RSS

La banque islamique Al-Baraka est la plus rentable du secteur bancaire algérien

11 oct

Selon le Journal les Afriques, la banque islamique Al-Baraka est l’institution la plus rentable du secteur bancaire algérien, avec des revenus nets estimés à 16,5 millions de dollars, en croissance de 102% durant le premier semestre 2008.

Ces résultats exceptionnels sont le fait du succès des produits islamiques "Mourabaha", "Ijara Mountahia Bittamlik" et des opérations d’investissement qui ont augmenté de 48% pour atteindre un montant global de 676,01 millions de dollars à la fin juin 2008.

Les dépôts des clients ont, d’un autre côté, augmenté de 32%, atteignant 781,29 millions de dollars à la fin du premier semestre 2008.

Microfinance et micro-entreprises

A l’occasion d’une conférence-débat organisée en septembre 2008 par la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie (AHK) en partenariat avec en partenariat avec la Fondation Friedrich Naumann, M. Philippe Couteau, responsable de la société Financial Systems Development Services – Fides, a révélé un programme pour le lancement d’une coopération pour la création de microentreprises à Ghardaïa., dont le coût, pris en charge par la Banque Al Baraka, varierait entre 500.000 et un million de DA. Le programme s’adresse à de petites entreprises ou artisans forfaitaires n’entretenant pas une comptabilité. Cette forme d’aide, appelée «moucharaka» ne se pratique normalement qu’avec les moyennes entreprises.

FIDES (Financial Systems Development Services SA) est une société spécialisée dans la création, la gestion et le financement d’institutions de microfinance. Elle collabore avec des institutions financières et soutient des initiatives de la société civile en Afrique, en Europe de l’Est et en Asie.Ses activités sont financées par les gouvernements Suisse, Allemand, la Banque Mondiale, ainsi que des investisseurs privés. Une particularité de son activité est de tenir compte du milieu rural dans la mise en place d’institutions de microfinance.

Les interventions de FIDES sont ancrées dans une compréhension fine des spécificités des contextes d’intervention et des besoins des clients. Elles sont basées sur une démarche reposant sur la création d’institutions financières durables, accessibles à une clientèle exclue des banques classiques. Les institutions créées doivent être rentables pour augmenter rapidement leurs activités et assurer leur survie à long terme. La particularité de FIDES est de tenir compte du milieu rural à travers des innovations techniques et institutionnelles permettant de mettre en place des services financiers durables même dans les zones à faible densité de population. FIDES peut être considérée comme une des meilleures spécialistes dans ce domaine.

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to Ma.gnoliaAdd to TechnoratiAdd to FurlAdd to Newsvine

About these ads
 
2 Commentaires

Publié par le octobre 11, 2008 dans Algérie

 

Tags: , , , ,

2 réponses à “La banque islamique Al-Baraka est la plus rentable du secteur bancaire algérien

  1. ribh

    avril 17, 2011 at 11:30  

    @ Hamoud Idriss :

    Salam,

    Vous trouverez la réponse à votre question dans le document Pdf en arabe sous le lien ci-dessous dans lequel la Banque Al Baraka apporte des précisions sur le caractère halal de ses opérations :

    http://www.albaraka-bank.com/fr/images/bank.pdf

     
  2. hamoud idriss

    avril 17, 2011 at 12:45  

    Salam,

    Comment fonctionne la banque Al Baraka lorsque un entrepreneur souhaite acquérir un bien d’équipement ?

    La banque classique se différencie de la banque dite islamique dans la mesure où la banque islamique doit être réellement propriétaire du bien financé.

    Ce qui signifie, que si je devais, pour ma petite entreprise basée à Oran, acheter cet appareil, qui m’est nécessaire pour mon activité, un contrat serait signé entre la banque islamique et moi, à la seule et unique condition que l’appareil soit acheté PAR LA BANQUE ET ENSUITE REVENDU PLUS CHER et non qu’elle attende que je signe le contrat pour ensuite pouvoir l’acheter et me le revendre, si telle était le cas, ceci serait de l USURE = RIBA.

    Malheureusement, je me pose cette question, car beaucoup de banques dites islamiques rusent avec la parole de Dieu et contourne illicitement la shariaa.

    SVP m’expliquer le fonctionnement le plus clairement possible.

    Merci beaucoup

    Hamid laid

     
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 772 autres abonnés