RSS

Archives de Tag: BID

Le FinTech Islamic Finance Challenge de la BID – Appel à projets

IDB's FinTech Islamic Finance Challenge

Le FinTech Islamic Finance Challenge est une opportunité de transformer votre idée technologique en un projet financier à impact social. Nous sommes là pour écouter des esprits créatifs et innovants à la recherche de solutions pour améliorer l’accès aux services financiers islamiques par la technologie et à ceux qui sont déterminés à contribuer à un développement socialement responsable selon les principes de la finance islamique.

Sélection des 5 meilleurs projets

Pour participer au FinTech Islamic Finance Challenge, les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 novembre 2017. Le jury délibérera le 15 décembre 2017 pour choisir les cinq projets qui correspondent le mieux selon ses critères. Ces projets seront annoncés le 20 décembre 2017.

Madrid Bootcamp

Les 5 meilleurs projets seront invités à participer à un Bootcamp de 4 jours à l’IE Business School de Madrid. L’hébergement et le transport pour les finalistes et les enseignants (un représentant par projet), les frais des enseignants, les honoraires d’experts, les exercices de team building, les petits déjeuners et les déjeuners sont inclus.

Le Challenge

Mission. Notre mission est de promouvoir des solutions financières fondées sur la technologie qui contribuent à un développement socialement responsable par une manière éthique et conforme à la charia.

Vision. Nous aspirons à contribuer au développement de l’écosystème FinTech dans le secteur de la finance islamique grâce à la promotion d’idées novatrices capables d’avoir un impact réel et tangible dans la société.

Prix

  • Premier prix: 20 000 $
  • Deuxième prix: 10 000 $
  • Troisième prix: 8 000 $

Opportunité de networking

Événement final à l’IE face aux investisseurs, banquiers islamiques, designers, artistes et experts charia.

Tutorat personnel

Tutorat pendant une année par un mentor IE. Deux cours en ligne par mois pendant un an (10 mois) afin d’obtenir le prototype final ou un résultat tangible.

Ce que nous recherchons

  • Modèles et idées. Même si vous commencez à façonner votre modèle ou votre idée, vous pouvez participer!
  • Startups. Nous aimerions connaître tout sur votre nouvelle Startup!
  • Membres de la BID seulement. Vos projets doivent être basés dans l’un des 57 pays membres de la BID.

A propos de la BID

La Banque islamique de développement (BID) est une institution financière islamique internationale, basée à Djeddah, Royaume d’Arabie Saoudite. Son objectif est de favoriser le développement économique et le progrès social des pays membres et des communautés musulmanes individuellement et conjointement, conformément aux principes de Shari’ah, c’est-à-dire le droit islamique.

Pour soumettre votre projet

Banque islamique de développement

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le juin 1, 2017 dans FinTech

 

Étiquettes : , , , ,

La Banque Mondiale prêche la finance islamique

Global Infrastructure Forum

L’organisation d’une conférence sur la contribution de la finance islamique au développement des infrastructures a été l’occasion pour le représentant de la Banque Mondiale de faire le point sur l’engagement de son institution au service de la finance islamique.

En ouverture de la conférence Finance Islamique et Partenariat Public-Privé (PPP) pour le développement des infrastructures qui s’est tenue à Kuala Lumpur, Malaisie les 8-9 mai 2017, Laurence Carter, Directeur des Partenariats Public-Privé à la Banque Mondiale a prononcé le discours suivant dont nous publions la traduction compte tenu de son intérêt.

Honorables invités, mesdames et messieurs : assalamou alaykoum, bonjour et bienvenue !

Permettez-moi de commencer par exprimer ma gratitude à Tan Sri Dato’ Seri Ranjit Ajit Singh, Chairman of Securities Commission Malaysia, de nous accueillir. Et également pour le partenariat et la collaboration de la Commission qui ont permis la tenue de cette conférence. Merci de nous accueillir dans votre beau pays.

Au nom de la Banque Mondiale, je tiens à vous remercier de vous joindre à nous pour cette conférence. Je suis confiant que durant les deux prochains jours nous bénéficierons tous du partage d’expérience concernant la mobilisation de la finance islamique pour les Partenariats Public-Privé. Et que nous apprendrons comment nous pouvons faire davantage. Cette conférence réunit deux domaines pertinents pour supporter le développement des infrastructures dans les marchés émergents

La Malaisie et le leader global de la finance islamique du point de vue de son cadre réglementaire incitatif et de son marché de capitaux Islamique attractif. En Mai 2016, 74% des valeurs mobilières cotées à la Bourse de Malaisie étaient Sharia compliant, et ce ratio s’élevait à 80% pour les valeurs mobilières relatives aux infrastructures. Nous sommes donc ici pour apprendre de l’expérience de la Malaisie et des experts de divers horizons réunis ici aujourd’hui.

L’approche du Groupe de la Banque Mondiale pour le développement des infrastructures accorde une place importante à la dissémination du savoir et à la collaboration au sein de la communauté du développement. Cette collaboration est particulièrement étroite avec les banques multilatérales de développement (MDBs). Je suis honoré et heureux que mon ami Walid Abdelwahab, Directeur du Financement des Infrastructures à la Banque Islamique de Développement (BID), soit parmi nous et parlera aujourd’hui d’un exemple de notre coopération : la réalisation d’un port terminal à conteneurs à Djibouti (projet Doraleh PPP). Ceci est un premier exemple de la manière dont collaborent les MDBs pour fournir le financement, mobiliser le capital privé, bâtir la capacité d’action, réduire le coût des transactions et renforcer le pipeline de projets bancables.

Le mois dernier, l’ensemble des banques multilatérales de développement, en partenariat avec l’ONU, ont organisé le Global Infrastructure Forum à Washington (photo ci-dessus). Il y a un large consensus sur le fait que les objectifs de développement durable nécessitent la mobilisation de plus de capitaux privés. D’ailleurs, le G20 vient d’avaliser certains des principes des MDBs pour la syndication des financements privés.

La finance islamique peut jouer un rôle significatif pour soutenir la croissance inclusive. Les estimations qui ressortent d’un document publié conjointement par la Banque Islamique de Développement et la Banque Mondiale suggèrent que les actifs Sharia compliant ont cru exponentiellement durant les deux dernières décades pour atteindre près de 1900 milliards de dollars répartis sur 50 pays musulmans et non musulmans. Les Sukuk ont été émis par des pays non musulmans et ont connu une croissance rapide. J’irais jusqu’à dire que les Objectifs de Croissance Durable ne seront pas atteints sans un rôle accru de la finance islamique.

Une implication croissante de la Banque Mondiale dans la finance islamique

L’engagement de la Banque Mondiale dans la finance islamique est directement lié aux objectifs de la banque de réduire la pauvreté, promouvoir le développement du secteur financier, élargir l’inclusion financière, et asseoir la stabilité financière dans les pays membres. Au cours des dernières années, la Banque Mondiale a accru son soutien de la finance islamique de plusieurs façons :

  • Premièrement en fournissant des prestations de conseil pour assister les régulateurs, les banques centrales et les instances gouvernementales, par exemple, sur la supervision des banques islamiques ;
  • Deuxièmement, en déployant des instruments financiers islamiques, y compris les solutions participatives, de financement et d’investissement. A titre d’exemple, IFC (filiale de la Banque Mondiale) a émis 3 Sukuk : le premier en 2004 sur le marché malaisien à travers un Wawasan Islamic Bond de MYR 500 million ; le second en 2009 dans la région du Golfe via un Hilal Sukuk de $100 million, et plus récemment en 2014 via un $100 million Wakala Sukuk à maturité de 5 ans sur Nasdaq Dubai.
  • Troisièmement, en fournissant une assurance risques politiques pour des projets complexes réalisés grâce à des montages financiers islamiques.
  • Enfin, le Groupe Banque Mondiale contribue au développement de standards internationaux pour la finance islamique tels que les Core Principles for Regulation and Supervision of Islamic Banks de l’ISFB (Islamic Finance Services Board).

Un autre exemple qui mérite d’être cité est l’accord pour le financement de l’Aéroport International Queen Alia en Jordanie conclu en 2007. Il implique la réhabilitation de l’aéroport existant, la construction d’un nouveau terminal d’une capacité de 12 millions de passagers par an, et l’exploitation de l’aéroport sous forme d’une concession de 25 ans. Ce projet est considéré comme une première au Moyen Orient impliquant à la fois la finance islamique et la finance conventionnelle pour un PPP. La structure islamique du projet a porté sur un Istisna’a de US$100 million combiné avec un bail à terme sous forme d’Ijara. Le succès du partenariat a conduit à la mise en place d’un autre financement syndiqué en 2014 arrangé par la BID et IFC, avec d’autres banques commerciales.

Le Groupe Banque Mondiale s’est également engagé pour faire connaître la finance islamique afin de sensibiliser et promouvoir l’utilisation d’instruments financiers Sharia compliant. La BID et la Banque Mondiale ont notamment publié le premier rapport global sur la finance islamique, qui détaille les perspectives globale de la finance islamique et sa capacité à réduire les inégalités de revenu, améliorer le partage de richesses, et réaliser les Objectifs de Développement global.

PPPs Sharia compliant

En ligne avec nos débats de ce jour, notre prochain Rapport sur la Mobilisation de la Finance Islamique pour les Partenariats Public-Privé (Report on Mobilizing Islamic Finance for Public-Private Partnerships) aussi en partenariat avec la BID, est en cours de finalisation et sera publié d’ici la fin de l’année. La recherche dans ce rapport est destinée à sensibiliser sur la meilleure approche pour mobiliser les capitaux Sharia compliant vers les PPP d’infrastructure. Le rapport se concentrera sur trois domaines : (i) Premièrement les expériences réunies à travers l’utilisation de la finance islamique pour les PPP ; (ii) Deuxièmement, les instruments légaux et réglementaires facilitant ou entravant les investissements Sharia compliant ; (iii) Troisièmement, les structures utilisées dans les projets récemment finalisés à travers la finance islamique. La recherche a été enrichie par un Workshop organisé à Dubai en mars 2017 qui a réuni des dizaines de professionnels de la finance islamique qui ont échangé leurs expériences sur les PPP Sharia compliant et qui ont donné leur feedback sur le draft du rapport. Nous sommes très reconnaissants aux praticiens qui y ont participé, et en particulier à ceux qui ont depuis continué à contribuer à notre recherche, dont Mohammed Paracha de Norton Rose Fulbright et Khalid Howladar d’Accreditus qui s’exprimeront aujourd’hui. Le rapport comportera une série de recommandations pour élargir l’utilisation de la finance islamique dans les projets d’infrastructure durable.

Mais il y a beaucoup plus que nous aimerions faire au niveau de la Banque Mondiale pour promouvoir la mobilisation de finance islamique pour l’infrastructure et les PPP. Nous avons besoin de vos conseils.

C’est ce qui nous amène aujourd’hui à notre conférence. Compte tenu du potentiel de la finance islamique à soutenir le développement des infrastructures, cette conférence se focalisera sur la meilleure façon de déployer la finance islamique de projet dans le cadre de schémas de livraison en PPP et d’identifier les interventions pertinentes au niveau légal, réglementaire et institutionnel pour favoriser l’expansion des financements islamiques.

A mesure que nous explorerons les détails de la finance islamique et des partenariats public-privé tout au long de la journée, gardons à l’esprit et soyons motivés par deux objectifs ultimes : éliminer l’extrême pauvreté durant cette génération et stimuler la prospérité partagée. Nous sommes déterminés à atteindre ces objectifs. Que nos délibérations soient orientées vers ce résultat. Il y a un test facile pour cela. Dans cinq ans, lorsqu’une autre conférence sera organisée sur ce sujet, en espérant que le financement islamique des PPPs aura encore augmenté, est-ce que les intervenants citeront le meeting de 2017 à Kuala Lumpur ? Je le souhaite.

Laurence Carter, Senior Director, Public Private Partnerships of World Bank

Traduction : RIBH

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

PPP

Voir aussi :

 
1 commentaire

Publié par le mai 10, 2017 dans PPP

 

Étiquettes : , , , , , , ,

MIRAS

MIRAS logo

MIRAS est la nouvelle appellation de l’Islamic  Finance Talent Development Program – IFTDP, créé en 2012 par l’Islamic Corporation for the Development of the Private Sector – ICD, filiale de la Banque Islamique de Développement BID. Il s’agit d’un programme dual de haut niveau qui comprend 2 affectations professionnelles d’une année chacune au sein d’une division ou filiale de la BID assortie d’une formation de Master professionnel assurée par IE Business School, leader mondial dans le domaine des MBA en ligne.

Mission

Destiné à répondre aux besoins pressants en matière de ressources humaines compétentes pour l’industrie de la finance islamique en général et pour le réseau et les filiales d’ICD en particulier, l’objectif du MIRAS est de constituer un pool de jeunes cadres de la finance islamique très talentueux:

  • Capables de répondre aux exigences professionnelles actuelles et futures d’ICD.
  • A même de contribuer et d’apporter une valeur ajoutée à l’industrie de la Finance Islamique.
  • Désireux de bâtir une carrière à long terme dans le domaine de la finance et de la banque islamiques.

Objectifs

  • Fournir aux participants une expérience professionnelle opérationnelle et une exposition aux différents aspects de la finance islamique.
  • Développer le savoir requis pour maîtriser la finance islamique.
  • Développer les talents et les compétences nécessaires pour être un professionnel de la finance islamique et un cadre supérieur hautement performant.

Méthodologie

La méthodologie du programme est basée sur des techniques d’apprentissage pour adultes qui comportent :

  • Une rotation des affectations sur le lieu de travail
  • Un Master en Finance Islamique et Leadership Development
  • Coaching et parrainage
  • L’interaction avec des cadres supérieurs
  • Evaluation et feedback

Conditions générales

  • MIRAS n’est pas un point d’entrée pour faire carrière à l’ICD ou à la BID.
  • Bien que la possibilité que le lauréat intègre l’ICD ou l’une de ses filiales ne soit pas à écarter, ICD n’est pas contractuellement obligée de recruter le lauréat du MIRAS et le lauréat n’est pas tenu de travailler à ICD.
  • ICD apportera un soutien et une orientation de carrière pour aider les lauréats à trouver un emploi après l’obtention du MIRAS.

Admissibilité au programme 

Pour participer au programme, les candidats doivent remplir les conditions suivantes: 

  • MBA ou équivalent dans un domaine connexe 
  • 2-3 ans d’expérience dans la finance ou la banque 
  • Avoir moins de 33 ans 
  • Être bilingue : maîtriser 2 des langues de travail d’ICD : arabe, anglais, français, russe
  • National et / ou citoyen d’un pays membre de la BID
  • Excellentes compétences informatiques 
  • Potentiel de leadership 
  • Forte passion pour la finance islamique et le développement

Date limite pour les candidatures : 31/8/2017

Candidature

Pdf Télécharger la brochure

Renseignements : Miras email

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 11, 2017 dans Formations

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

ICD recrute un Consultant Senior francophone chargé des Institutions de Finance Islamique

ICD Consultant Senior

Islamic Corporation for the Development of the Private Sector – ICD, filiale de la Banque Islamique de Développement (BID), recrute un Consultant Senior francophone qui aura pour mission principale de contribuer à la réalisation des projets des institutions financières islamiques clientes d’ICD.

Mission

Le Consultant Senior contribuera à la réalisation des projets initiés par les institutions de finance islamique (IFI) en s’efforçant de maintenir un haut niveau de qualité des prestations fournies par ICD et de la relation client. La fonction implique la gestion d’un portefeuille de projets, la rédaction des offres de projets, la préparation des présentations client / rapports et le support nécessaire à la réalisation des transactions. Le Consultant Senior participera à l’élaboration des documents de présentation des projets en coordination avec le chef de projet.

Responsabilités

  • Comprendre les besoins du client et Développer les propositions techniques et financières
  • Développer les supports produits : process, comptabilité, risk management, contrats et formulaires
  • Elaborer les politiques, procédures, descriptions de poste, charte de gouvernance, programme de formation et business plans
  • Assister dans la préparation des rapports et programmes destines aux clients et autres parties
  • Assumer son rôle dans l’équipe de travail, partageant les responsabilités, assurant un support, en tenant à jour les membres senior de l’équipe sur l’avancement du projet.
  • Participer à la rédaction des politiques, standards et best practices concernant les IFI
  • Développer des livrets de présentation et autres documents marketing contribuant au positionnement d’ICD.
  • Travailler sur les modules génériques des transactions, notamment l’élaboration des supports de workshops et l’animation de workshop
  • Contribuer à entretenir la relation client et conseiller les clients afin de leur permettre de gérer et d’achever leurs projets.
  • Développer et entretenir des relations productives avec le personnel des IFI clientes
  • Anticiper et identifier les risques et signaler les problèmes aux membres seniors de l’équipe

Qualifications

  • Bachelors degree in economics or finance or business
  • Masters degree or a post graduate certificate – MBA/CA/CFA or equivalent will be an advantage
  • Une parfaite maîtrise de Anglais et du Français est obligatoire.
  • Expérience: 7 à 9 ans dans le conseil au profit d’institutions financières et de la finance islamique.

Informations pratiques

  • Référence : IDB1760 – Senior Associate – Advisory Islamic Financial Institutions (French Speaker) (ICD)
  • Affectation: ICD – Islamic Corporation for Development, Jeddah. Advisory Services Department.
  • Date limite de réception des candidatures : 15 janvier 2017

Source : Le Journal de la Finance Islamique

Voir aussi l’offre : IDB1769 – Investment Associate / Senior Associate Banking Equities (French Speaker) (ICD)

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 21, 2016 dans recrutement

 

Étiquettes : , , , , , ,

Finance islamique : ICD présente les Green Sukuk à la conférence de Marrakech sur le climat

COP22 ICD Marrakech

En marge de la Conférence sur le climat COP22 qui se tient à Marrakech du 7 au 18 Novembre 2016, la Banque Islamique de Développement (BID) animera son propre pavillon dans la dynamique amorcée par la BID pour devenir une banque multilatérale de développement Sud-Sud engagée dans la promotion de la Finance Climat au niveau de ses pays membres.

A ce titre, ICD filiale de la BID dédiée à la promotion du secteur privé organise samedi 12 Novembre 2016 une conférence dédiée au Secteur Privé, à la Finance Climat et à la Coopération Sud-Sud sur le thème :

“Le secteur privé moteur de développement avec un impact environnemental positif”

ICD participe à la COP 22 avec la volonté  d’apporter une valeur ajoutée aux opportunités d’investissement vert, en démontrant le potentiel de la finance islamique de soutenir les projets durables et écologiques dans les pays membres, notamment par l’émission de Green Sukuk.

pdf Télécharger le programme de la Conférence (Anglais)

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 6, 2016 dans Finance Climat

 

Étiquettes : , , , , , , ,