RSS

Comment se spécialiser en finance islamique ?

29 Oct

comment-se-specialiser-en-finance-islamique

Par Dr. Abdulbari Mashal – CEO RAQABA for Islamic Financial Consultations (UK)

Cette question fréquemment posée par les étudiants en économie et en finance n’a pas de réponse toute prête. Cet article présente cependant des directives issues de l’expérience pratique, susceptibles d’aider l’étudiant à s’engager dans une voie sûre pour acquérir une spécialisation en finance islamique.

Première règle : la spécialisation en finance conventionnelle est nécessaire. Aujourd’hui, il n’y a pas de spécialiste en finance islamique qui ne soit pas aussi spécialisé en finance conventionnelle. La spécialisation en finance conventionnelle est généralement acquise à travers un cursus académique composé de matières scientifiques basées sur le modèle capitaliste, ses valeurs et ses comportements. De même la spécialisation en finance islamique passe par l’acquisition d’un package équivalent de matières scientifiques. Ceci dit, ce package ne doit pas être une réplique du modèle conventionnel, mais doit mettre en relief les points de convergence et de divergence entre les deux modèles. Dans ce contexte, l’étude de l’économie et de la finance conventionnelles s’apparentera à une étude comparée et critique qui émane du point de vue de l’économie islamique.

Cette méthodologie s’applique de la même manière pour la spécialisation dans les divers métiers de la finance. L’universitaire ou le praticien qui souhaite se spécialiser dans l’une des branches de la finance islamique devra aussi se spécialiser dans une branche équivalente de la finance conventionnelle et en maîtriser la pratique, qu’il s’agisse de la banque islamique, des marchés de capitaux, ou des autres métiers de la finance contemporaine.

Deuxième règle : l’autoformation. En dépit de l’importance de la formation académique, la spécialisation dans l’une des branches de la finance islamique ne saurait se limiter à cet aspect. L’étudiant qui souhaite exceller dans ce domaine devra consentir un effort individuel de lecture et d’assimilation de livres choisis avec soin, en concertation avec des experts du domaine, afin de ne pas alourdir excessivement le volume de connaissances à assimiler. L’excellence dans la spécialité passe par une accumulation sélective de ces connaissances.

Troisième règle : l’organisation et la hiérarchisation des sources d’information. Malgré la profusion des livres et des communications scientifiques portant sur les diverses disciplines de l’économie et de la finance islamiques, une portion seulement de ces publications se distingue par sa qualité. Si l’étudiant s’engage dans l’étude systématique de toutes les parutions auxquelles il peut accéder, il risque de ne pas pouvoir maintenir sa progression : il est préférable qu’il se concentre sur les publications qui présentent la meilleure valeur ajoutée. L’étudiant trouvera ces matières essentiellement dans les revues scientifiques de référence, dans les travaux de recherche des spécialistes reconnus publiés à l’occasion de séminaires internationaux, ainsi que dans les publications des organisations internationales spécialisées.

En ce qui concerne les revues et publications, on peut citer principalement :
• la Revue d’économie islamique publiée par l’Institut d’Economie Islamique de l’Université King Abdulaziz de Jeddah (partenaire notamment de la Chaire éthique et normes de la finance – CENF, avec l’Université de la Sorbonne à Paris).
• la Revue d’études économiques islamiques de l’IRTI – Islamic Research and Training Institute, organe de la Banque Islamique de Développement à Jeddah.
• la revue de l’International Association for Islamic Economics.
• la revue de l’académie ISRA – International Shari’ah Research Academy for Islamic Finance créée par la Banque Negara en Malaisie.

Pour ce qui des colloques et séminaires, il est important de suivre les manifestations qui accompagnent l’évolution du secteur, comme les réunions d’instances telles que :
International Islamic Fiqh Academy, organe de l’OCI – Organisation de la Conférence Islamique.
Conseil de Jurisprudence de la Ligue Islamique Mondiale.
AAOIFI.
• la société Shura de Sharia consulting au Koweit.
• ISRA, Banque Negara – Malaisie.
• World Islamic Economic Forum (WIEF).
Islamic International Foundation for Economics and Finance.
Zakat House (Koweit).
• Al Baraka Annual Islamic Economics Forum.

Les institutions spécialisées et leurs publications, constituent une autre source importante d’information :
• les publications de l’AAOIFI (Bahrain) relatives aux normes de Charia, éthique, comptabilité, audit et révision.
IFSB – Islamic Financial Services Board (Malaisie).
Bank Negara – Central Bank of Malaysia.
• l’Institut d’Economie Islamique de l’Université King Abdulaziz de Jeddah.
IRTI – Islamic Research and Training Institute.
ISRA – International Shari’ah Research Academy for Islamic Finance.
Bank Albilad.
Al Rajhi Bank.
Islamic International Foundation for Economics and Finance.
Zakat House (Koweit).
Al Baraka Banking Group.

Quatrième règle : se familiariser avec la jurisprudence des transactions islamiques (Fiqh al muâamalat) et les objectifs supérieurs de la Charia (Maqassid). Ceci se fera à travers l’accès aux textes de référence du fiqh des quatre grandes écoles juridiques de l’Islam (madhâhib : malikisme, hanafisme, chaféisme, hanbalisme). Parmi les sources d’information sur le fiqh on peut citer l’encyclopédie koweitienne du fiqh, l’introduction au fiqh islamique de Sheikh Mostafa Azzarqa, le recueil des règles du fiqh du Docteur Ali Annadwi, l’encyclopédie Zaïd des règles du fiqh, les résolutions des assemblées du fiqh, les normes juridiques de l’AAOIFI, ainsi que les résolutions et les fatwas des Sharia boards des principales banques islamiques. En ce qui concerne les Maqassid, on citera en priorité le livre Al Muwafaqat d’Abu Ishaq al-Shatibi, ainsi que le livre Maqassid acharia d’Ibn Aachour, auquel il conviendra d’ajouter quelques livres contemporains sur le sujet.

Cinquième règle : la recherche sur Internet. Les ressources documentaires mentionnées dans cet article sont en partie disponibles en ligne sur les sites des institutions concernées. Les documents qui ne sont pas directement accessibles sur ces sites pourront être trouvés sur d’autres sites dédiés à ces sujets.

« كيف أصبح متخصصًا في الاقتصاد والمصارف الإسلامية؟ بقلم الدكتور عبدالباري مشعل »
Traduit de l’Arabe par RIBH

Article lié : Quelle formation pour se spécialiser en finance islamique ?

 
1 commentaire

Publié par le octobre 29, 2014 dans Formations

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Une réponse à “Comment se spécialiser en finance islamique ?

  1. Maouloud

    juillet 27, 2015 at 7:47

    Trés instructif et il permet d’orienter le lecteur. Merci

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s