RSS

Archives de Tag: France

Le plan d’épargne “Gold Dinar” est maintenant disponible en France

Plan d'épargne Islamic Gold Dinar

Le service “Islamic Gold Dinar” permet aux épargnants d’avoir accès aux meilleures conditions de marché, de gestion et de stockage de l’or. Les particuliers bénéficient ainsi d’une solution qui leur permet d’acheter et de vendre l’or de manière professionnelle et de le conserver en lieu sûr de façon simple et économique.

Ce plan d’épargne individuel convient comme solution de prévoyance vieillesse, de plan d’épargne pour les enfants, d’objectifs d’épargne à moyen ou long terme, etc. Ce placement constitue une alternative intéressante au livret d’épargne, au plan d’épargne-logement et à l’assurance vie.

SAAFI assure la distribution exclusive en France du plan d’épargne international “Islamic Gold Dinar” basé sur l’achat d’or physique, géré et domicilié en Allemagne par une société spécialisée en finance islamique. Nous avons demandé à Ezzedine GHLAMALLAH, directeur de SAAFI, de nous présenter les caractéristiques de ce plan d’épargne en or physique.

A qui s’adresse cette solution?

Cette solution est pour tous ceux et celles qui veulent se constituer un patrimoine à court, moyen ou long terme. Avec un investissement basé sur l’or, le client bénéficie d’un instrument solide et intemporel pour la construction de son patrimoine.

Quels en sont les avantages ?

L’or est un excellent moyen de protéger ses actifs de la dépréciation monétaire et d’atteindre une rentabilité attractive grâce à l’accroissement de la valeur.

Le plan d’épargne Islamic Gold Dinar permet à tous d’épargner en or physique le plus pur (999,9 / 1000) sous la forme de lingots d’or à motifs islamiques. Grâce à la production à un prix intéressant dans les négoces d’or mondiaux, l’or est acheté dans d’excellentes conditions pour le compte des clients. Chaque client peut commencer à investir dans l’or à partir de 50 EUR par mois ou d’un versement unique d’un montant minimum de 1.000 €.

Autres avantages :

  • Produit d’épargne conforme au droit musulman.
  • Permet de bénéficier d’excellentes conditions d’achat grâce à la mutualisation.
  • Dépôt en ligne avec possibilités de transactions.
  • L’or est livrable à domicile à la date d’expiration du contrat ou sur demande.
  • Versements partiels possibles à tout moment.
  • L’or est stocké en Allemagne dans des coffres forts haute-sécurité.
  • L’or est également assuré à 100% de sa valeur par la société de gardiennage. L’épargnant n’encourt aucun risque de vol.

Quelles sont les dispositions prises pour garantir que ce placement soit licite ?

En fonction de la situation, deux types de contrat peuvent être utilisés. Soit un contrat de Wakala où la société gestionnaire opère comme un agent qui achète de l’or auprès de tiers et le transfère à ses clients. Soit un contrat de Mussawamah (vente ordinaire) lorsque le stock d’or est plus important : dans ce cas la société gestionnaire agit en tant que vendeur direct. Les conditions de vente restent les mêmes.

Les transactions sont effectuées spot, c’est-à-dire au comptant. On ne peut pas faire d’achat ou de vente à terme sur l’or et l’argent afin de respecter les prescriptions contenues dans les hadiths qui traitent du Ribâ al-Fadl.

Combien coûte le service pour un particulier ?

Les coûts du service sont répartis de la manière suivante :

  • Une prime forfaitaire de 5,95% pour chaque euro investi.
  • L’or est acheté au prix du marché au comptant de Londres plus 6,5 % de frais d’achat. Les frais d’achat comprennent, entre autres, les coûts supplémentaires de façonnage de lingots d’or ainsi que la livraison de l’or dans les coffres haute sécurité.
  • Les frais de gestion sont de 0,04 % par mois (minimum : 1,00 € par mois ou 12,00 € par an) pour la gestion du compte de dépôt, y compris l’assurance et le stockage de l’or sur la valeur du compte.

Quelle est la fiscalité applicable ?

Une personne souhaitant vendre de l’or a le choix entre deux régimes d’imposition :

  • Option taxation forfaitaire : dans ce cas, le montant de la cession (prix de vente) est soumis à une taxe forfaitaire de 10% du montant du prix de vente.
  • Option imposition des plus-values : Dans ce cas, les plus-values (prix de vente – prix d’achat) sont soumises, après application de l’abattement sur les plus-values, à l’imposition de 19% + prélèvements sociaux. Concernant les plus-values, un abattement de 5% par année de détention est applicable après 2 années de détention.

Il convient donc de choisir le régime le plus avantageux au moment de la revente. A noter que plus la période de détention de l’or est longue, moins la plus value de cession sera taxée.

Quelles sont les garanties mises en place en cas de faillite de la société gestionnaire ?

Avec un compte bancaire lorsque vous faites un dépôt, la propriété des avoirs est transmise à la banque. Les fonds sont comptabilisés dans le bilan de la banque. Si la banque devenait insolvable,les dépôts des clients pourraient être perdus. Un des objectifs d’une banque est de prêter l’argent déposé pas de le garder dans un coffre-fort.

Pour ce qui est du Gold Dinar, les clients ne sont pas créditeurs de la société gestionnaire et n’apparaissent pas sur son bilan d’entreprise. Tous les investissements sont séparés des comptes de la société, car ils restent la propriété des clients. En cas de faillite, tous les comptes des clients seraient gérés par un liquidateur qui ne pourrait pas considérer cette propriété comme un actif de l’entreprise, et ne pourrait donc pas la revendiquer. Il devrait même veiller à la restituer en entier aux clients.

Quel est le risque en cas d’attaque informatique contre les serveurs ?

En ce qui concerne la sécurité des données, la société gestionnaire maintient deux bases de données. L’une est en ligne et l’autre est hors ligne. La base de données en ligne est celle qui via leur compte en ligne permet aux clients de suivre leurs investissements. C’est la base qui est hors ligne qui est déterminante pour la gestion du Gold Dinar. La base de données en ligne est continuellement ajustée à partir de la base de données hors ligne. Il n’y a donc pas de risque de cyber-attaque.

Concrètement comment se passe la souscription pour un résident français ?

La distribution exclusive ayant été confiée à SAAFI, les personnes intéressées nous contactent via notre site internet et remplissent un formulaire de contact en ligne. A réception, nous leur adressons un courriel pour leur proposer un rendez-vous téléphonique. Si une personne souhaite souscrire, nous lui adressons par courrier ou courriel la demande d’adhésion. Après nous avoir retourné les documents par courrier, elle reçoit ensuite son certificat d’adhésion ainsi que ses codes d’accès à son espace personnel en ligne.

Le souscripteur peut il vendre son or à n’importe quel moment, ou acheter des quantités additionnelles ?

Les deux possibilités sont données. Avec une interface facile à utiliser, le client peut passer des ordres d’achat ou de vente via son compte en ligne.

Quelle est la Zakat applicable à l’or acquis ?

Le Nissab pour l’or est de 85 grammes ou 20 Gold Dinar. Si le montant de l’épargne conservée tout au long de l’année est supérieur ou égal au Nissâb, alors la Zakât Al Maal doit être payée. La Zakât Al Maal est égale à 2,5 % du total de l’épargne.

Information

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Commentaires fermés sur Le plan d’épargne “Gold Dinar” est maintenant disponible en France

Publié par le septembre 4, 2016 dans Or, Takaful

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Crowdfunding en France : le plafond passe à 2,5 millions d’euros par projet

Financement participatif crowdfunding

Le montant maximal de financement en capital collecté par les plateformes de crowdfunding sera porté à 2,5 millions d’euros par projet.

L’annonce a été faite par Emmanuel MACRON, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique lors des 3° Assises de la finance participative organisées le 29 mars 2016 à Bercy par Financement Participatif France.

Pour le financement en capital, le plafond pour un porteur de projet est relevé à 2,5 millions d’euros sur les plateformes agréées CIP (conseilller en investissement participatif). Le décret n° 2014-1053 du 16 septembre 2014 relatif au financement participatif limitait ce montant à 1 million d’euros par projet.

Sur le même sujet :

pdf_icon32compact Décret n° 2014-1053 du 16 septembre 2014

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 29, 2016 dans Crowdfunding

 

Étiquettes : , , , , , , , ,