RSS

Le Maroc invite les banques islamiques étrangères à établir des partenariats avec les banques marocaines

30 Sep

A moins d’un mois de la présentation du projet de loi de Finance 2009 devant le Parlement (20 octobre 2008), les marocains espèrent toujours que le Ministère des Finances annoncera un aménagement de la fiscalité en faveurs des financements islamiques – dits « alternatifs » dans la terminologie officielle – injustement défavorisés par le système fiscal actuel. Pourtant, la récente sortie médiatique du Gouverneur de Banque Al-Maghrib risque de les décevoir.

Selon une déclaration du gouverneur de la banque centrale marocaine Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, lors d’un point de presse repris le 25 septembre 2008 par l’AFP : « Le Maroc n’est pas du tout opposé aux produits bancaires « alternatifs » (islamiques). Si les Marocains les demandent, et c’est le cas d’une partie d’entre eux, nous ne pouvons qu’applaudir. La commercialisation de ces produits a commencé dans le royaume (depuis octobre 2007), mais son extension nécessite notamment une formation des personnels des banques, une harmonisation fiscale, le règlement de problèmes comptables et une évaluation des risques », a-t-il dit. Mis à part les « applaudissements », rien donc de concret pour l’instant, ni pour cette année ni pour l’année à venir.

A la dizaine de banques islamiques qui ont déjà demandé l’autorisation de s’installer au Maroc, M. Jouhari a déclaré: « je leur dis: faites d’abord des partenariats avec les banques marocaines pour la commercialisation des produits alternatifs, et nous verrons par la suite ». Que le Maroc souhaite protéger son secteur financier en obligeant les investisseurs étrangers à établir des partenariats avec les banques locales est tout à fait légitime, mais en l’absence d’un aménagement de la fiscalité qui défavorise injustement les produits islamiques en les rendant plus chers de 36% par rapport aux produits conventionnels, les banques islamiques étrangères n’investiront pas au Maroc, ni seules ni en partenariat.

Si le Maroc a donné une fin de non recevoir aux banques islamiques des pays du Golfe malgré les investissements colossaux en provenance de ces pays dont il bénéficie, c’est que les résistances sont très fortes et que la volonté politique de réformer le système fait défaut. Les opportunités actuelles offertes par la finance islamique sont pourtant exceptionnelles et les besoins latents considérables. Il reste comme ultime recours aux marocains pieux qui souhaitent s’affranchir de la riba de se tourner vers le Très Haut pour que le Maroc soit doté d’un système financier conforme à la Charia et purifié de la riba qui figure parmi les pêchés capitaux en Islam. Amin ya Rabb.

Lire aussi :
Morocco develops Islamic financing
Maroc : mais qui bloque la finance islamique ?

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to Ma.gnoliaAdd to TechnoratiAdd to FurlAdd to Newsvine

 
3 Commentaires

Publié par le septembre 30, 2008 dans Maroc

 

Étiquettes : , , ,

3 réponses à “Le Maroc invite les banques islamiques étrangères à établir des partenariats avec les banques marocaines

  1. a D

    juillet 23, 2010 at 9:30

    The bottom line! Is there a bank that follows sharia?

     
  2. ribh

    novembre 16, 2009 at 11:58

    Mise à jour du 16 novembre 2009

    Grâce à la loi de Finances 2010, la Mourabaha ne sera plus sanctionnée par la TVA puisqu’elle ne supportera plus la TVA sur l’échéance totale mais uniquement sur le profit de la banque et au taux de 10% seulement contre 20% auparavant. Les produits alternatifs deviennent donc aussi compétitifs que le financement bancaire traditionnel, n’étant plus assimilés au leasing, mais au financement bancaire normal.

     
  3. Chakazoulou

    octobre 6, 2008 at 5:45

    Le Maroc n’est point disposé à recevoir les banques islamiques, cela n’est pas nouveau. On n’a jamais fait l’effort indispensable pour accueillir convenablement les investisseurs, autrement, on aurait lutté contre la corruption et la bureaucratie.

    La banque Islamique dérange économiquement et politiquement: Economiquement, les banques dominantes ne voudraient pas de conccurrents sérieux qui peuvent grace a leur compatibilité avec la Shari’a attirer des centaines de milliers de clients, créant un effet d’éviction défavorable aux banques traditionnelles. Politiquement, les nouvelles alliances politiques nouées récemment au Maroc sont destinées à faire face au PJD; et la simplicité du raisonnement de cette nouvelles « élite technocratique » issue du Makhzen i.e. Fouad Ali El Himma, cette simplicité fait qu’elle voit la Finance Islamique comme un avatar de l’Islamisme politique ou une facade de ce même Islamisme, oubliant par là même que l’Islamisme politique est avant tout un phénomène résultant de frustrations et de déceptions accumulées depuis des décennies. Quant à la la finance Islamique, elle répond à un besoin qui va au delà de la politique et n’a absolument rien à voir avec elle.

    Qu’une petite élite au sein de la Banque du Maroc, du MF ou des milieux d’affaires puisse décider de ce que doivent ou peuvent acheter ou faire les marocains, cela ne permet ni de répondre aux attentes de clients supposés ou réels, encore moins de développer la base clientèle des banques et compagnies d’assurance. Cela s’apparente ni plus, ni moins à une « tutelle » forcée sur des citoyens qu’on considère inaptes à faire eux mêmes les choix qui leur conviennent. Les adeptes du libéralisme que sont les technocrates au pouvoir (économique) au Maroc, sont suffisamment intelligents pour être logiques avec les idées d’ouverture du marché qu’ils défendent. Ils finiront par comprendre que s’il y a une demande solvable, l’offre doit suivre. Soit, ils s’adaptent; soit, ils seront sérieusement malmenés le jour où le marche finira par s’ouvrir aux banques islamiques.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s