Allianz leader européen de l’assurance envisage de développer l’offre de produits Takaful au Moyen Orient

sna.jpg

Depuis que le groupe allemand, Allianz, a racheté la totalité de AGF (Assurances générales de France), en juillet 2007, il est entré au capital de l’assureur libanais, SNA, à hauteur de 70 %. Or, la politique du premier assureur européen est « d’avoir le plus de compagnies affiliées possible sous la marque Allianz », a indiqué hier à L’Orient-Le Jour un membre du conseil d’administration du groupe, Werner Zedelius, de passage à Beyrouth. Désormais, la SNA (Société nationale d’assurances SAL) s’appellera donc Allianz SNA. « Nous avons conservé la marque SNA en raison de sa réputation sur le marché libanais. Les clients ont besoin de conserver leurs repères locaux, mais tout en bénéficiant des avantages d’une marque internationale », a-t-il ajouté. Pour le président et directeur général de la SNA, Antoine Wakim, « cette stratégie permet de répondre aux attentes du client moderne. D’abord, il attend d’une société d’assurances qu’elle soit globalisée, d’autant qu’au Liban, près de 30 % de la population active est expatriée. Il a également des exigences en termes de crédibilité, d’où l’importance que la société soit notée par des agences mondiales, comme Standart & Poor’s ou Fitch. Enfin, le client réclame des produits performants et techniquement développés. À ces trois niveaux, la SNA ne peut que bénéficier de son partenariat avec Allianz. D’autre part, les employés de la SNA pourront bénéficier des formations et du savoir-faire d’un groupe international ».  Créée en 1963, la SNA est aujourd’hui troisième sur le marché libanais en termes d’assurance-vie et quatrième au niveau des assurances non-vie. Elle compte 120 employés.

« Un âge d’or s’ouvre aujourd’hui pour les assureurs dans le monde arabe », a affirmé le président de la SNA.

Le groupe Allianz en a bien conscience, la route ayant déjà été tracée par AGF. « Alors que nous avons des filiales au Liban, en Égypte, à Bahreïn, en Jordanie et en Arabie saoudite, nous voulons accroître notre présence dans la région, et paver la voie à une croissance interne et externe pour le groupe Allianz », a affirmé le directeur général régional de Allianz, Sam Ghosh. Au Moyen-Orient, l’assureur allemand entend se concentrer sur les assurances-vie, retraite et santé, qui ont « les plus grands potentiels de croissance », tout en prenant en compte les besoins spécifiques de la région, tels que les plans d’épargne éducation ou les produits Takaful (conformes à la Charia islamique).

S. A. – L’Orient-Le Jour (Liban)

Lire aussi : Boom de l’assurance islamique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s