RSS

Archives de Tag: Maroc

La finance islamique est désormais une priorité pour BNP Paribas au Maroc

bmci-banques-starting-blocks-ribh

Avec une part de 66,74 % du capital, le groupe BNP Paribas est l’actionnaire de référence de la Banque Marocaine pour le Commerce et l’Industrie – BMCI qui se prépare à créer une nouvelle banque participative.

A l’occasion de la présentation le 28 mars 2014 des résultats annuels de la Banque Marocaine pour le Commerce et l’Industrie – BMCI, son directeur général et membre du directoire, Rachid Marrakchi a affirmé que la finance islamique constitue désormais un axe de développement prioritaire pour la BMCI. « Nous avons constitué une équipe dédiée qui planche sur la mise en place d’une offre de banque participative. Aujourd’hui, cette offre est quasi finalisée. Nous attendons uniquement les textes réglementaires pour voir si un recadrage sera nécessaire, ou pas, avant de lancer notre nouvelle banque ».

Le directeur général de BMCI a souligné que cette offre répondait à 80% des besoins de la clientèle de ce marché de banque participative. Une première étape avant de s’élargir à d’autres produits et services connus dans le monde de la finance islamique.

BMCI va capitaliser notamment sur l’expertise de sa maison mère, BNP Paribas ayant été l’une des premières banques européennes à investir dans la finance islamique, essentiellement dans les pays du Golfe et en Asie du Sud-Est. En 2003, une entité islamique spécifique a été créée à Bahreïn à travers BNP Paribas Najmah, chargée de fournir des solutions financières islamiques aux clients du groupe dans le monde entier. La banque offre une grande palette de produits islamiques : dépôts, murabaha, sukuks, ijara, ainsi que des produits de gestion d’actifs.

La BMCI est la dernière banque marocaine en date à exprimer son intérêt pour la finance islamique. Au cours des dernières semaines, quatre des principales banques marocaines : Attijariwafa bank, BMCE, Banque Populaire et Crédit du Maroc (filiale du groupe Crédit Agricole), se sont succédées pour annoncer leur intention de se positionner sur ce marché en créant des filiales dédiées à la finance islamique.

Cette effervescence intervient à la veille de l’adoption par le parlement marocain d’une nouvelle loi bancaire qui réglementera la finance islamique dans le pays : banques islamiques ou participatives, sociétés de financement et microfinance. D’autres projets de loi concernant les Sukuks (titres de copropriété adossés à des actifs tangibles) et le Takaful (assurance islamique) sont également en cours d’adoption ou en gestation.

A noter qu’Attijariwafa bank démarre avec une longueur d’avance, le groupe disposant depuis 2010 d’une filiale dédiée au financement “alternatif" – Dar Assafaa – qui sera transformée en banque participative dès l’adoption de la nouvelle réglementation bancaire, moyennant une augmentation de capital.

RIBH

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 31, 2014 dans Maroc

 

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Quel visage aura la finance islamique au Maroc ?

mp3-telecharger248

Synthèse d’un débat fort intéressant qui définit ce que sera la finance islamique au Maroc en fonction du scénario qui sera adopté par les autorités financières et les institutions bancaires.

Participants :

  • Youssef Baghdadi, Président du Directoire Dar Essafaa
  • Talal Lahlou, Directeur de MFI Consulting, spécialisée dans le conseil et la formation en finance Islamique
  • Brahim Sentissi, Directeur de Cejefic Consulting, Cabinet spécialisé dans le conseil en finance
  • Omar Kettani, Professeur à l’université Mohamed V de Rabat et membre de l’Asmeci (Association marocaine d’études et recherches en économie islamique)
  • Mehdi Michbal, journaliste au magazine Tel Quel

Ecouter la synthèse du débat :


Débat animé par Rachid Hallaoui et diffusé sur Luxe Radio le 4 février 2014

Synthèse : RIBH

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 20, 2014 dans Maroc

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

La Banque islamique de développement prévoit le financement de micro-projets au Maroc

benkirane-president-banque-islamique-de-developpement

Ce programme de financements est tributaire de la publication de la loi relative aux banques islamiques.

La Banque islamique de développement (BID) envisage de lancer un programme de financement des micro-projets au Maroc, en coopération avec des banques marocaines ou des établissements financiers chargés de financer ce type de projets, a déclaré le président de la Banque islamique de développement (BID), Ahmed Mohamed Ali, à l’issue de ses entretiens avec le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane le 5 mars 2014.

La BID est disposée à financer des micro-projets dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie et du commerce, dès publication de la nouvelle loi relative aux banques participatives gérées conformément aux principes de la finance islamique, a précisé le président de la BID dans une déclaration à la presse.

Le projet de loi relatif aux établissements de crédits et organismes assimilés qui réglemente le statut de banque islamique ou participative, les produits qu’elle peut commercialiser et les organes de contrôle a été adoptée en conseil de gouvernement le 16 janvier 2014. La validation définitive du texte de loi par le parlement est prévue durant les prochains mois avant la clôture de l’actuelle session parlementaire.

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 11, 2014 dans Maroc

 

Tags: , , , , , , , , , ,

Maroc : phase finale des Olympiades Nationales de la Finance Islamique

onfi_visuel350

La compétition finale des Olympiades Nationales de la Finance Islamique se tiendra le 1er février 2014 dans les locaux de l’Ecole Nationale de l’Industrie Minérale (ENIM) à Rabat.

Fruit d’une initiative de l’Organisation du Renouveau Estudiantin (OREMA), ces olympiades, lancées depuis mars 2013, se sont déroulées en quatre tours durant lesquels une centaine d’étudiants, sélectionnés en fonction de leurs qualifications et motivations, ont bénéficié de formations suivies de tests d’évaluation et de présentations thématiques sur la base desquels ont été sélectionnés 6 participants qualifiés pour la compétition finale.

Cette compétition vise à faire connaître la finance islamique et ses atouts pour l’économie du pays, mais aussi à encourager les étudiants marocains à explorer cette discipline qui présente des solutions prometteuses pour les crises qui frappent l’économie mondiale et à les encourager à orienter leurs projets de fin d’étude ou thèses dans ce sens. L’initiative aspire aussi à inciter les instituts académiques à intégrer des modules de la finance islamique dans leurs programmes de formation.

La phase finale consiste en une compétition ouverte portant sur l’actualité de la finance islamique qui sera couronnée par la nomination de 3 gagnants par ordre de mérite.

N.B.: La finale devait initialement se tenir à l’EMI – Ecole Mohammedia d’Ingénieurs à Rabat.

pdfIcon Dossier de présentation des Olympiades Nationales de la Finance Islamique

Articles précédents :

Olympiades Nationales de la Finance Islamique : se préparer pour la finance éthique au Maroc

Maroc : 2ème Tour des Olympiades Nationales de la Finance Islamique

3ème Tour des Olympiades Nationales de la Finance Islamique au Maroc

 
2 Commentaires

Publié par le janvier 22, 2014 dans Maroc

 

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Conférence internationale sur la levée des fonds par les instruments de la Finance Islamique

Marrakech400

IFC’2013 Marrakech : Conférence Internationale sur la Levée des Fonds par les Instruments de la Finance Islamique, en partenariat avec l’Université Paris Dauphine.

iCompetences, groupe international de conseil et de formation, organise en partenariat avec la prestigieuse Université Paris Dauphine, l’Édition 2013 de la conférence internationale sur les stratégies multisectorielles de levée des fonds par les instruments de la finance islamique (IFC’2013) qui aura lieu les 12 et 13 Décembre 2013 à Marrakech et qui accueillera plus de 100 dirigeants et senior managers venant de 20 pays.

Pour mieux appréhender les enjeux et les challenges associés à la Finance Islamique dans un contexte d’assèchement des liquidités, iCompetences, met cette rencontre au profit des décideurs au sein des organismes financiers et des grandes entreprises afin de présenter pendant deux jours intensifs les opportunités des récentes avancées en matière de finance islamique en s’imprégnant des succès et des bonnes pratiques internationales.

«Dans un contexte international où la finance islamique connaît un développement important depuis plusieurs années, nombreux sont les sociétés et les organismes financiers qui font appel à la finance islamique pour lever des capitaux ou financer leurs projets. Cependant, plusieurs défis sont autant à relever et qui sont d’ordre juridique, contractuel et opérationnel» explique le directeur de la société iCompetences, Farid Yandouz.

La conférence IFC de 2013 couvre un large périmètre de problématiques relatives à la Finance Islamique. Partant du rôle opérationnel du Sharia Board, passant par les aspects juridiques des contrats de financement et de co-financement entre institutions conventionnelles et islamiques, jusqu’à aux stratégies et aux montages de financement à impacts multisectoriels (Sukuk, Fonds, Merger & Acquisition…). L’accent sera aussi mis sur l’expérience des directeurs financiers dans le monde par rapport aux produits islamiques utilisés pour le financement à court terme et à long-terme et les difficultés rencontrées pour la gestion de trésorerie

“Pour mieux cerner les thématiques de la conférence, nous avons rassemblé un large panel de conférenciers internationaux. Le caractère mixte de consultants et de senior managers est une opportunité pour les participants afin d’appréhender la dynamique de la finance islamique”, confirme M. Yandouz. C’est le cas, à titre indicatif de Alain Pithon (Secrétaire Général, EuroPlace), El Tahir Hatim (Directeur, Islamic Finance Groupe, Deloitte & Touch), Nadia Dhaoidi (Auteur, « Epargner Ethique", Éditions Gualino), Zolika BOUABDALLAH (Conseil Juridique Senior , AFD – Agence Française du Développement), Dr. Mohamed El-Beltagy (Président, Egyptian Islamic Finance Association), Merbouh Kader (Responsable de la Formation FI, Université de Dauphine), Christophe Ollier (Associé, MK Finance – Groupe Extenso-Deloitte) et Patrick Gerry (Avocat-Associé, Simmons & Simmons).

Le prix de participation est fixé à 1200 Euros (13500 DH) avec la possibilité de prise en charge de l’hébergement sur le lieu de la conférence.

A Propos de la société organisatrice de IFC’2013
iCompetences est un groupe de formation et d’organisation de conférences. Le positionnement des services iCompetences est basé sur la réactivité et la pertinence de ses prestations qui offrent des solutions personnalisées adaptées aux contraintes et aux pré-requis des clients. iCompetences dispose de 105 références clients (40% Banques, 20% Opérateurs, 40% Sociétés Industrielles et Organismes Publics) à l’instar de Accenture, ABC Bank Algérie, Axa, Algérie Télécom, Al Baraka Bank Algérie, Atos Origin, Avea Turkey, Banque Centrale Populaire, Connectiva, Experian, Ericsson, Gras Savoye, Garanti Bank Turkey, Maroc Telecom, Meditelecom, Motorola, PNUD, Tunisiana, Thomson, Sonatel, Société Générale, Tunisie Telecom, Zain Group, Wafa Assurance, Wataniya Telecom Algérie, Wincor Nixdorf.

A propos de Farid Yandouz
Farid Yandouz est le Directeur Général d’iCompetences (Région Afrique & Moyen Orient) depuis Avril 2010. Il a été aussi Directeur du Développement du même cabinet depuis novembre 2007. Auparavant, M. Yandouz a occupé, pendant six ans le poste de directeur commercial Maroc et Tunisie, ainsi que Directeur des ventes directes sur l’Afrique du Nord pour le compte du leader mondial des microprocesseurs, Intel Corporation. Il a contribué au développement de la présence de la multinationale américaine dans ces pays. Le parcours de M. Yandouz est aussi riche par une expérience internationale en Belgique, en France, et au Maroc où il a mis en pratique son savoir faire technique au sein de l’opérateur belge des télécommunications, Mobistar, ainsi que le constructeur télécoms, Nokia Siemens Networks. M. Yandouz a obtenu en 2003 la bourse d’excellence Chevening Scholarship (Financé par le UK Foreign & Commonwealth Office). Il est diplômé de l’Université de Coventry où il a obtenu son Master of Science in Operational Management / ICT (with Distinction). Il est aussi Ingénieur d’Etat de l’Institut National des Postes et des Télécommunications (INPT).

Renseignements et inscriptions : http://icompetences.com/conferences/ifc/

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 12, 2013 dans Maroc

 

Tags: , , , , , ,

Al Maali lance la 2ème promotion de l’Executive Professional Master in Islamic Finance au Maroc

almaali_executive_master251

Actif au Maroc depuis 2010, le cabinet de conseil et de formation en finance islamique Al Maali Consulting Group, basé à Casablanca et affilié au Groupe Al Maali Dubai, annonce le lancement de sa 2ème promotion marocaine du Master « Executive Professional Master in Islamic Finance » certifié par le CIBAFI (Conseil Général des Banques et Institutions Financières islamiques).

Ce Master, qui est organisé au Maroc, en Tunisie et au Bahreïn est l’une des rares formations professionnelles en Finance Islamique, de type Master, développées selon des standards académiques par des professionnels de terrain et certifiées par un organisme professionnel de renom. 

Le programme du Master cible les professionnels en finance, les analystes, les banquiers, les étudiants en finance, les scientifiques en économie et l’ensemble des cadres des institutions financières.

La formation est assurée par des spécialistes et consultants en Finance Islamique, accrédités pas plusieurs institutions internationales.

Le début des cours est prévu pour 23 novembre 2013 et le dernier délai de réception des dossiers de candidature est le 15 novembre 2013.

pdfIcon Télécharger la brochure

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 21, 2013 dans Formations, Maroc

 

Tags: , , , , , ,

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 754 followers