La banque Al Baraka d’Algérie garde sa «baraka»

L’année 2008 a été bénéfique pour la Banque Al Baraka d’Algérie, en dépit de la crise économique et financière internationale, avec des gains nets de 30 millions de dollars, soit une hausse de 30% par rapport à l’exercice 2007. Les résultats de l’exercice 2008 révèlent une croissance du chiffre d’affaires de la filiale algérienne considérée, désormais, comme l’une des plus rentables du groupe ABG. Pour le seul produit du prêt islamique «Mourabaha», la banque avait réalisé un chiffre d’affaires de 676,01 millions de dollars durant le premier semestre 2008, soit une hausse 48% par rapport à la même période de l’année dernière.

Ces performances financières de la banque sont justifiées par l’embellie financière que connaît l’Algérie, et le boom du marché des crédits de véhicules et de l’immobilier. De nombreux algériens préfèrent, en effet, recourir aux services de cette banque non pas parce que ses services sont moins chers que ceux des autres établissements financiers mais tout simplement pour avoir la conscience «tranquille». Al Baraka Bank propose à sa clientèle le financement d’un achat de véhicule ou d’un logement avec un prêt islamique. La banque dispose même d’un théologicien pour convaincre les clients les plus récalcitrants.

La banque projette de lancer un programme pour son redéploiement à travers tout le territoire national grâce à l’ouverture de nouvelles agences. Elle dispose, aujourd’hui, de 25 agences réparties à travers le territoire national. La banque prévoit aussi d’élargir ses offres de produits en proposant à sa clientèle des caisses d’investissements islamiques ainsi que la mise sur le marché de produits de bancassurances.

La Baraka Bank Algérie projette en 2009 l’ouverture de cinq nouvelles agences et le lancement des travaux de construction du nouveau siège de sa direction générale dans la «zone des banques» près de l’aéroport international d’Alger.

La banque Al Baraka d’Algérie a été créée en 1991. Ses actionnaires sont la Banque de l’Agriculture et du Développement Rural (Algérie) et le Groupe Dallah Al Baraka (Arabie Saoudite). Régie par les dispositions de la loi n° 90/10 du 14 avril 1990 relative à la Monnaie et le Crédit, elle est habilitée à effectuer toutes les opérations bancaires, de financement et d’investissement en conformité avec les principes de la chari’a islamique.

Source : B. Mahmoud, Le Financier (Algérie) 06/04/2009 – Syndication : RIBH

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to Ma.gnoliaAdd to TechnoratiAdd to FurlAdd to Newsvine

Publicités

28 commentaires

  1. salam 3alikom

    je me demande si Al Baraka finance l’achat d’un lot de terrain

  2. @ Amina :

    Wa alaykoum assalam,

    Sur le principe, la réponse est oui à vos trois questions. Pour les conditions et les modalités il faudrait voir directement avec la Banque Al Baraka.

  3. Salem alaikoum,
    Je voulais savoir si c’est possible qu’un algérien vivant à l’étranger pourrait investir son argent au sein de la banque Al Baraka et si éventuellement elle peut financer une auto-construction ou une acquisition d’un logement.
    Merci d’avance pour tout les renseignements
    jazakoum allahou 3anna koulla khair…

  4. @ Saïd :

    Salam,

    Les banques islamiques disposent de divers outils pour exercer leur activité. En ce qui concerne le financement, une banque islamique ne vous prête pas de l’argent en espèces mais elle peut par exemple acheter le bien que vous souhaitez acquérir et vous le revendre avec une marge et des facilités de paiement, c’est ce qu’on appelle la Mourabaha. La banque peut aussi vous louer le bien (Ijara) ou encore s’associer à votre projet (Moucharaka ou Moudharaba).

    Inversement, pour ce qui est de l’épargne, la banque islamique ne vous garantit pas un intérêt. Elle investit l’argent des dépôts dans des opérations commerciales à travers les contrats précités (Mourabaha, Ijara, Moucharaka, Moudharaba etc.) et la rémunération de votre placement dépendra de la rentabilité des opérations qu’elle aura financées.

  5. Salam

    Je voudrais bien savoir si le mode de fonctionnement d’une banque islamique en matière d’épargne et interets est le meme que celui d’une banque ordinaire? merci

  6. @ a.asma :

    Wa alkaykoum assalam,

    Oui la banque Al Baraka finance l’auto-construction. Vous trouverez plus d’infos sur leur site ou en vous adressant à une agence.

  7. essalamou alykoum
    je suis employée et je voudrais un financement pour construire d’une façon autonome, est ce que Al Baraka fait ce genre de crédit ?
    jazakoum ellahou khair

  8. SALAM,

    RIBH PUBLIE DES INFORMATIONS D’ORDRE GENERAL SUR LA FINANCE ISLAMIQUE. RIBH NE REPRESENTE PAS LA BANQUE AL BARAKA ET NE PEUT DONC PAS REPONDRE A LA QUESTION DE SAVOIR SI UN PROJET PARTICULIER PEUT ETRE FINANCE PAR CETTE BANQUE. POUR CONNAITRE LES CONDITIONS ET MODALITES PRATIQUES DE FINANCEMENT IL FAUT SE RENSEIGNER DIRECTEMENT AUPRES DE LA BANQUE.

  9. @ Khelifi :

    Salam,

    En finance islamique, pour un financement immobilier, la banque va acheter le bien auprès du promoteur et vous le revendre avec une marge bénéficiaire et un échéancier de paiement sur la durée convenue. Pour les démarches pratiques, il faut vous adresser directement à la banque pour vous renseigner.

  10. @ Ibtissem :

    Wa alykoum assalam,

    Vous devriez vous renseigner directement auprès de la banque Al Baraka.

    En principe, la Banque Al Baraka propose un financement pour l’auto-construction : http://www.albaraka-bank.com/istisna.htm . Le contrat d’Istisnaâ fait intervenir 3 parties : la banque, le maître d’ouvrage (le client) et l’entreprise de construction. La banque paie l’entreprise de construction pour le compte du client, et ce dernier rembourse la banque y compris une marge bénéficiaire, en bénéficiant de facilités de paiement étalées sur une durée convenue.

  11. salamou alaykom
    Nous sommes deux sœurs fonctionnaires de l’état algérien. Nous souhaiterions aménager notre vieille maison composée uniquement d’un rez de chaussée et construire un étage. nous serait-il possible de financer ce projet auprès de la banque Al Baraka.

  12. @ Dallel :

    Wa alaykoum assalam,

    Oui la Banque Al Baraka finance l’immobilier. Dans le cas d’une banque islamique on ne parle pas de prêt mais de financement, puisque la banque ne vous prête pas l’argent : elle achète le bien pour votre compte et vous le revend avec une marge bénéficiaire et des facilités de paiement sur la durée convenue. Pour les modalités pratiques, il faut vous adresser à la banque.

  13. assalam alaykoum,

    est ce que la banque Al Baraka finance les prêts immobiliers ? dans l’affirmative, quelles sont les conditions pour achat d’un logement auprès d’un particulier ?

  14. @ Taha :

    Salam,

    Le financement de l’auto-construction par la Banque Al Baraka est basé sur un contrat d’Istisnaâ comme détaillé sur la page ci-dessous :

    http://www.albaraka-bank.com/fr/index.php?option=com_content&task=view&id=111&Itemid=99

    La banque paie l’entreprise de construction pour le compte du client, et celui-ci remboursera la banque qui lui accorde des facilités de paiement. La banque perçoit une marge pour rémunérer son intervention.

  15. Salam Alikoum.
    Comment faire pour ouvrir un livret d’épargne a la banque al baraka où j’ai déjà un compte investisseur ? qu’elle est la différence ? merci

  16. @ Belkhir :

    Salam,
    La première différence entre les banques islamiques et les autres c’est que les banques islamiques ne vous prêtent pas de l’argent mais qu’elles financent une transaction à travers laquelle elle réalisent une marge bénéficiaire. Par exemple pour l’immobilier la banque classique vous prête une somme et vous achetez la maison. La banque islamique va acheter elle même la maison et vous la revendre avec un bénéfice et un paiement étalé sur une certaine durée.

    La marge bénéficiaire de la banque est fixée dans le contrat et puisque les banques islamiques sont en concurrence avec les autres banques elles ont tendance à utiliser le taux d’intérêt défini par la banque centrale comme base de calcul. Pour le client le résultat peut être le même en apparence, mais la nature de la transaction et le contrat sont très différents. C’est comme acheter un kilo de viande halal ou un kilo de viande non halal : en apparence il n’y a pas de différence, mais la réalité est toute autre.

  17. salam, quelle est la différence entre Al Baraka et les autres banques puisque leur taux est aussi entre 6 et 7% comme n’importe quel autre organisme usuraire.
    merci par avance,

  18. @ Tami Mohamed :

    Salam,

    RIBH n’émet pas de fatwa. Ce qu’on peut dire c’est que les comptes d’épargne proposés par les banques islamiques sont rémunérés sur la base des profits générés par les opérations de financement engagées par la banque. Si ce principe est respecté le revenu de ces comptes est en principe halal. Il faudrait connaître toutes les clauses du contrat pour en être sûr.

  19. monsieur salam
    est il haram ou halal d’ouvrir un livret d’épargne a la banque al baraka merci salam

  20. Messieurs,
    Pourquoi EL MOUCHARAKA n’existe plus en Algérie – d’après les
    informations reçues de la banque Al Baraka avenue Albert 1er
    d’Oran – et pourtant c’est le type de contrat plus conforme à l’Islam.
    Mes sincères salutations.

  21. @ Cherif :

    Salam,

    Non, Al Baraka Algérie n’est pas autorisée à financer un achat immobilier en France.

  22. Salam,

    je suis Algérien d’origine, cette banque prête elle pour un achat immobilier en France ?
    Merci

Les commentaires sont fermés.