RSS

Fatwa : le Forex Trading est haram pour les particuliers

18 Fév

La plus haute autorité musulmane de Malaisie a décrété que les opérations de change Forex Trading menées par des particuliers étaient contraires à l’Islam.

Le Comité national des fatwas (édits religieux) confirme l’autorisation des opérations de change pour les banques ou les courtiers mais estime que de telles opérations menées par un particulier « créent la confusion », selon un rapport publié par l’agence officielle Bernama.

Selon un communiqué publié le 15 février 2012, le comité des fatwas s’est basé sur une étude qui a montré que de telles opérations de changes impliquent des spéculations sur les devises, ce qui est contraire à l’islam, a indiqué le président du comité, Abdul Shukor Husin.

La religion musulmane interdit en effet la spéculation (mayssir).

RIBH

Voir aussi :Où est l’économie réelle dans le grand casino des devises ?

 
28 Commentaires

Publié par le février 18, 2012 dans Forex

 

Étiquettes : , , , , , ,

28 réponses à “Fatwa : le Forex Trading est haram pour les particuliers

  1. ribh

    septembre 14, 2015 at 3:49

    @ Marwen :

    Salam,

    Fixer un taux de rendement garanti d’avance sur un investissement en actions ou en options c’est du Riba. Dans la plupart des opérations commerciales intervient un facteur subjectif relatif à l’appréciation du commerçant sur l’évolution du marché et donc une part de spéculation. Le problème c’est quand la spéculation est la raison même de l’opération chose que l’Islam désapprouve fortement. Si vous ajoutez à ça la fatwa évoquée ci-dessus concernant un autre cas (le Forex) mais dont les enseignements s’appliquent à toute spéculation financière… vous avez à mon avis tous les éléments pour vous faire une opinion sur le trading des options binaires.

     
  2. marwen

    septembre 14, 2015 at 1:59

    salam
    j’ai pas compris le fait que les options binaires soiennt haram, il s’agit d’achat et vente d’un actif, donc c est pas du pari (al maysir), parceque al maysir consiste a parier sur une chose et non pas l’achat et vente, c est vrai qu il y a de la speculation mais puisque on achete et on vend une chose on peut speculer, on prend l exemple de quelqun qui achete un appartement et espere le revendre avec une plus value donc il spécule sur l’augmentation de prix et c est pas haram, mais si il n’achete rien et specule sur l’augmentation de prix c est haram puisqu il effectue une mise, donc il reste seulement un jugement sur la rentabilité fixe des options, est il licite concernant le retour sur investissement de fixer un pourcentage du prix du contrat ?

     
  3. ribh

    septembre 2, 2014 at 10:06

    @ Samir :

    Salam,

    Il faut tout d’abord rappeler qu’une option est un produit dérivé qui établit un contrat entre un acheteur et un vendeur. L’acheteur de l’option obtient le droit, et non pas l’obligation, d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix fixé à l’avance, pendant un temps donné ou à une date fixée.

    Une option binaire est un type d’option où le paiement est soit une somme déterminée à l’avance soit rien du tout. Ainsi on l’appelle « options binaire » parce que seulement deux issues sont possibles à l’échéance, soit l’option termine « dans la monnaie » et le détenteur reçoit le montant fixé prévu, soit l’option termine « hors de la monnaie » et le détenteur ne reçoit rien et perd la mise engagée.

    Il est clair que les options binaires sont des produits hautement spéculatifs qui s’apparentent au casino et au poker. A ce titre ce sont des produits haram.

    Au delà des aspects techniques, la véritable question est de savoir l’intérêt économique d’une activité et la valeur ajoutée réelle pour l’économie. S’il n’y pas de valeur ajoutée mais simplement un transfert de gain d’un acteur financier vers un autre vous êtes probablement dans une activité spéculative.

    Et Dieu sait mieux.

     
  4. samir

    septembre 1, 2014 at 3:42

    bonjour,
    je vient d’apprendre que le forex est haram , ma question : est ce que les options binaires sont haram aussi ?
    merci

     
  5. ribh

    juin 20, 2014 at 8:40

    @ Kadri :

    Les indices islamiques excluent en principe les sociétés dont l’endettement dépasse le tiers du passif.

     
  6. kadri

    juin 19, 2014 at 2:36

    Je voulais aussi savoir si on a un compte islamique chez un brooker y a t il un effet de levier et si l’effet de levier et autorisé dans la charia vu qu’il y a pas d’intérêt.

     
  7. ribh

    juin 19, 2014 at 12:29

    @ Kadri Imrane :

    Salam,

    Il existe des indices boursiers islamiques, même en Europe et en Amérique, qui concernent des portefeuilles d’actions de sociétés dont la gestion a été jugée acceptable et validée par un Sharia Board. Il y a aussi des fonds communs de placement islamiques dont la gestion est supervisée par un Sharia Board.

    Si le broker négocie ce type d’instruments, il n’est en principe pas obligé d’être lui même certifié bien que cela puisse constituer un plus pour rassurer les investisseurs. Par contre si le broker veut négocier librement et choisir les titres négociés en toute indépendance il faudrait qu’il soit certifié par un Sharia Board.

    Et Dieu sait mieux.

     
  8. kadri imrane

    juin 18, 2014 at 11:27

    Bonsoir

    voila j’ai eu quelques cours de finance alternative (islamique) et je sais que pour une banque avant qu’elle lance un produit halal ou se prénommer banque islamique elle doit remplir des conditions et avoir un charia board. alors je voulais savoir si c’etait le cas pour les brokers ??? merci

     
  9. Youssef

    février 17, 2014 at 9:25

    On est quand même propriétaire non ? Puis que l’on achète quelque chose c’est que forcément en face il doit y avoir une matérialisation. Cela m’ennuie que ça soit haram car je suis moi même propriétaire de plusieurs CFD sur des actions américaines comme twitter et facebook. Je ne me suis pas enrichi mais je gagne aux alentours de 5% par mois.

     
  10. defalipa

    novembre 6, 2012 at 10:21

    Apres plusieurs recherche voici la définition des cfd :

    « Les CFD permettent de participer aux fluctuations du sous-jacent sans détenir ou emprunter (SRD) le sous-jacent (actions, indices, matières premières, devises…). Ainsi, d’un point de vue fiscal, les transactions effectuées avec les CFD ne sont pas prises en compte dans l’assiette de l’impôt de bourse.

    Le CFD réplique le mouvement du prix du sous-jacent mais ne donne pas lieu au transfert de propriété des titres. Donc aucun droit de vote et aucun dividende. »

    C’est clair, la réponse est que c’est haram, puisqu’on n’est propriétaire de rien. et acheter et vendre quelque chose qu’on ne possède pas c’est illicite en islam.

     
  11. defalipa

    novembre 5, 2012 at 6:23

    @ribh je comprend que l’un des points négatifs dans le forex (matières premières ) c’est qu’on ne possède aucune marchandise, et quand on se met a vendre, on doit être responsable de la livraison au client final.

    qu’elle est votre point de vu sur le trading d’actions (cfd) ?

     
  12. ribh

    novembre 5, 2012 at 1:55

    @ Defalipa :

    Salam,

    Dans une transaction commerciale il y aura toujours une part d’anticipation et même de spéculation. La question importante est de savoir quelle est l’utilité économique et sociale de la transaction pour la collectivité.

    Comme vous le savez l’Islam accorde une très grande importance à l’intention qui motive nos actions. Si vous êtes marchand de blé ou de pétrole, il y aura un élément d’anticipation et de spéculation dans vos opérations. Mais si vous n’êtes pas marchand et que vous vous engagez dans le Forex alors il est clair que la valeur ajoutée que vous apportez à l’économie est nulle, et que la spéculation cesse d’être un élément auxiliaire de votre activité pour devenir sa raison d’être.

     
  13. defalipa

    novembre 4, 2012 at 4:47

    @ribh merci pour votre reponse.

    c’est vrai que pour les particuliers, le forex (devises) ressemble a un casino et les opérations a la roulette russe.

    je tiens a préciser que les variations dans le forex c’est pas des variations aléatoires, mais agissement a des annonces politiques ou autres, ce qui fait qu’on a des mouvements de paniques ou des mouvements de corrections. donc on n’est plus dans la spéculation mais dans anticipation.

    mais j’ai encore une questions :

    méme l’achat et la vente des matières premières dans le forex n’est pas permis ? alors pourquoi les gens achètent de l’or (physique, collier ou autre) pour se protéger, et le revendent quand sa valeur augmente?

    comment ca se passent pour le petrole et le cacao, le café, et les autres matiéres premiéres, par exemple? c’est pas du commerce? j’achète a une valeur initiale, une annonce positif est faite dans le matché donc ça augmente, alors d’attend et je revend.

    pourquoi ne pas vendre et acheter les barils de petrols, des onces d’argent par exemple?

     
  14. ribh

    novembre 4, 2012 at 2:39

    @ Defalipa :

    Salam,

    La fatwa citée est basée sur le principe de nécessité (Dharoura). Les banques sont OBLIGEES de traiter avec les banques étrangères sinon il n’y aurait plus de commerce international. Le trading des devises est perçu dans ce cas comme un mal nécessaire, avec les risques et la part inévitable de spéculation qu’il comporte.

    Le particulier qui veut « jouer » au Forex en espérant faire fortune n’est pas du tout dans cette situation.

     
  15. defalipa

    novembre 4, 2012 at 12:42

    bonjour je suis ingenieur en base de données et j’ai refusé de travailler pour des banques a cause de l’usure, donc mes remarques sont les suivantes:

    1) si je suis trader chez une banque c’est pas haram? mais si je veux faire un invertissent en tant que particulier ca devient haram. pour moi si c’est haram c’est pour tous, et les banques n’ont qu’a gérer les comptes de leur client locaux et oublier les devises, c’est suffissant, personne ne les oblige a traiter avec les banques étrangères.

    2) si tu dis que «  » les banques disposent de bases de données sophistiquées qui leur permettent d’anticiper les évolutions des cours «  » se n’est plus de la spéculation, mais du calcul de probabilité donc une science, donc ca devient halal puisque c’est des maths.

    3) et consernant les base de données, croit moi ils n’ont rien de sophistiquées chez les banques, ce qui est sophistiqué concerant le forex c’est les indicateurs (rsi, fibonacci, macd, center de gravité, ….) et les experts consultants automatisés. et c’est 2 derniers sont disponibles pour les banques et les particuliérs, il suffit de savoir les programmer.

     
  16. Elodie

    septembre 24, 2012 at 8:21

    @ribh, je suis entièrement d’accord avec toi. Il faut tous le temps regarder l’apport en VA sur l’économie.

     
  17. kiwuu

    avril 29, 2012 at 1:33

    Salam ribh ,

    Merci , je vais cloturer mon compte , c’est Allah qui donne , merci infiniment ribh pour ta réponse

     
  18. ribh

    avril 29, 2012 at 12:07

    @ Kiwuu :

    Tout à fait. c’est en tout cas mon point de vue. C’est de la pure spéculation sans aucune valeur ajoutée pour l’économie ou pour la communauté;

     
  19. kiwuu

    avril 28, 2012 at 10:51

    Salam ribh , avant tout merci pour votre réponse, à vrai dire je ne me suis pas posé la question de l’utilité de cette activité sur le plan économique, ce qui me tracasse le plus c’est de savoir la licéité ou pas de cette activité, mais visiblement vous laissez sous-entendre que non a moins que je ne me trompe

     
  20. ribh

    avril 27, 2012 at 10:44

    @ Kiwuu :

    Salam,

    Vous pouvez déjà vous poser la question de l’utilité économique de votre activité : mis à part l’espoir pour vous d’un revenu très incertain, quel apport et quelle valeur ajoutée pour l’économie? Quasiment aucune. Ajoutez y l’élément spéculation et vous aurez la réponse.

     
  21. kiwuu

    avril 27, 2012 at 3:33

    Bonjour ,

    Qu’en est-il pour les matière premières (pétrole, or , etc. ), c’est haram aussi ?

    Je demande pas de fatwa, juste un avis éclairé .

    En vous remerciant d’avance

     
  22. ribh

    mars 2, 2012 at 9:55

    @ Fayssal :

    Wa alaykoum assalam,

    RIBH n’émet pas de fatwa, mais si on veut poser le problème à la base, le système monétaire basé sur l’argent fiduciaire et scriptural est lui même haram (c’est du moins le point de vue de certains penseurs islamiques, notamment Imran Hosein, point de vue que ne partagent pas d’autres penseurs dont Monzer Kahf par exemple). En l’absence d’un système monétaire basé sur l’or et l’argent, la gestion des taux de change est plus une contrainte qu’un choix. Vous essayez seulement de minimiser les effets négatifs d’un système corrompu à la base.

    Pour une analyse plus approfondie du système monétaire actuel je vous suggère de lire l’article suivant : https://ribh.wordpress.com/2010/11/13/systeme-monetaire-finance-islamique-or/

    Wa Allah a3lam

     
  23. fayssal

    mars 2, 2012 at 3:31

    Salam alikom

    Jazakom allah khayrane pour votre site.
    J’ai une question, je suis un particulier qui vend des services sur internet et je suis payé en $.
    Je laisse cet argent sur mon compte internet et je surveille en parallèle l’évolution des taux de change pour ne pas effectuer un transfert et donc la conversion en devise locale que lorsque je juge le moment opportun…
    Est ce que ceci est compté parmi la spéculation sur les devises et c’est donc haram ?

    Merci d’avance

     
  24. Mous

    février 19, 2012 at 3:22

    Et quelqu’un qui maitrise certains outils peut-il le faire ?

    Le souci, pour moi, dans le forex est l’effet de levier proposé. Ils disent que c’est un prêt (par exemple, tu mets 1000€, eux mettent 99000€, ce qui permet « d’investir 100000€). Si c’était vraiment un prêt, autant qu’ils me les prêtent pour investir dans l’immobilier par exemple. Cet effet de levier m’a laissé perplexe…

     
  25. Lotfi

    février 19, 2012 at 11:36

    Il est capital de mentionner que la Fatwa est exclusive aux « opérations de change Forex Trading menées par des particuliers ». Ainsi et à priori les opérations menées par les institutions ne sont pas concernées par l’interdiction. Aussi, il faut , à mon avis se rabattre sur la décision de l’AAOIFI (هيئة المحاسبة والمراجعة للمؤسسات المالية الإسلامية) !

     
  26. Issah

    février 19, 2012 at 12:32

    Merci pour cette precision

     
  27. ribh

    février 19, 2012 at 12:05

    @ Issah :

    Salam,

    Le principe de base c’est que la spéculation est interdite en Islam. Ceci dit, en Islam la nécessité fait loi et permet de déroger à certaines règles. Les banques sont OBLIGEES de gérer les risques auxquelles elles s’exposent dans le cadre de leurs opérations internationales en devises, opérations nécessaires au financement du commerce international. Dans ce cadre on peut tolérer l’utilisation de certains instruments de couverture. D’autre part les banques disposent de bases de données sophistiquées qui leur permettent d’anticiper les évolutions des cours avec une marge d’incertitude minime. En théorie, les banques agissent donc par contrainte et avec un risque relativement maîtrisé.

    A l’opposé, un particulier n’a aucune obligation de spéculer sur les devises et prend un risque nettement plus élevé de se faire plumer comme un pigeon.

     
  28. Issah

    février 18, 2012 at 7:56

    Et pourquoi ça ne l’est pas pour les banques ?

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s