RSS

Finance islamique : la Banque Al Baraka d’Algérie relance le crédit automobile

23 Juil

Banque Al Baraka

Avec la réintroduction début 2016 du crédit à la consommation pour financer l’acquisition de produits locaux, de nombreux établissements bancaires algériens se lancent désormais dans ce créneau, à l’instar de la banque privée Al Baraka d’Algérie, qui a mis en place une nouvelle structure dédiée spécifiquement à ce type de financement.

«Depuis mars dernier, nous avons déjà collecté quelque 3000 dossiers de demande de crédit automobile à travers nos agences et nous avons financé 1400 clients pour un montant global de plus de 1,3 milliard de dinars», affirme le directeur marketing d’Al Baraka, Saïd Karim. Dans un premier temps, indique-t-il, «nous avons choisi de nous concentrer sur le crédit automobile en accordant des financements à hauteur de 900 000 DA par client pour l’acquisition de véhicules Renault fabriqués localement.

Dans les semaines à venir, nous étendrons ces financements à d’autres catégories de produits, notamment les meubles et l’électroménager, en engageant au préalable des conventions de crédit avec les structures chargées des œuvres sociales au sein d’institutions et d’entreprises publiques et privées». Interrogé sur les conditions de financement que propose la banque à ses clients sur ces nouveaux crédits à la consommation, Saïd Karim souligne qu’Al Baraka offre des produits qui obéissent d’abord aux principes du banking islamique qui, affirme-t-il, sont très sollicités par la clientèle.

Aussi, précise-t-il, pour le crédit automobile, la banque propose un taux de marge annuel total de 9% qui englobe tous les frais et commissions, y compris ceux liés à l’assurance. Aujourd’hui grâce à l’expérience acquise, cette banque peut répondre rapidement aux demandeurs de crédit à la consommation.  “Quand un client se présente au niveau de l’agence Al Baraka, il a l’information immédiatement, s’il est éligible ou pas, à quelle hauteur il est éligible, l’apport personnel et les mensualités à payer. Si le dossier est complet, la décision est prise dans les trois jours qui suivent le dépôt. Le délai peut aller jusqu’à 5 jours en cas de forte demande”, a affirmé M. Saïd Karim, évoquant parfois le problème de disponibilité.

La banque compte étendre le crédit à la consommation aux autres produits éligibles à ce type de financement comme l’électroménager, les meubles… durant le deuxième semestre 2016. La banque Al Baraka Algérie semble avoir capitalisé son expérience dans le financement du crédit à la consommation. Pour rappel, cet établissement financier a été leader dans le crédit automobile, dans sa première version, avant son interdiction par le gouvernement.

D’après El Watan & Liberté Algérie – Synthèse : RIBH

Voir aussi : Financement halal pour les voitures Hyundai Made in Algérie

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver les liens et la signature ci-dessus.

Publicités
 
8 Commentaires

Publié par le juillet 23, 2016 dans Algérie

 

Étiquettes : , , , , ,

8 réponses à “Finance islamique : la Banque Al Baraka d’Algérie relance le crédit automobile

  1. Ribh

    avril 2, 2017 at 10:04

    @ Merdji :

    Salam,

    Les banques islamiques ne prêtent pas d’argent liquide pour la simple raison que l’Islam interdit au prêteur de tirer un quelconque bénéfice de son prêt. Si la banque prêtait 100 elle n’aurait le droit de récupérer que 100 ce qui évidemment ne lui permettrait pas de couvrir ses charges d’exploitation et elle n’aurait aucune raison d’exister.

    Les banques islamiques gagnent de l’argent en exerçant des activités commerciales telles que le négoce (Mourabaha), le leasing islamique (Ijar), l’association dans des pojets (Moucharaka et Moudaraba), etc.

    « Allah a rendu licite le commerce, et illicite le Riba (ou l’intérêt). »

     
  2. Merdji

    avril 2, 2017 at 5:45

    Bonjour, je voudrais savoir si il y a possibilité de crédit bien être (argent liquide pour différents motifs).

     
  3. ribh

    février 4, 2017 at 3:04

    Al Baraka Bank a signé une convention avec CIMA Motors pour accorder un crédit à la consommation halal aux particuliers qui désirent acheter des modèles Hyundai “Made in Algérie”

    https://ribh.wordpress.com/2017/02/04/al-baraka-bank-et-al-salam-bank-financement-halal-pour-les-voitures-hyundai-made-in-algerie/

     
  4. ribh

    janvier 24, 2017 at 8:47

    Salam,

    Ce ne sont pas des intérêts, c’est une marge commerciale, un Ribh (bénéfice). Ce n’est pas juste un changement de mot, le contrat de Mourabaha est tout à fait différent d’un contrat de crédit.

    Dans un crédit, la banque vous prête de l’argent cash et vous remboursez la somme empruntée + les intérêts.

    Dans la Mourabaha, la banque achète la voiture et vous la revend.

    Et ALLAH sait mieux.

     
  5. Anonyme

    janvier 24, 2017 at 8:20

    Salut,

    Puisque c’est une banque islamique, pourquoi les taux d’intérêt ?

     
  6. abdi saad

    décembre 3, 2016 at 12:02

    Salam. J’espère que notre banque Al Baraka fasse mieux, en relevant l’âge maximum autorisé de 63 ans à 75 ans. Merci de penser aux retraités.

     
  7. ribh

    juillet 23, 2016 at 7:13

    La Banque Al Baraka d’Algérie propose un taux de marge effectif annuel de 9% qui englobe tous les frais et commissions, y compris ceux liés à l’assurance. Pour information, le réseau Renault Algérie propose au niveau de ses showrooms un financement non islamique, avec un taux d’intérêt de 9.4% en partenariat avec BNP Paribas.

    Après le lancement officiel du crédit à la consommation automobile sur la Renault Symbol DZ, seul modèle éligible, des centaines de clients ont déjà déposé leurs dossiers au niveau des agents Renault Algérie à travers le territoire national.

    Crédit pour Renault Symbol DZ – Simulation et dossier à fournir :

    Simulation effectuée auprès d’un agent Renault, sur la base d’un salaire de 30 000 da et un autre de 60 000 da pour une voiture modèle Symbol Exception 1.2 ess 75 ch affichée à 1 294 000 da TTC.

    Voici ce que le simulateur a donné pour un crédit d’une durée de 60 mois, avec le taux d’intérêt de 9.4% imposé par BNP Paribas, partenaire de Renault Algérie dans cette opération:

    – Sur la base d’un salaire 30 000 da : apport initial 900 000 da / mensualités 8500 da par mois (pour la finition Symbol Exception 1.2 ess 75ch) avec frais du dossier et assurance tout risque incluse.

    – Sur la base d’un salaire de 60 000 da : apport initial 500 000 da / mensualités 17 300 da par mois (pour la finition Symbol Exception 1.2 ess 75ch) avec frais du dossier et assurance tout risque incluse.

    L’intéressé doit se présenter à l’un des agents Renault Algérie muni du dossier suivant :

    – Original + copie de la carte nationale d’identité ou copie du permis de conduire en cours de validité
    – Original + copie de la carte CNAS (CMAS pour les militaires)
    – Un acte de naissance extrait des archives N°12 en cours de validité (moins d’une année)
    – Un certificat de résidence de moins de 3 mois (certificat de présence au corps mentionnant l’adresse pour les militaires)
    – Une fiche familiale pour les personnes mariées ou fiche individuelle pour les personnes célibataires
    – Relevé de compte des 3 derniers mois
    – Attestation de travail
    – Original + copie des trois dernières fiches de paie
    – Relevé des émoluments
    – Original + copie Notification d’attribution de pension ou attestation de fiche de paie CMAS pour les retraités

    Le conseiller commercial de Renault a mentionné qu’après dépôt du dossier, la réponse de la banque sera connue après une semaine environ, après étude et traitement du dossier.

     
  8. ribh

    juillet 23, 2016 at 7:00

    سيارة بالتقسيط حلال أم حرام