RSS

La Belgique invitée à saisir les opportunités de la finance islamique

14 Mar

Remise de l’Etude «Finance Islamique. Quelles opportunités pour la Belgique ? » réalisée par l’Association Belge des Professionnels Musulmans au cabinet du Premier Ministre Elio Di Rupo.

La stabilisation budgétaire représente un défi mobilisant des efforts importants tant pour le nouveau gouvernement que pour les citoyens.

Ces mesures doivent en outre s’accompagner d’une vision pour la relance économique et le retour de la croissance. Dans ce contexte de crise financière et de ralentissement de l’activité économique, l’Association Belge des Professionnels Musulmans (ABPM) reste attentive à l’évolution et à la diversification de l’offre bancaire.

La réflexion entamée sur l’opportunité que la finance alternative conforme à l’éthique musulmane peut apporter à notre économie nationale suscite une attention particulière des professionnels du secteur financier. Différentes initiatives de diversification de l’offre de financement voient notamment le jour ou sont en cours d’évaluation.

A la suite de la proposition du précédent Ministre des Finances, Didier Reynders, de créer un groupe de travail chargé d’étudier les conditions d’instauration de produits financiers conformes à l’éthique musulmane et à la demande du précédent Président de la Commission du Budget et des Finances de la Chambre, François-Xavier De Donnéa, l’ABPM a réalisé, sous la direction d’Imane Karich, experte en Finance Islamique, une étude intitulée « Finance Islamique. Quelles opportunités pour la Belgique ? »

Convaincue que le rôle des pouvoirs publics est fondamental afin d’assurer un cadre prudentiel mais qu’il est également de donner l’impulsion nécessaire au secteur privé, l’ABPM a été reçue, ce lundi 12 mars, au cabinet du Premier Ministre Elio Di Rupo en vue de remettre au gouvernement les conclusions de l’étude.

Ces conclusions insistent sur la nécessité pour la Belgique de rejoindre le processus d’européanisation de la finance islamique.

Jouissant d’une position privilégiée et siège de la capitale européenne, ouvrant l’accès au marché communautaire, disposant de secteurs de pointe, d’expertises et d’une main d’oeuvre qualifiée, le pays dispose d’atouts pouvant contribuer à injecter de nouvelles liquidités dans l’économie en attirant les capitaux d’investisseurs en quête de diversification.

Le potentiel de conversion du taux d’épargne important des ménages belges est réel si de nouveaux produits d’investissement sont proposés. En outre, la présence d’une forte composante musulmane au sein de la population, surtout en région bruxelloise, peut renforcer plus en avant les synergies vers l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient, l’espace turcophone et l’Asie du Sud-Est.

Grâce à ces atouts, il serait possible à la Belgique de satisfaire aux besoins en matière de financement des ménages, des entreprises et des pouvoirs publics et de densifier le tissu économique et industriel de nos régions.

L’ABPM recommande au travers de son étude les pistes suivantes :

1. Renforcer l’implication des pouvoirs publics afin d’assurer la prévisibilité et la sécurité d’un cadre juridique et donner l’impulsion nécessaire au secteur privé ou par des initiatives privé-public

2. Constituer un groupe de travail composé d’experts chargé

a. d’identifier et chiffrer les opportunités concrètes liées à l’introduction de la finance alternative conforme à l’éthique musulmane ;

b. d’identifier les obstacles réels ou potentiels à son introduction ;

c. d’examiner les caractéristiques des transactions de la finance islamique et de proposer des solutions pour qu’elles bénéficient d’un traitement fiscal équivalent à celui appliqué aux transactions bancaires et financières traditionnelles, examiner les possibilités de tax rulings (décisions anticipées de l’administration fiscale) ;

d. de soumettre des propositions au gouvernement fédéral ouvrant la voie à ce mode de financement.

3. Organiser des tables rondes réunissant les différentes parties ayant un intérêt quant à la finance islamique : Experts en Finance Islamique, Professionnel du secteur bancaire, Juristes et Fiscalistes, le Febelfin et la Banque nationale;

4. Développer une stratégie de communication et créer plus de visibilité auprès des opérateurs économiques et financiers, notamment vers les régions du Moyen-Orient, du Maghreb et de l’Asie du Sud-Est, où cette finance est mise en oeuvre depuis plusieurs décennies.

L’ABPM a l’intime conviction que l’étude « Finance Islamique. Quelles opportunités pour la Belgique ? » sera un élément constructif dans l’amélioration et la diversification des instruments financiers à haute valeur éthique destinés aux pouvoirs publics, aux entreprises et aux particuliers.

Pour commander un exemplaire de l’étude ou pour toute question: info@abpm.beAssociation Belge des Professionnels Musulmans
Rue de la Loi, 42 – 1040 Bruxelles   
www.abpm.be

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 14, 2012 dans Belgique

 

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s