des Assurances : le texte en français de la loi 59-13 publié au Bulletin Officiel n° 6506

https://ribh.wordpress.com/2016/10/02/finance-islamique-au-maroc-lassurance-takaful-a-son-texte-de-loi/
 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 18, 2016 dans Maroc, Takaful

 

Étiquettes : , , , , ,

Formation avancée en finance islamique “Structuration et émission des Sukuk”

Formation avancée : Structuration et émission des SUKUK

Suite à la signature d’un partenariat entre Al Maali Consulting Group et l’Islamic and Research and Training Institute (IRTI) filiale de Banque Islamique de Développement (BID) portant sur les formations spécialisées en Finance islamique, Al Maali Institute et l’IRTI organisent une formation avancée “Structuration et émission des Sukuk” du 23 au 25 Novembre 2016 à Casablanca.

A propos de la formation

La formation proposée est composée de deux parties :

  • Les principes chariatiques régissant la structuration des sukuk : il s’agit de l’ensemble des règles et des principes édictés par la Charia à observer dans le cadre de la structuration des Sukuk.
  • L’ingénierie financière de la structuration des Sukuk : il s’agit des choix stratégiques et opérationnels à prendre en considération ainsi que la méthodologie adoptée lors de la structuration des Sukuk.

Programme de la formation

Première partie (1ère journée)

  • Les fondamentaux charia de fiqh al mouamalat ;
  • Les règles de conformité charia pour les transactions commerciales et financières ;
  • Les contrats types utilisés dans les montages Sukuk ;
  • Problématiques chariaiques relatives à la structuration de sukuk.

 Deuxième partie (2ème et 3ème journée)

  • Concepts de base ;
  • Processus d’émission de Sukuk (processus, challenges légaux et financiers) ;
  • Structuration de Sukuk (méthodologie et applications) ;
  • Mise en pratique avec une sélection d’études de cas réels.

Points clés de la formation

  • Double perspective : Financière et chariatique. Ces deux perspectives complémentaires sont importantes pour la compréhension des montages Sukuk.
  • Contenu pratique. Etudes de cas.
  • Contenu en français et Arabe. La première partie se déroulera en arabe (mieux approprié pour les formations chariatiques) alors que la deuxième partie se déroulera en Français.

Formateurs

  • Mr Mehdi Boulfoul – Responsable des activités de trading et d’investissements chez Barwa Bank (Qatar)
  • Dr Mohamed Karrat – Partner au Cabinet Al Maali Consulting Group au Maroc et expert international en droit commercial islamique.

Dates et lieu

La formation dure 3 jours et se déroulera à Casablanca à l’hôtel Sheraton les 23, 24 et 25 Novembre 2016, de 9h à 17h30.

Source : Le Journal de la Finance Islamique

Renseignements et inscription


RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

 
Commentaires fermés sur Formation avancée en finance islamique “Structuration et émission des Sukuk”

Publié par le octobre 12, 2016 dans Formations, Maroc

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Finance islamique au Maroc : l’Assurance Takaful a son texte de loi

Loi n° 59-13 Assurance Takaful au Maroc

Télécharger le Code des Assurances, la loi 59-13 BO n° 6506 (version en français)

Suite à son adoption par le parlement, la loi N° 59.13 modifiant et complétant la loi N° 17.99 portant Code des Assurances a été publiée au Bulletin Officiel : N° 6501 du 19 septembre 2016 (17 Dhou Al Hijja 1437) pour la version arabe et N° 6506 du 6 octobre 2016 (4 Moharrem 1438) pour la version français. Le texte avait été adopté par la Chambre des Représentants le 7 juin 2016 et par la Chambre des Conseillers le 2 août 2016.

Le texte établit notamment les dispositions réglementaires relatives à l’assurance Takaful, assurance dont la conformité à la Charia est attestée par le Conseil Supérieur des Oulémas, et dont les opérations sont notamment exemptes de tout versement ou perception d’intérêts.

L’agrément pour les opérations d’assurances Takaful ne pourra être accordé à une entreprise agréée pour d’autres opérations d’assurances, ce qui exclut la possibilité de créer des guichets Takaful au sein d’assurances conventionnelles. Les compagnies existantes désirant aborder le marché Takaful devront créer des entités juridiques distinctes.

La loi définit les principes de base régissant l’assurance Takaful. Il s’agit du fonctionnement de l’opération d’assurance Takaful conformément aux avis conformes du Conseil supérieur des Ouléma, de la gestion de l’assurance Takaful par l’entreprise d’assurances et de réassurance moyennant une rémunération et de la couverture du risque par la collectivité des participants à hauteur de leurs contributions dans le compte d’assurance Takaful.

Le texte définit l’assurance Takaful comme étant une « Opération d’assurances fonctionnant conformément aux préceptes de la Charia, basée sur le don (tabarru) et sur l’entraide entre un groupe de personnes physiques ou morales appelées participants qui contribuent mutuellement dans l’objectif de couvrir les risques prévus au contrat d’assurance Takaful. »

Le texte précise qu’en assurance Takaful, le risque est supporté par la collectivité des participants, l’entreprise d’assurances et de réassurance percevant une rémunération au titre de la gestion de l’assurance Takaful.

La loi introduit la notion d’Avance Takaful : « Montants engagés par l’entreprise d’assurances et de réassurance pour combler l’insuffisance de l’actif représentatif des provisions techniques par rapport auxdites provisions et pouvant être récupérés sur les excédents futurs dégagés par une opération d’assurance Takaful. Ces montants ne peuvent donner lieu à aucun intérêt. »

Si en assurance conventionnelle la prime représente la somme due par le souscripteur d’un contrat d’assurance en contrepartie des garanties accordées par l’assureur, pour l’assurance Takaful, la prime, appelée également participation, est le don (Tabarru) représentant la contribution du participant.

En outre, le contrat d’assurance Takaful doit indiquer : • les modes de rémunération de l’entreprise d’assurances et de réassurance au titre de la gestion de l’assurance Takaful et le montant de cette rémunération ; • les modalités de répartition des excédents entre les participants ; • les conditions relatives aux placements de l’entreprise d’assurances et de réassurance.

L’administration se réserve enfin la prérogative de : • fixer les modes de rémunération de l’entreprise d’assurances et de réassurance au titre de la gestion de l’assurance Takaful ainsi que les critères de détermination de cette rémunération ; • fixer les modalités de répartition des excédents techniques et financiers entre les participants dans les opérations d’assurances Takaful.

Conformité à la Charia

Les entreprises d’assurances et de réassurance agréées pour exercer l’assurance Takaful, doivent mettre en place un système de contrôle interne destiné à prévenir le risque de non-conformité à la Charia, notamment par la mise en place des procédures et des manuels afférents au respect des préceptes de la Charia.

Les entreprises d’assurances et de réassurance doivent également se doter d’une structure d’audit interne relevant directement du conseil d’administration ou de surveillance ayant pour mission notamment de vérifier l’efficacité du système du contrôle interne. Cette structure établit au moins une fois par an un rapport sur son activité et le remet aux commissaires aux comptes de l’entreprise.

« Pour les entreprises d’assurances et de réassurance agréées pour exercer l’assurance Takaful, la structure d’audit interne doit, en outre, établir au moins une fois par an un rapport spécifique sur la conformité aux préceptes de la Charia. A cet effet, elle doit disposer des moyens humains ayant les compétences requises. Ce rapport est établi et communiqué à l’administration dans les conditions fixées par voie réglementaire. »

Télécharger Télécharger le texte de Loi n° 59-13 – Version Arabe Pdf

Sur le même sujet :

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 2, 2016 dans Maroc, Takaful

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Journée d’information sur le Salon International de la Finance Ethique et Participative SIFEP 2017

SIFEP

Dans le cadre des préparatifs du Salon International de la Finance Ethique et Participative SIFEP 2017 qui se tiendra les 26, 27 et 28 janvier 2017 à Casablanca, la société organisatrice URBACOM et le cabinet ABWAB Consultants organisent un Pré-SIFEP le 25 Octobre 2016.

Cette journée d’information ouverte au public sera notamment marquée par l’organisation de deux tables rondes qui permettront de faire le point sur la préparation du marché et des opérateurs de la finance participative à la veille du lancement des nouvelles institutions de finance participative.

Les tables rondes seront modérées par M. Abderrahmane LAHLOU, Expert en Finance islamique et gérant du Cabinet ABWAB Consultants.

Programme

Cliquer pour agrandir

pdf Télécharger le programme du Pré-SIFEP (Pdf)

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 27, 2016 dans Maroc

 

Étiquettes : , , , , , ,