Le compte bancaire du Caliphe Othman ibn Affan

Bir-Othman
La palmeraie de Bi’r Othman

Le Waqf désigne en Islam une donation faite à perpétuité au profit d’une fondation créée dans un but pieux ou d’utilité publique. Le bien donné en usufruit est dès lors placé sous séquestre et devient inaliénable. Savez vous que le Caliphe Othman ibn Affan, qu’Allah soit satisfait de lui, dispose à ce jour d’un Waqf et d’un compte bancaire en son nom ?

Othman ibn Affan est le troisième Caliphe de l’Islam et l’un des dix compagnons du Prophète auxquels leur entrée au paradis a été assurée de leur vivant. Othman ibn Affan était un riche commerçant mecquois et il a en plusieurs occasions démontré sa générosité et son amour de l’Islam. L’histoire et la Sunna ont enregistré ses actes et ses prises de position sublimes, source d’inspiration pour qui veut multiplier ses bonnes actions.

A titre d’exemple, Othman ibn Affan dépensa 1.000 dinars d’or pour équiper l’armée que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) expédia contre les Romains pour la campagne de Tabuk à un moment où les musulmans vivaient des conditions très difficiles. Le Prophète commenta ce geste en disant : rien ne pourra nuire à Othman après ce qu’il vient de faire (c’est-à-dire que toutes ses fautes seront effacées).

Quant au Waqf d’Othman ibn Affan il s’agit d’un puit d’eau connu sous le nom de Bi’r Roma. Le puit appartenait à un homme qui vendait l’eau au prix fort aux musulmans de Médine qui vinrent s’en plaindre au Prophète qui proclama alors : « Qui achètera ce puit et accèdera ainsi au Paradis ? ». Othman se proposa d’acheter le puit mais le propriétaire refusa de le vendre compte tenu du revenu important qu’il en tirait. Devant l’insistance de Othman le propriétaire accepta de lui vendre la moitié du puit, l’exploitation du puit revenant alternativement aux deux co-propriétaires : un jour pour Othman et un jour pour l’associé. Cette vente fut conclue pour la somme de 12.000 dirhams d’argent.

Othman annonça alors qu’il faisait don de sa part d’eau à la communauté musulmane. Durant le jour affecté à Othman, les médinois vinrent puiser gratuitement autant d’eau qu’ils voulaient, et personne ne vint plus puiser le jour qui suivait. Le propriétaire initial du puit vint alors trouver Othman pour lui proposer de lui vendre l’autre moitié. Othman accepta d’acheter le solde pour la somme de 8.000 dirhams d’argent et il fit don de toute l’eau du puit Bi’r Roma à la communauté.

Après qu’Othman ibn Affan eut annoncé cette donation, les palmiers dattiers commencèrent à se multiplier aux alentours du puit et les Etats islamiques successifs se chargèrent de l’entretien de la palmeraie et de la commercialisation des dattes. Aujourd’hui, la palmeraie est gérée par le ministère de l’agriculture. La moitié de la recette est affectée aux pauvres et aux orphelins, tandis que l’autre moitié est versée sur un compte bancaire au nom d’Othman ibn Affan, géré par le ministère des Awqaf (pluriel de Waqf).

Le cumul des sommes versées sur ce compte a atteint un niveau tel que le ministère des Awqaf a décidé de l’investir dans un projet hôtelier à proximité de la Mosquée du Prophète à Médine dont les recettes globales sont évaluées à 50 millions de rials (10 millions €) par an.

RIBH

Publicités

6 commentaires

  1. الدكتور محمد قراط – الوقف مفهومه مقاصده وأبعاده الحضارية

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s