Les banques saoudiennes adoptent la Blockchain

Ripple et l’Autorité monétaire d’Arabie saoudite (SAMA) offrent un programme pilote aux banques saoudiennes pour les paiements transfrontaliers.

L’Autorité monétaire saoudienne SAMA (banque centrale) a signé un accord avec Ripple pour aider les banques saoudiennes à améliorer leur infrastructure de paiement en utilisant xCurrent.

xCurrent est la solution logicielle d’entreprise de Ripple qui permet aux banques de régler instantanément les paiements transfrontaliers avec un suivi de bout en bout. En utilisant xCurrent, les banques se transmettent un message en temps réel pour confirmer les détails du paiement avant d’initier la transaction et pour confirmer la livraison une fois celle-ci réglée.

Utilisé par des institutions telles UBS, American Express ou Santander, le protocole Ripple est de plus en plus adopté par les banques et les réseaux de paiement comme technologie d’infrastructure de règlement. En France, Crédit Agricole effectue actuellement une opération test du protocole XCurrent de Ripple.

Ce programme pilote révolutionnaire est le premier du genre à être lancé par une banque centrale. Les banques participantes utiliseront xCurrent pour régler instantanément les paiements effectués vers et depuis le pays, avec une plus grande transparence et des coûts réduits.

L’utilisation de xCurrent par SAMA a le potentiel de changer radicalement la façon dont les banques du pays envoient de l’argent à l’échelle mondiale. Elles ont désormais accès à toutes les institutions financières (banques et fournisseurs de services de paiement) membres du réseau RippleNet, ce qui contribuera non seulement à moderniser leurs systèmes de paiement, mais également à élargir leur portée dans les grands corridors de paiement.

Les clients des banques participantes bénéficieront de transactions transfrontalières plus rapides, moins chères et plus transparentes.

SAMA fournira également aux banques saoudiennes intéressées la gestion de programme et la formation.

Une dynamique mondiale de la blockchain

L’adoption récente de xCurrent par SAMA en fait la deuxième banque centrale à utiliser la technologie blockchain pour révolutionner les paiements, suite à la preuve de concept réussie de la Banque d’Angleterre avec Ripple en 2017.

SAMA rejoint également plus de 100 institutions financières qui comptent déjà sur Ripple pour alimenter le suivi de bout en bout et le règlement instantané de leurs paiements dans le monde entier. SAMA se joint à une tendance globale plus large favorisant les solutions blockchain pour les paiements.

Dilip Rao, responsable mondial de l’innovation des infrastructures chez Ripple, estime que l’accord avec SAMA fait partie d’une vague de reconnaissance par les institutions financières de l’impact que les solutions blockchain peuvent avoir sur les paiements.

« Les banques centrales du monde entier se penchent sur la technologie blockchain en raison de sa capacité à transformer les paiements transfrontaliers en réduisant les obstacles aux échanges pour les entreprises et pour les consommateurs », a déclaré M. Rao.

« SAMA est la première banque centrale à fournir des ressources aux banques nationales qui veulent permettre des paiements instantanés en utilisant la solution innovante de blockchain de Ripple. »

A propos de Ripple

Créée en 2012 et basée à San Francisco en Californie, la société Ripple développe le Ripple Transaction Protocol (RTXP), un système de règlement brut en temps réel (RBTR), un marché des changes et un réseau d’envois de fonds par la société Ripple. RTXP est construit sur un protocole internet distribué et open source, un registre de consensus et une monnaie native appelée XRP (ripples).

Le réseau Ripple permet des « transactions financières mondiales sécurisées, instantanées et presque gratuites, de toute taille sans rejets de débit ». Il prend en charge n’importe quelle monnaie fiduciaire, crypto-monnaie, commodité ou toute autre unité de valeur tels que miles aériens, minutes mobiles.

Ripple appelle ce réseau mondial “l’Internet de la valeur”, par opposition à “l’Internet de l’information”.

© RIBH, le Journal de la Finance Islamique

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s