RSS

Le rachat de crédit islamique ou halal n’existe pas

21 Mai
intérêts

عَنْ جَابِرٍ قَالَ لَعَنَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ آكِلَ الرِّبَا وَمُؤْكِلَهُ وَكَاتِبَهُ وَشَاهِدَيْهِ وَقَالَ هُمْ سَوَاءٌ – مسلم و أحمد

Le rachat d’un crédit bancaire à intérêt ne peut être ni islamique ni halal.

L’Islam considère que le Riba – l’usure ou l’intérêt – est un péché très grave qui expose celui qui y a recours à la colère divine en ce monde et dans l’au-delà. De plus, le Prophète Mohammed, paix et bénédiction sur lui, a affirmé dans un Hadith (en arabe ci dessus) que sont égaux dans le péché : celui qui se nourrit du Riba (le banquier ou l’usurier), celui qui le paie (l’emprunteur), celui qui rédige le contrat ainsi que les deux témoins (les employés de banque sont susceptibles d’appartenir à l’une de ces deux dernières catégories).

Malgré cette interdiction, de nombreux musulmans cèdent à la tentation de s’adresser aux banques pour y chercher ce qu’ils croient être une solution à leurs divers besoins financiers : crédit auto, crédit logement, compte d’épargne, découvert, etc. Toutefois, avec le développement de la finance islamique et la prise de conscience croissante de la gravité du Riba, certains emprunteurs sont pris de remords et cherchent à se réconcilier avec Dieu.

A ce titre, de plus en plus de musulmans se posent la question de savoir si le rachat de leur crédit par une banque islamique peut constituer une solution. Le Hadith cité précédemment exclut clairement cette possibilité. En effet, racheter un crédit suppose de le rembourser par anticipation en renégociant avec la banque le montant des intérêts à payer. Une banque islamique ne peut pas racheter un crédit sauf à vouloir consciemment et volontairement commettre le péché de Riba en payant des intérêts à la première banque. Si une institution financière se prétend islamique tout en proposant de racheter des crédits alors elle ajoute au péché de Riba un péché d’hypocrisie pour justifier une opération lucrative.

Allah est clément et miséricordieux. Celui ou celle qui regrette d’avoir pris un crédit – par ignorance ou par insouciance de la faute commise – et qui veut soulager sa conscience a une solution très simple : la repentance sincère (tawba nasouh). Les conditions de cette repentance sont au nombre de trois : le regret profond (au point d’en pleurer), la sincérité avec Dieu, et la ferme décision de ne plus jamais recommencer. Si l’emprunteur a la possibilité de rembourser son crédit plus rapidement pour réduire le montant total des intérêts qu’il aura payé c’est une bonne chose, sinon qu’il s’en remette à la générosité d’Allah.

Et Dieu sait mieux.

RIBH

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

13 réponses à “Le rachat de crédit islamique ou halal n’existe pas

  1. ribh

    novembre 14, 2014 at 11:54

    @ Khayr :

    Salam,

    Le rachat de crédit engendre généralement des indemnités de remboursement anticipé (IRA) ou pénalités qui représentent plusieurs mois d’intérêts à suivre au moment de la demande de rachat. Dans la plupart des cas, il y a donc bien paiement d’intérêts.

    Ceci dit, si vous êtes en position de négocier un désengagement de la première banque qui ne comporte pas le moindre paiement d’intérêt, cela serait acceptable.

    … et Allah sait mieux.

     
  2. Khayr

    novembre 14, 2014 at 11:25

    Bonjour,

    Il est tout a fait faux que le rachat du credit entraine un paiement d intérêt.
    Le remboursement du credit correspond au remboursement du capital restant due sans renégocier les intérêts.

    Il engendre des frais de dossier correspondant a une somme indexé sur les intérets dues par l emprunteur.

    Pouvez vous alors preciser votre propos.

    Allah seul sait.

    Cordialement.

     
  3. ribh

    septembre 17, 2014 at 2:46

    @ Karim HBI :

    Salam,

    Vous avez tout à fait raison de souligner le caractère arbitraire du système monétaire actuel. RIBH avait publié un article sur le même sujet intitulé « La révolution bancaire islamique » :

    https://ribh.wordpress.com/2010/11/13/systeme-monetaire-finance-islamique-or/

    Ceci dit nous devons faire notre possible pour faire progresser le halal et faire reculer le haram, même dans un système imparfait. Sinon, si on pousse le raisonnement à l’extrême on en viendrait à dire que dans le cadre du système monétaire actuel il ne faut pas faire le haj ou s’acquitter de la zakat puisqu’on va payer avec de l’argent haram.

    Et Dieu sait mieux.

     
  4. Karim HBi

    septembre 16, 2014 at 4:26

    Avant de se poser la question sur le riba, il serait peut-être judicieux de se demander si cet argent papier/monnaie et (surtout) virtuel en grande majorité est halal ou non ? Pourquoi le papier dollar/euro est-il plus fort le papier taka par exemple ? à part que certains sont tout simplement plus fort militairement… N’es-ce pas là de l’injustice ? Alors qu’à l’époque, la monnaie or/argent avait la même valeur dans le monde entier. Donc au lieu d’appliquer des hadiths uniquement à la partie émmergée de l’iceberg, on ferait mieux d’étudier comment est fabriquée et qui contrôle cette monnaie afin d’éviter d’appliquer des hadiths à quelque chose d’intrinsèquement haram.
    Wa Allaho a3lam.

     
  5. ribh

    juillet 3, 2014 at 1:44

    @ Jaouad :

    Incha Allah vous pourrez créer votre entreprise pour être plus libre de proposer des conditions en accord avec vos principes.

     
  6. Jaouad

    juillet 3, 2014 at 12:40

    Salam.
    C’est vrai qu’il y’a toujours des intérêts donc ça ne peut pas être halal. je suis assez embêté car je suis commercial et c’est la seule chose que je sait très bien faire. j’aimerais créer mon entreprise dans la vente de travaux de rénovation mais le souci est que les prestations que je vend sont financées par des crédits. j’essaye au maximum de faire profiter des taux 0% mais la durée Max est de 60 mois et donc certaines personnes ne peuvent pas les assumer car grosse mensualité sur 60 mois.

     
  7. ribh

    juillet 3, 2014 at 1:25

    @ Jaouad :

    Salam,

    On peut dire que c’est un moindre mal puisque le montant des intérêts va baisser, mais on ne peut pas dire que c’est halal puisqu’il y a encore des intérêts à payer.

    Et Dieu sait mieux.

     
  8. Jaouad

    juillet 2, 2014 at 11:53

    Salam,
    Je suis commercial dans la rénovation d’habitat et nous vendons des financements. Il arrive des fois où le client paye par exemple 450 € sur 60 mois, et en additionnant tout ses crédit et en faisant un rachat de credit il se retrouve à 350 € sur la même durée. Est il halal de le diriger vers un rachat dans ces conditions ? Merci.

     
  9. ribh

    juin 10, 2014 at 11:10

    @ Moussa Issoufou Abdoulkarim :

    Salam,

    Votre remarque serait valable dans le cas extrême et en pratique très rare où la banque conventionnelle se contenterait du remboursement du seul capital restant du, en ne facturant aucun intérêt additionnel ou pénalité pour remboursement anticipé.

     
  10. Moussa Issoufou Abdoulkarim

    juin 10, 2014 at 4:26

    A ma connaissance le rachat d’un crédit bancaire n’implique pas forcément le paiement des intérêts et du capital à la banque conventionnelle. Je m’explique, lorsque que vous demandez à votre banque de vous faire la situation de vos engagements à un instant déterminé dans le but de payer par anticipation le montant de vos engagements, le calcul va porter sur la fraction du capital restant dû au moment de ce calcul, puisque les intérêts non échus ne sont pas pris en principe. Il appartient au client de déterminer le moment précis ou il doit formuler sa demande pour éviter de faire supporter à la banque islamique des intérêts prohibés par la loi islamique, car si le rachat s’effectue au moment ou des intérêts sont en cours, il va de soi que ce rachat ne sera pas acceptable. La seconde situation, c’est que certaine banques conventionnelles appliquent des pénalités aux clients en cas de paiement par anticipation. Dans cette hypothèse, le rachat comportera forcément des intérêts.

     
  11. ribh

    mai 22, 2014 at 8:57

    @ W :

    Salam,

    Nous sommes bien d’accord que Dieu aime le repentir et que dans sa générosité il nous accorde de multiples voies pour nous purifier de nos fautes.

    Mais on ne peut pas se purifier d’une faute par une autre faute. Si quelqu’un a volé il ne peut pas se purifier en volant quelqu’un d’autre pour rembourser. De même vous ne pouvez pas vous purifier d’un crédit basé sur le Riba en transférant le paiement des intérêts à une deuxième banque fut elle islamique. L’emprunteur peut avoir des circonstances atténuantes : il ne savait pas que c’était interdit, il était dans une situation désespérée, etc. Par contre la banque islamique qui accepterait de payer des intérêts serait inexcusable : elle ne peut plaider ni l’ignorance ni la nécessité.

    La solution c’est la tawba sincère et si l’emprunteur peut rembourser par anticipation pour diminuer les intérêts tant mieux mais sans entrainer quelqu’un d’autre (personne ou banque islamique) dans le péché en lui faisant payer des intérêts.

    La position citée de la Banque Zitouna est claire et elle dispose de son propre Sharia Board.

    Et Dieu sait mieux.

     
  12. W

    mai 22, 2014 at 7:30

    derrière chaque péché existe un acte purificateur . Dieu permet à celui qui a commis l’irréparable , de se repentir, et cela peut être aussi un acte de sincérité que de vouloir purifier le riba acquis .
    Votre position sur ce hadith et claire, mais qu’en dise les cheikhs habilités à se prononcer la dessus ! Le coran et ce hadith interdisent clairement le RIBA, mais pas l’acte purificateur .
    Merci

     
  13. BZ

    mai 22, 2014 at 12:02

    Tout à fait. D’ailleurs la Banque Zitouna ne rachète pas les crédits :

    Question : Banque Zitouna peut-elle procéder au rachat des crédits ?

    Réponse : Le rachat de crédit qui consiste à accorder un nouveau prêt pour couvrir un endettement né d’un ancien crédit contracté auprès d’une autre banque n’est pas une technique utilisée par Banque Zitouna du fait même que ce nouveau crédit ne peut être que générateur d’intérêts prohibés selon les statuts de la Banque, donc cette technique est non applicable.

    Source : http://www.banquezitouna.com/faq_6

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s