RSS

L’apport de la Banque internationale pour le commerce – BCI Mali

09 Juil

La dernière née des banques maliennes, la Banque internationale pour le commerce (BCI-Mali), apporte une vraie révolution dans le paysage bancaire malien. Elle propose des produits jusqu’ici ignorés, et, selon ses dirigeants, se positionne sur un segment difficile mais porteur : le financement à long terme et des secteurs où le risque est assez élevé.  

Mais, la vraie révolution constitue sans doute le e-banking et le prêt islamique. Les services bancaires électroniques (e-banking, online banking) sont les prestations de services bancaires fournies par voie électronique, comme Internet ou le téléphone portable. Cet aspect est nouveau sur notre marché, car aller à la banque au Mali était souvent synonyme de « perdre sa journée ».  

Le principe du rejet du prêt à intérêt est une caractéristique fondamentale du système bancaire islamique, mais il diffère du système bancaire actuel à d’autres titres et notamment par le rapport particulier que joue la banque islamique dans ce système.  En effet, la banque islamique n’est pas un simple pourvoyeur de fonds intéressé uniquement aux garanties offertes par les emprunteurs, encore moins un simple coffre de dépôt de valeurs, mais un véritable partenaire de l’entrepreneur emprunteur. La banque islamique offre à ce titre des nombreux services de gestion à ses clients afin de les soutenir dans leur entreprise et assurer ainsi une activité économique saine et profitable aux deux partenaires.  Si l’on y ajoute le réseau que revendique la nouvelle structure et son entrée en force, il y a fort à parier qu’elle est partie pour se frayer un boulevard dans l’environnement bancaire malien.  

A. Kalambry

Les Echos du 9 juillet 2007

 

 
1 commentaire

Publié par le juillet 9, 2007 dans Afrique - Africa

 

Une réponse à “L’apport de la Banque internationale pour le commerce – BCI Mali

  1. tambouramadou

    mai 29, 2011 at 11:20

    Encore une bonne chose d’évoluer dans le secteur bancaire malien et l’apport à travers le mode de financement islamique et le Ebanking est à encourager .Il faudrait aussi tenir compte du niveau de vie des clients potentiels pour qui l’internet relève du luxe alors qu’avec les NTIC tout est possible presque partout au mali. Qu’attendent les responsables pour être plus proches des clients ?

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s