RSS

Premier acquis économique de la révolution tunisienne : l’Etat prend le contrôle de la Banque Zitouna

19 Jan

Le 21 janvier 2011 la Banque Centrale de Tunisie a nommé M. Slaheddine Kanoun en tant que nouvel Administrateur Provisoire de la Banque Zitouna en remplacement de M. Abou Hafs Omar Najai nommé quelques jours auparavant.

La nomination d’un administrateur provisoire (à ne pas confondre avec un administrateur judiciaire), et ce conformément à l’Article 37 de la Loi Bancaire 2001-65, a pour objectif de donner de la visibilité à la banque en attendant la nationalisation éventuelle des parts détenues par Sakher El Materi.

A côté de Sakher El Materi et de son groupe Princesse Holding – actionnaires principaux avec près de 57% du capital de 70 millions de dinars – le reste des actions de la banque est détenu par les principaux groupes privés tunisiens à savoir : le Groupe Poulina (Abdelwaheb Ben Ayed), le Groupe TTS (Aziz Miled), le Groupe Délice-Danone (Hamdi Meddeb), le Groupe UTIC (famille Chaïbi) et le Groupe Bouchamoui.

De ce fait, l’activité de Banque Zitouna est placée sous la supervision et le contrôle de la Banque Centrale de Tunisie qui assure notamment le suivi de l’évolution des ratios de liquidité et de solvabilité de la banque. Ces derniers sont aujourd’hui largement supérieurs aux normes prudentielles requises. Ceci est de nature à renforcer la confiance placée par les clients et les Institutions Financières Nationales et Internationales auxquels la banque continue à assurer normalement la prestation de la totalité de ses services.

L’origine des fonds apportés par les actionnaires fera l’objet d’investigations qui seront menées par la Commission Nationale Indépendante chargée de statuer sur le sort de certaines participations et qui décidera des éventuelles mesures à entreprendre.

L’éventuelle nationalisation de ces participations sera arrêtée par une décision légale à prendre au vu des résultats des investigations de cette commission.

L’apport de Banque Zitouna au paysage financier et bancaire de la Tunisie et sa vocation consistent à offrir des produits respectant exclusivement les principes de la Finance Islamique. Toutes ses activités sont supervisées par le Comité Shariaa présidé par son Sheikh Mohamed Mokhtar Sellami dont l’expertise et les compétences sont reconnues mondialement.

La banque a déjà développé un réseau de 25 agences et a recruté 320 collaborateurs de haut niveau, dont 40% sont de jeunes diplômés issus des écoles et universités tunisiennes.

RIBH


 
1 commentaire

Publié par le janvier 19, 2011 dans Tunisie

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une réponse à “Premier acquis économique de la révolution tunisienne : l’Etat prend le contrôle de la Banque Zitouna

  1. Ghannoudi

    janvier 19, 2011 at 11:48

    C’est bien comme première étape, bonne chance à vous………… que l’équité et la justice règnent dans notre chère Tunisie.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s