RSS

Formation et recrutement : quelle politique RH pour les banques islamiques ?

01 Déc

Formation et recrutement : quelle politique RH pour les banques islamiques ?

Le Rapport Global sur les Banques Islamiques qui vient d’être publié par le CIBAFI place les ressources humaines au cœur des préoccupations des dirigeants de ces institutions. Les banques islamiques sont notamment confrontées à la difficulté de constituer des équipes disposant d’une forte technicité dans les opérations bancaires tout en maîtrisant parfaitement les produits de la finance islamique et leur déploiement pratique.

Si au fil des années cette contrainte s’est relativement atténuée au niveau des marchés pionniers de la finance islamique comme la Malaisie et les pays du Golfe, ce challenge est bien présent dans les marchés émergents de la banque islamique. Même dans les marchés matures, les RH restent une contrainte d’actualité, compte tenu de la compétition entre les institutions bancaires pour les compétences sur un marché de niche.

La rétention des talents constitue un autre défi, de nombreuses banques islamiques ayant été confrontées au turnover, en particulier dans les marchés mûrs et compétitifs. Ce problème se manifeste en particulier pour les spécialistes dans des domaines tels que la gestion des risques et l’informatique. La rétention nécessite non seulement des salaires compétitifs, ce qui constitue une pression sur les coûts opérationnels, mais aussi des plans de carrière motivants.

Des équipes compétentes pour mener les banques paricipatives dans la bonne direction

Parmi les éléments de gestion de carrière, la formation constitue un élément important pour fidéliser les collaborateurs et améliorer leur degré de satisfaction et leurs performances.

Ainsi que le résume un patron de banque islamique, l’objectif de la formation continue est de constituer des équipes suffisamment compétentes pour conduire la banque dans la bonne direction.

Le rapport du CIBAFI révèle que les banques islamiques ont tendance pour la constitution de leurs équipes à d’abord miser sur la formation en interne de leurs collaborateurs en vue d’améliorer leur maîtrise de la finance islamique.

Les instituts de formation en finance islamique doivent dans cette perspective générer des diplômés qui disposent non seulement d’une qualification théorique en finance islamique, mais aussi d’une technicité suffisante dans les opérations de banque, notamment en ce qui concerne les aspects légaux, la documentation des garanties, la gestion de portefeuille, l’analyse des risques, etc.

Article lié : “Perle rare” : une plateforme pour recruter les fonctions clés en finance islamique

Source : Le Journal de la Finance Islamique

© RIBH. Reproduction de l’article autorisée sous réserve de conserver tous les liens et la signature ci-dessus.

partagez

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 1, 2015 dans recrutement

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s