Blockchain, les salaires et les compétences les plus recherchées

Les compétences liées à la Blockchain sont de plus en plus recherchées, notamment en Europe, aux USA et en Asie. Les startups, les grandes entreprises (banques, IT, sociétés de conseil, etc.) et même les administrations recrutent des profils pointus ayant des connaissances de base dans cette technologie. En Europe les salaires vont de 50 à 200 K€.

Les compétences liées à la Blockchain sont de plus en plus recherchées, notamment en Europe, aux USA et en Asie. Les startups, les grandes entreprises (banques, IT, sociétés de conseil, etc.) et même les administrations recrutent des profils pointus ayant des connaissances de base dans cette technologie. En Europe les salaires vont de 50 à 200 K€.

Les startups se positionnent sur plusieurs créneaux : certaines fournissent les blocs de base de la technologie, tandis que d’autres se spécialisent dans les applications d’entreprise.

La plupart des grandes sociétés de conseil comme Deloitte, PwC, Capgemini ou  KPMG se sont dotées d’équipes Blockchain pour accompagner leurs clients sur ce qui pourrait devenir une technologie disruptive.

Les fonctions proposées par les entreprises sont de natures diverses et visent généralement à étoffer une équipe autour d’un noyau d’experts Blockchain. Les candidats doivent essentiellement disposer de solides compétences dans le développement de logiciels et l’ingénierie, ainsi que d’une bonne compréhension des principes de la technologie et du chiffrement.

D’autres compétences nécessitent de recruter des ingénieurs réseau, Cloud et sécurité, et des spécialistes impliqués dans la conception de l’interface utilisateur, qui interviennent aux côtés des codeurs.

Les développeurs doivent avant tout disposer de solides compétences en programmation et être capables de coder dans différents langages. De nombreuses offres d’emploi exigent une connaissance de Java et de C++ sans évoquer les piles technologiques.

Dans un secteur en évolution accélérée permanente, en plus d’être un très bon programmeur, la capacité à changer et à assimiler rapidement de nouvelles connaissances reste primordiale.

Syndication : RIBH, le Journal de la Finance Participative

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s